Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
Vous souhaitez faire plaisir à votre ami(e) ou à un(e) proche
Avec des mots bien choisis mais vous ne savez pas comment l'exprimer ?
Demandez-nous de vous écrire un poème !...
Réponse assurée.
Nous vous donnerons en réponse l'endroit où vous pourrez
Lire, copier et même donner votre avis sur le texte que vous aurez préféré
Mais d'abord...
 

 Quand il se retourna...

Aller en bas 
+6
philippe de neuville
Meliz
brumes
apogon
Yves Le Guern
sandipoete
10 participants
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
sandipoete
Fondateur
Fondateur
sandipoete

Poète émérite
Nombre de sujets
Meilleur rédacteur
Rédacteur ayant posé plus de 1000 messages
Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 9956
Age : 71
Localisation : Bousies (Nord)
Date d'inscription : 05/04/2005

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyVen 27 Avr 2007 - 21:40

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne. Pourquoi avait-elle

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
Quand il se retourna... Pngfin12Gérard SANDIFORT, alias Sandipoete
Quand il se retourna... Vieux-10Solum telum ego tolerare ? Pluma !
La seule arme que je tolère ? La plume !...
Quand il se retourna... Grimoi10
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/view/sandipoete/home
Yves Le Guern
Grimoirien
Grimoirien
Yves Le Guern

Poète émérite
Nombre de sujets
Meilleur rédacteur
Rédacteur ayant posé plus de 1000 messages
Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Taureau Chèvre
Nombre de messages : 1174
Age : 56
Localisation : De la maison de Séron
Date d'inscription : 29/11/2006

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptySam 28 Avr 2007 - 18:46

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne. Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ?

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
La paix
Invité   Merci  de m'avoir lu.
Revenir en haut Aller en bas
apogon
Membre d'honneur
Membre d'honneur
apogon

Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Bélier Chien
Nombre de messages : 578
Age : 65
Date d'inscription : 07/03/2006

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyDim 29 Avr 2007 - 4:26

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne. Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ? Un instant, il pensa

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
^----^ 
(='Y'=)
 (")_(")
Revenir en haut Aller en bas
Yves Le Guern
Grimoirien
Grimoirien
Yves Le Guern

Poète émérite
Nombre de sujets
Meilleur rédacteur
Rédacteur ayant posé plus de 1000 messages
Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Taureau Chèvre
Nombre de messages : 1174
Age : 56
Localisation : De la maison de Séron
Date d'inscription : 29/11/2006

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyDim 29 Avr 2007 - 8:28

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne. Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ? Un instant, il pensa en son for intérieur

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
La paix
Invité   Merci  de m'avoir lu.
Revenir en haut Aller en bas
brumes
Nouvelle plume
Nouvelle plume
brumes

Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Capricorne Chien
Nombre de messages : 27
Age : 65
Localisation : la ou le vent me porte
Date d'inscription : 20/04/2007

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyDim 29 Avr 2007 - 10:34

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne. Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ? Un instant, il pensa en son for intérieur,que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve, et pourtant...
Revenir en haut Aller en bas
apogon
Membre d'honneur
Membre d'honneur
apogon

Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Bélier Chien
Nombre de messages : 578
Age : 65
Date d'inscription : 07/03/2006

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyDim 29 Avr 2007 - 11:45

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne. Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ? Un instant, il pensa en son for intérieur,que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret


(merci Aznavour) ;)

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
^----^ 
(='Y'=)
 (")_(")
Revenir en haut Aller en bas
Yves Le Guern
Grimoirien
Grimoirien
Yves Le Guern

Poète émérite
Nombre de sujets
Meilleur rédacteur
Rédacteur ayant posé plus de 1000 messages
Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Taureau Chèvre
Nombre de messages : 1174
Age : 56
Localisation : De la maison de Séron
Date d'inscription : 29/11/2006

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyDim 29 Avr 2007 - 12:58

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne. Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ? Un instant, il pensa en son for intérieur,que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret il lui fallait tourner la page définitivement.

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
La paix
Invité   Merci  de m'avoir lu.
Revenir en haut Aller en bas
apogon
Membre d'honneur
Membre d'honneur
apogon

Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Bélier Chien
Nombre de messages : 578
Age : 65
Date d'inscription : 07/03/2006

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyDim 29 Avr 2007 - 13:03

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne. Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ? Un instant, il pensa en son for intérieur,que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret il lui fallait tourner la page définitivement. Partir droit devant lui

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
^----^ 
(='Y'=)
 (")_(")
Revenir en haut Aller en bas
brumes
Nouvelle plume
Nouvelle plume
brumes

Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Capricorne Chien
Nombre de messages : 27
Age : 65
Localisation : la ou le vent me porte
Date d'inscription : 20/04/2007

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyDim 29 Avr 2007 - 17:42

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne. Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ? Un instant, il pensa en son for intérieur,que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret il lui fallait tourner la page définitivement. Partir droit devant lui,esquiver ces regards, ne pas montrer ça peur
Revenir en haut Aller en bas
apogon
Membre d'honneur
Membre d'honneur
apogon

Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Bélier Chien
Nombre de messages : 578
Age : 65
Date d'inscription : 07/03/2006

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyDim 29 Avr 2007 - 19:24

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne. Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ? Un instant, il pensa en son for intérieur,que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret il lui fallait tourner la page définitivement. Partir droit devant lui,esquiver ces regards, ne pas montrer sa peur, partir sans espoir de retour

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
^----^ 
(='Y'=)
 (")_(")
Revenir en haut Aller en bas
Meliz
Nouvelle plume
Nouvelle plume
Meliz

Poète accompli
Durée d'inscription

Féminin
Bélier Chien
Nombre de messages : 24
Age : 29
Localisation : 52
Date d'inscription : 14/10/2006

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyDim 29 Avr 2007 - 21:12

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne. Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ? Un instant, il pensa en son for intérieur,que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret il lui fallait tourner la page définitivement. Partir droit devant lui,esquiver ces regards, ne pas montrer sa peur, partir sans espoir de retour, oublier, tout effacer, mais pas trop, juste ce qu'il fallait pour ne pas souffrir
Revenir en haut Aller en bas
Http://poussieres-de-mots.heavenforum.com
raymonde
Invité
Anonymous



Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyDim 29 Avr 2007 - 21:35

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne. Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ? Un instant, il pensa en son for intérieur,que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret il lui fallait tourner la page définitivement. Partir droit devant lui,esquiver ces regards, ne pas montrer sa peur, partir sans espoir de retour, oublier, tout effacer, mais pas trop, juste ce qu'il fallait pour ne pas souffrir ne pas se montrer faible car l'absence stagnait
_________________
Revenir en haut Aller en bas
apogon
Membre d'honneur
Membre d'honneur
apogon

Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Bélier Chien
Nombre de messages : 578
Age : 65
Date d'inscription : 07/03/2006

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyLun 30 Avr 2007 - 20:27

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne. Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ? Un instant, il pensa en son for intérieur,que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret il lui fallait tourner la page définitivement. Partir droit devant lui,esquiver ces regards, ne pas montrer sa peur, partir sans espoir de retour, oublier, tout effacer, mais pas trop, juste ce qu'il fallait pour ne pas souffrir ne pas se montrer faible car l'absence stagnait et elle le freinerait.

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
^----^ 
(='Y'=)
 (")_(")
Revenir en haut Aller en bas
raymonde
Invité
Anonymous



Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyLun 30 Avr 2007 - 21:13

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne. Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ? Un instant, il pensa en son for intérieur,que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret il lui fallait tourner la page définitivement. Partir droit devant lui,esquiver ces regards, ne pas montrer sa peur, partir sans espoir de retour, oublier, tout effacer, mais pas trop, juste ce qu'il fallait pour ne pas souffrir ne pas se montrer faible car l'absence stagnait et elle le freinerait.
_________________
un horizon différent s'ouvrait devant lui mais il l'ignorait
Revenir en haut Aller en bas
sandipoete
Fondateur
Fondateur
sandipoete

Poète émérite
Nombre de sujets
Meilleur rédacteur
Rédacteur ayant posé plus de 1000 messages
Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 9956
Age : 71
Localisation : Bousies (Nord)
Date d'inscription : 05/04/2005

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyMar 1 Mai 2007 - 20:11

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne. Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ? Un instant, il pensa en son for intérieur, que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret il lui fallait tourner la page définitivement. Partir droit devant lui, esquiver ces regards, ne pas montrer sa peur, partir sans espoir de retour, oublier, tout effacer, mais pas trop, juste ce qu'il fallait pour ne pas souffrir ne pas se montrer faible car l'absence stagnait et elle le freinerait.
Un horizon différent s'ouvrait devant lui mais il l'ignorait. Comment aurait-il pu s'imaginer que sa vie

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
Quand il se retourna... Pngfin12Gérard SANDIFORT, alias Sandipoete
Quand il se retourna... Vieux-10Solum telum ego tolerare ? Pluma !
La seule arme que je tolère ? La plume !...
Quand il se retourna... Grimoi10
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/view/sandipoete/home
apogon
Membre d'honneur
Membre d'honneur
apogon

Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Bélier Chien
Nombre de messages : 578
Age : 65
Date d'inscription : 07/03/2006

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyMar 1 Mai 2007 - 21:05

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne. Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ? Un instant, il pensa en son for intérieur, que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret il lui fallait tourner la page définitivement. Partir droit devant lui, esquiver ces regards, ne pas montrer sa peur, partir sans espoir de retour, oublier, tout effacer, mais pas trop, juste ce qu'il fallait pour ne pas souffrir ne pas se montrer faible car l'absence stagnait et elle le freinerait.
Un horizon différent s'ouvrait devant lui mais il l'ignorait. Comment aurait-il pu s'imaginer que sa vie allait enfin commencer...

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
^----^ 
(='Y'=)
 (")_(")
Revenir en haut Aller en bas
raymonde
Invité
Anonymous



Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyMar 1 Mai 2007 - 21:22

Sujet: Quand il se retourna... Aujourd’hui à 21:05

--------------------------------------------------------------------------------

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne. Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ? Un instant, il pensa en son for intérieur, que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret il lui fallait tourner la page définitivement. Partir droit devant lui, esquiver ces regards, ne pas montrer sa peur, partir sans espoir de retour, oublier, tout effacer, mais pas trop, juste ce qu'il fallait pour ne pas souffrir ne pas se montrer faible car l'absence stagnait et elle le freinerait.
Un horizon différent s'ouvrait devant lui mais il l'ignorait. Comment aurait-il pu s'imaginer que sa vie allait enfin commencer... durablement vivre l'éternité et aimer à nouveau
Revenir en haut Aller en bas
apogon
Membre d'honneur
Membre d'honneur
apogon

Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Bélier Chien
Nombre de messages : 578
Age : 65
Date d'inscription : 07/03/2006

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyDim 6 Mai 2007 - 5:46

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne. Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ? Un instant, il pensa en son for intérieur, que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret il lui fallait tourner la page définitivement. Partir droit devant lui, esquiver ces regards, ne pas montrer sa peur, partir sans espoir de retour, oublier, tout effacer, mais pas trop, juste ce qu'il fallait pour ne pas souffrir ne pas se montrer faible car l'absence stagnait et elle le freinerait.
Un horizon différent s'ouvrait devant lui mais il l'ignorait. Comment aurait-il pu s'imaginer que sa vie allait enfin commencer... durablement vivre l'éternité et aimer à nouveau comme si demain n'existait pas...

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
^----^ 
(='Y'=)
 (")_(")
Revenir en haut Aller en bas
sandipoete
Fondateur
Fondateur
sandipoete

Poète émérite
Nombre de sujets
Meilleur rédacteur
Rédacteur ayant posé plus de 1000 messages
Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 9956
Age : 71
Localisation : Bousies (Nord)
Date d'inscription : 05/04/2005

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyDim 6 Mai 2007 - 6:59

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne. Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ? Un instant, il pensa en son for intérieur, que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret il lui fallait tourner la page définitivement. Partir droit devant lui, esquiver ces regards, ne pas montrer sa peur, partir sans espoir de retour, oublier, tout effacer, mais pas trop, juste ce qu'il fallait pour ne pas souffrir ne pas se montrer faible car l'absence stagnait et elle le freinerait.
Un horizon différent s'ouvrait devant lui mais il l'ignorait. Comment aurait-il pu s'imaginer que sa vie allait enfin commencer ?... Durablement vivre l'éternité et aimer à nouveau, comme si demain n'existait pas...
Mais aujourd'hui, la pierre qu'il devait mettre à la construction de son destin pesait si lourd,

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
Quand il se retourna... Pngfin12Gérard SANDIFORT, alias Sandipoete
Quand il se retourna... Vieux-10Solum telum ego tolerare ? Pluma !
La seule arme que je tolère ? La plume !...
Quand il se retourna... Grimoi10
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/view/sandipoete/home
apogon
Membre d'honneur
Membre d'honneur
apogon

Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Bélier Chien
Nombre de messages : 578
Age : 65
Date d'inscription : 07/03/2006

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyDim 6 Mai 2007 - 10:23

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne. Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ? Un instant, il pensa en son for intérieur, que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret il lui fallait tourner la page définitivement. Partir droit devant lui, esquiver ces regards, ne pas montrer sa peur, partir sans espoir de retour, oublier, tout effacer, mais pas trop, juste ce qu'il fallait pour ne pas souffrir ne pas se montrer faible car l'absence stagnait et elle le freinerait.
Un horizon différent s'ouvrait devant lui mais il l'ignorait. Comment aurait-il pu s'imaginer que sa vie allait enfin commencer ?... Durablement vivre l'éternité et aimer à nouveau, comme si demain n'existait pas...
Mais aujourd'hui, la pierre qu'il devait mettre à la construction de son destin pesait si lourd, et son coeur si léger

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
^----^ 
(='Y'=)
 (")_(")
Revenir en haut Aller en bas
raymonde
Invité
Anonymous



Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyDim 6 Mai 2007 - 19:33

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne. Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ? Un instant, il pensa en son for intérieur, que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret il lui fallait tourner la page définitivement. Partir droit devant lui, esquiver ces regards, ne pas montrer sa peur, partir sans espoir de retour, oublier, tout effacer, mais pas trop, juste ce qu'il fallait pour ne pas souffrir ne pas se montrer faible car l'absence stagnait et elle le freinerait.
Un horizon différent s'ouvrait devant lui mais il l'ignorait. Comment aurait-il pu s'imaginer que sa vie allait enfin commencer ?... Durablement vivre l'éternité et aimer à nouveau, comme si demain n'existait pas...
Mais aujourd'hui, la pierre qu'il devait mettre à la construction de son destin pesait si lourd, et son coeur si léger oscillait dangereusement car l'amour allait le terrasser à nouveau
Revenir en haut Aller en bas
sandipoete
Fondateur
Fondateur
sandipoete

Poète émérite
Nombre de sujets
Meilleur rédacteur
Rédacteur ayant posé plus de 1000 messages
Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 9956
Age : 71
Localisation : Bousies (Nord)
Date d'inscription : 05/04/2005

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyLun 7 Mai 2007 - 0:00

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne. Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ? Un instant, il pensa en son for intérieur, que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret il lui fallait tourner la page définitivement. Partir droit devant lui, esquiver ces regards, ne pas montrer sa peur, partir sans espoir de retour, oublier, tout effacer, mais pas trop, juste ce qu'il fallait pour ne pas souffrir ne pas se montrer faible car l'absence stagnait et elle le freinerait.
Un horizon différent s'ouvrait devant lui mais il l'ignorait. Comment aurait-il pu s'imaginer que sa vie allait enfin commencer ?... Durablement vivre l'éternité et aimer à nouveau, comme si demain n'existait pas...
Mais aujourd'hui, la pierre qu'il devait mettre à la construction de son destin pesait si lourd, et son coeur si léger oscillait dangereusement car l'amour allait le terrasser à nouveau. C'est quand il rencontra son regard qu'il fut saisi

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
Quand il se retourna... Pngfin12Gérard SANDIFORT, alias Sandipoete
Quand il se retourna... Vieux-10Solum telum ego tolerare ? Pluma !
La seule arme que je tolère ? La plume !...
Quand il se retourna... Grimoi10
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/view/sandipoete/home
philippe de neuville
Grimoirien
Grimoirien
philippe de neuville

Poète émérite
Nombre de sujets
Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 798
Age : 67
Localisation : au pied du Fouta Djalon...
Date d'inscription : 27/02/2007

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyLun 7 Mai 2007 - 2:05

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne. Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ? Un instant, il pensa en son for intérieur, que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret il lui fallait tourner la page définitivement. Partir droit devant lui, esquiver ces regards, ne pas montrer sa peur, partir sans espoir de retour, oublier, tout effacer, mais pas trop, juste ce qu'il fallait pour ne pas souffrir ne pas se montrer faible car l'absence stagnait et elle le freinerait.
Un horizon différent s'ouvrait devant lui mais il l'ignorait. Comment aurait-il pu s'imaginer que sa vie allait enfin commencer ?... Durablement vivre l'éternité et aimer à nouveau, comme si demain n'existait pas...
Mais aujourd'hui, la pierre qu'il devait mettre à la construction de son destin pesait si lourd, et son coeur si léger oscillait dangereusement car l'amour allait le terrasser à nouveau. C'est quand il rencontra son regard qu'il fut saisi d'une sorte de malaise, pas cardiaque mais

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Quand il se retourna... Grimoi10

In Pace cum Patribus (devise des Neuville)
Revenir en haut Aller en bas
http://aphilippe.spaces.live.com
apogon
Membre d'honneur
Membre d'honneur
apogon

Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Bélier Chien
Nombre de messages : 578
Age : 65
Date d'inscription : 07/03/2006

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyLun 7 Mai 2007 - 6:41

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce
joie, il n'y avait plus personne. Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ?
Un instant, il pensa en son for intérieur, que tout ceci n'était qu'un
mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret
il lui fallait tourner la page définitivement. Partir droit devant lui,
esquiver ces regards, ne pas montrer sa peur, partir sans espoir de
retour, oublier, tout effacer, mais pas trop, juste ce qu'il fallait
pour ne pas souffrir ne pas se montrer faible car l'absence stagnait et
elle le freinerait.
Un horizon différent s'ouvrait devant lui mais
il l'ignorait. Comment aurait-il pu s'imaginer que sa vie allait enfin
commencer ?... Durablement vivre l'éternité et aimer à nouveau, comme
si demain n'existait pas...
Mais aujourd'hui, la pierre qu'il devait
mettre à la construction de son destin pesait si lourd, et son coeur si
léger oscillait dangereusement car l'amour allait le terrasser à
nouveau. C'est quand il rencontra son regard qu'il fut saisi d'une
sorte de malaise, pas cardiaque, mais il sentait au plus profond de lui comme

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
^----^ 
(='Y'=)
 (")_(")
Revenir en haut Aller en bas
sandipoete
Fondateur
Fondateur
sandipoete

Poète émérite
Nombre de sujets
Meilleur rédacteur
Rédacteur ayant posé plus de 1000 messages
Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 9956
Age : 71
Localisation : Bousies (Nord)
Date d'inscription : 05/04/2005

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyLun 7 Mai 2007 - 8:15

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce
joie, il n'y avait plus personne. Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ?
Un instant, il pensa en son for intérieur, que tout ceci n'était qu'un
mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret
il lui fallait tourner la page définitivement. Partir droit devant lui,
esquiver ces regards, ne pas montrer sa peur, partir sans espoir de
retour, oublier, tout effacer, mais pas trop, juste ce qu'il fallait
pour ne pas souffrir ne pas se montrer faible car l'absence stagnait et
elle le freinerait.
Un horizon différent s'ouvrait devant lui mais
il l'ignorait. Comment aurait-il pu s'imaginer que sa vie allait enfin
commencer ?... Durablement vivre l'éternité et aimer à nouveau, comme
si demain n'existait pas...
Mais aujourd'hui, la pierre qu'il devait
mettre à la construction de son destin pesait si lourd, et son coeur si
léger oscillait dangereusement car l'amour allait le terrasser à
nouveau. C'est quand il rencontra son regard qu'il fut saisi d'une
sorte de malaise, pas cardiaque, mais il sentait au plus profond de lui comme
une sorte de renaissance due au formidable sentiment qui l'envahissait

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
Quand il se retourna... Pngfin12Gérard SANDIFORT, alias Sandipoete
Quand il se retourna... Vieux-10Solum telum ego tolerare ? Pluma !
La seule arme que je tolère ? La plume !...
Quand il se retourna... Grimoi10
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/view/sandipoete/home
philippe de neuville
Grimoirien
Grimoirien
philippe de neuville

Poète émérite
Nombre de sujets
Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 798
Age : 67
Localisation : au pied du Fouta Djalon...
Date d'inscription : 27/02/2007

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyLun 7 Mai 2007 - 17:19

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce
joie, il n'y avait plus personne. Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ?
Un instant, il pensa en son for intérieur, que tout ceci n'était qu'un
mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret
il lui fallait tourner la page définitivement. Partir droit devant lui,
esquiver ces regards, ne pas montrer sa peur, partir sans espoir de
retour, oublier, tout effacer, mais pas trop, juste ce qu'il fallait
pour ne pas souffrir ne pas se montrer faible car l'absence stagnait et
elle le freinerait.
Un horizon différent s'ouvrait devant lui mais
il l'ignorait. Comment aurait-il pu s'imaginer que sa vie allait enfin
commencer ?... Durablement vivre l'éternité et aimer à nouveau, comme
si demain n'existait pas...
Mais aujourd'hui, la pierre qu'il devait
mettre à la construction de son destin pesait si lourd, et son coeur si
léger oscillait dangereusement car l'amour allait le terrasser à
nouveau. C'est quand il rencontra son regard qu'il fut saisi d'une
sorte de malaise, pas cardiaque, mais il sentait au plus profond de lui comme
une sorte de renaissance due au formidable sentiment qui l'envahissait. Sa joie fut de courte durée

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Quand il se retourna... Grimoi10

In Pace cum Patribus (devise des Neuville)
Revenir en haut Aller en bas
http://aphilippe.spaces.live.com
sandipoete
Fondateur
Fondateur
sandipoete

Poète émérite
Nombre de sujets
Meilleur rédacteur
Rédacteur ayant posé plus de 1000 messages
Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 9956
Age : 71
Localisation : Bousies (Nord)
Date d'inscription : 05/04/2005

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyLun 7 Mai 2007 - 17:29

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne. Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ?
Un instant, il pensa en son for intérieur, que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret il lui fallait tourner la page définitivement.
Partir droit devant lui, esquiver ces regards, ne pas montrer sa peur, partir sans espoir de retour, oublier, tout effacer, mais pas trop, juste ce qu'il fallait pour ne pas souffrir ne pas se montrer faible car l'absence stagnait et elle le freinerait.
Un horizon différent s'ouvrait devant lui mais il l'ignorait. Comment aurait-il pu s'imaginer que sa vie allait enfin
commencer ?... Durablement vivre l'éternité et aimer à nouveau, comme si demain n'existait pas...
Mais aujourd'hui, la pierre qu'il devait mettre à la construction de son destin pesait si lourd, et son coeur si léger oscillait dangereusement car l'amour allait le terrasser à nouveau. C'est quand il rencontra son regard qu'il fut saisi d'une sorte de malaise, pas cardiaque, mais il sentait au plus profond de lui comme une sorte de renaissance due au formidable sentiment qui l'envahissait. Sa joie fut de courte durée car il connaissait déjà la fragilité du lien affectif puisqu'il

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
Quand il se retourna... Pngfin12Gérard SANDIFORT, alias Sandipoete
Quand il se retourna... Vieux-10Solum telum ego tolerare ? Pluma !
La seule arme que je tolère ? La plume !...
Quand il se retourna... Grimoi10
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/view/sandipoete/home
philippe de neuville
Grimoirien
Grimoirien
philippe de neuville

Poète émérite
Nombre de sujets
Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 798
Age : 67
Localisation : au pied du Fouta Djalon...
Date d'inscription : 27/02/2007

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyLun 7 Mai 2007 - 17:43

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne. Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ?
Un instant, il pensa en son for intérieur, que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret il lui fallait tourner la page définitivement.
Partir droit devant lui, esquiver ces regards, ne pas montrer sa peur, partir sans espoir de retour, oublier, tout effacer, mais pas trop, juste ce qu'il fallait pour ne pas souffrir ne pas se montrer faible car l'absence stagnait et elle le freinerait.
Un horizon différent s'ouvrait devant lui mais il l'ignorait. Comment aurait-il pu s'imaginer que sa vie allait enfin
commencer ?... Durablement vivre l'éternité et aimer à nouveau, comme si demain n'existait pas...
Mais aujourd'hui, la pierre qu'il devait mettre à la construction de son destin pesait si lourd, et son coeur si léger oscillait dangereusement car l'amour allait le terrasser à nouveau. C'est quand il rencontra son regard qu'il fut saisi d'une sorte de malaise, pas cardiaque, mais il sentait au plus profond de lui comme une sorte de renaissance due au formidable sentiment qui l'envahissait. Sa joie fut de courte durée car il connaissait déjà la fragilité du lien affectif puisqu'il avait déjà fait l'expérience de l'amour-passion;

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Quand il se retourna... Grimoi10

In Pace cum Patribus (devise des Neuville)
Revenir en haut Aller en bas
http://aphilippe.spaces.live.com
Ninon
Plume de Corail
Plume de Corail
Ninon

Poète accompli
Durée d'inscription

Féminin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 163
Age : 65
Date d'inscription : 20/11/2006

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyLun 7 Mai 2007 - 21:46

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne. Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ? Un instant, il pensa en son for intérieur, que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret il lui fallait tourner la page définitivement.
Partir droit devant lui, esquiver ces regards, ne pas montrer sa peur, partir sans espoir de retour, oublier, tout effacer, mais pas trop, juste ce qu'il fallait pour ne pas souffrir ne pas se montrer faible car l'absence stagnait et elle le freinerait.
Un horizon différent s'ouvrait devant lui mais il l'ignorait. Comment aurait-il pu s'imaginer que sa vie allait enfin commencer ?... Durablement vivre l'éternité et aimer à nouveau, comme si demain n'existait pas...
Mais aujourd'hui, la pierre qu'il devait mettre à la construction de son destin pesait si lourd, et son coeur si léger oscillait dangereusement car l'amour allait le terrasser à nouveau. C'est quand il rencontra son regard qu'il fut saisi d'une sorte de malaise, pas cardiaque, mais il sentait au plus profond de lui comme une sorte de renaissance due au formidable sentiment qui l'envahissait. Sa joie fut de courte durée car il connaissait déjà la fragilité du lien affectif puisqu'il avait déjà fait l'expérience de l'amour-passion; et pourtant, il se sentait bien incapable de résister à cette attraction
Revenir en haut Aller en bas
http://roman.passion.free.fr/index.htm
apogon
Membre d'honneur
Membre d'honneur
apogon

Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Bélier Chien
Nombre de messages : 578
Age : 65
Date d'inscription : 07/03/2006

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyLun 7 Mai 2007 - 22:54

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne. Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ?
Un
instant, il pensa en son for intérieur, que tout ceci n'était qu'un
mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret
il lui fallait tourner la page définitivement.
Partir droit devant
lui, esquiver ces regards, ne pas montrer sa peur, partir sans espoir
de retour, oublier, tout effacer, mais pas trop, juste ce qu'il fallait
pour ne pas souffrir ne pas se montrer faible car l'absence stagnait et
elle le freinerait.
Un horizon différent s'ouvrait devant lui mais il l'ignorait. Comment aurait-il pu s'imaginer que sa vie allait enfin
commencer ?... Durablement vivre l'éternité et aimer à nouveau, comme si demain n'existait pas...
Mais
aujourd'hui, la pierre qu'il devait mettre à la construction de son
destin pesait si lourd, et son coeur si léger oscillait dangereusement
car l'amour allait le terrasser à nouveau. C'est quand il rencontra son
regard qu'il fut saisi d'une sorte de malaise, pas cardiaque, mais il
sentait au plus profond de lui comme une sorte de renaissance due au
formidable sentiment qui l'envahissait. Sa joie fut de courte durée car
il connaissait déjà la fragilité du lien affectif puisqu'il avait déjà
fait l'expérience de l'amour-passion; et pourtant il se sentait bien incapable de résister à cette attraction tout en refusant de se laisser entraîner malgré lui.

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
^----^ 
(='Y'=)
 (")_(")
Revenir en haut Aller en bas
Ninon
Plume de Corail
Plume de Corail
Ninon

Poète accompli
Durée d'inscription

Féminin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 163
Age : 65
Date d'inscription : 20/11/2006

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyLun 7 Mai 2007 - 23:35

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne. Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ?
Un
instant, il pensa en son for intérieur, que tout ceci n'était qu'un
mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret
il lui fallait tourner la page définitivement.
Partir droit devant
lui, esquiver ces regards, ne pas montrer sa peur, partir sans espoir
de retour, oublier, tout effacer, mais pas trop, juste ce qu'il fallait
pour ne pas souffrir ne pas se montrer faible car l'absence stagnait et
elle le freinerait.
Un horizon différent s'ouvrait devant lui mais il l'ignorait. Comment aurait-il pu s'imaginer que sa vie allait enfin
commencer ?... Durablement vivre l'éternité et aimer à nouveau, comme si demain n'existait pas...
Mais
aujourd'hui, la pierre qu'il devait mettre à la construction de son
destin pesait si lourd, et son coeur si léger oscillait dangereusement
car l'amour allait le terrasser à nouveau. C'est quand il rencontra son
regard qu'il fut saisi d'une sorte de malaise, pas cardiaque, mais il
sentait au plus profond de lui comme une sorte de renaissance due au
formidable sentiment qui l'envahissait. Sa joie fut de courte durée car
il connaissait déjà la fragilité du lien affectif puisqu'il avait déjà
fait l'expérience de l'amour-passion; et pourtant il se sentait bien incapable de résister à cette attraction, tout en refusant de se laisser entraîner malgré lui. Mais il savait, connaissant très bien la théorie de Newton
Revenir en haut Aller en bas
http://roman.passion.free.fr/index.htm
philippe de neuville
Grimoirien
Grimoirien
philippe de neuville

Poète émérite
Nombre de sujets
Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 798
Age : 67
Localisation : au pied du Fouta Djalon...
Date d'inscription : 27/02/2007

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyMar 8 Mai 2007 - 0:28

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne.
Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ?
Un instant, il pensa en son for intérieur, que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret il lui fallait tourner la page définitivement. Partir droit devant lui, esquiver ces regards, ne pas montrer sa peur, partir sans espoir de retour, oublier, tout effacer, mais pas trop, juste ce qu'il fallait pour ne pas souffrir ne pas se montrer faible car l'absence stagnait et elle le freinerait.
Un horizon différent s'ouvrait devant lui mais il l'ignorait. Comment aurait-il pu s'imaginer que sa vie allait enfin commencer ?... Durablement vivre l'éternité et aimer à nouveau, comme si demain n'existait pas...
Mais aujourd'hui, la pierre qu'il devait mettre à la construction de son destin pesait si lourd, et son coeur si léger oscillait dangereusement car l'amour allait le terrasser à nouveau. C'est quand il rencontra son regard qu'il fut saisi d'une sorte de malaise, pas cardiaque, mais il sentait au plus profond de lui comme une sorte de renaissance due au formidable sentiment qui l'envahissait. Sa joie fut de courte durée car il connaissait déjà la fragilité du lien affectif puisqu'il avait déjà fait l'expérience de l'amour-passion; et pourtant il se sentait bien incapable de résister à cette attraction, tout en refusant de se laisser entraîner malgré lui.
Mais il savait, connaissant très bien la théorie de Newton, que la gravitation universelle le ramènerait vers Elle -LA femme-!

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Quand il se retourna... Grimoi10

In Pace cum Patribus (devise des Neuville)
Revenir en haut Aller en bas
http://aphilippe.spaces.live.com
Ninon
Plume de Corail
Plume de Corail
Ninon

Poète accompli
Durée d'inscription

Féminin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 163
Age : 65
Date d'inscription : 20/11/2006

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyMar 8 Mai 2007 - 16:39

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne.
Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ?
Un instant, il pensa en son for intérieur, que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret il lui fallait tourner la page définitivement. Partir droit devant lui, esquiver ces regards, ne pas montrer sa peur, partir sans espoir de retour, oublier, tout effacer, mais pas trop, juste ce qu'il fallait pour ne pas souffrir ne pas se montrer faible car l'absence stagnait et elle le freinerait.
Un horizon différent s'ouvrait devant lui mais il l'ignorait. Comment aurait-il pu s'imaginer que sa vie allait enfin commencer ?... Durablement vivre l'éternité et aimer à nouveau, comme si demain n'existait pas...
Mais aujourd'hui, la pierre qu'il devait mettre à la construction de son destin pesait si lourd, et son coeur si léger oscillait dangereusement car l'amour allait le terrasser à nouveau. C'est quand il rencontra son regard qu'il fut saisi d'une sorte de malaise, pas cardiaque, mais il sentait au plus profond de lui comme une sorte de renaissance due au formidable sentiment qui l'envahissait. Sa joie fut de courte durée car il connaissait déjà la fragilité du lien affectif puisqu'il avait déjà fait l'expérience de l'amour-passion; et pourtant il se sentait bien incapable de résister à cette attraction, tout en refusant de se laisser entraîner malgré lui.
Mais il savait, connaissant très bien la théorie de Newton, que la gravitation universelle le ramènerait vers Elle -LA femme-! Mais pourquoi Dieu, avait-il créé cette créature, se dit-il !
Revenir en haut Aller en bas
http://roman.passion.free.fr/index.htm
philippe de neuville
Grimoirien
Grimoirien
philippe de neuville

Poète émérite
Nombre de sujets
Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 798
Age : 67
Localisation : au pied du Fouta Djalon...
Date d'inscription : 27/02/2007

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyMar 8 Mai 2007 - 16:47

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne.
Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ?
Un instant, il pensa en son for intérieur, que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret il lui fallait tourner la page définitivement. Partir droit devant lui, esquiver ces regards, ne pas montrer sa peur, partir sans espoir de retour, oublier, tout effacer, mais pas trop, juste ce qu'il fallait pour ne pas souffrir ne pas se montrer faible car l'absence stagnait et elle le freinerait.
Un horizon différent s'ouvrait devant lui mais il l'ignorait. Comment aurait-il pu s'imaginer que sa vie allait enfin commencer ?... Durablement vivre l'éternité et aimer à nouveau, comme si demain n'existait pas...
Mais aujourd'hui, la pierre qu'il devait mettre à la construction de son destin pesait si lourd, et son coeur si léger oscillait dangereusement car l'amour allait le terrasser à nouveau. C'est quand il rencontra son regard qu'il fut saisi d'une sorte de malaise, pas cardiaque, mais il sentait au plus profond de lui comme une sorte de renaissance due au formidable sentiment qui l'envahissait. Sa joie fut de courte durée car il connaissait déjà la fragilité du lien affectif puisqu'il avait déjà fait l'expérience de l'amour-passion; et pourtant il se sentait bien incapable de résister à cette attraction, tout en refusant de se laisser entraîner malgré lui.
Mais il savait, connaissant très bien la théorie de Newton, que la gravitation universelle le ramènerait vers Elle -LA femme-! Mais pourquoi Dieu, avait-il créé cette créature, se dit-il ! Il n'arrêtait pas de retourner la question dans sa caboche, quand

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Quand il se retourna... Grimoi10

In Pace cum Patribus (devise des Neuville)
Revenir en haut Aller en bas
http://aphilippe.spaces.live.com
Ninon
Plume de Corail
Plume de Corail
Ninon

Poète accompli
Durée d'inscription

Féminin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 163
Age : 65
Date d'inscription : 20/11/2006

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyMar 8 Mai 2007 - 16:59

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne.
Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ?
Un instant, il pensa en son for intérieur, que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret il lui fallait tourner la page définitivement. Partir droit devant lui, esquiver ces regards, ne pas montrer sa peur, partir sans espoir de retour, oublier, tout effacer, mais pas trop, juste ce qu'il fallait pour ne pas souffrir ne pas se montrer faible car l'absence stagnait et elle le freinerait.
Un horizon différent s'ouvrait devant lui mais il l'ignorait. Comment aurait-il pu s'imaginer que sa vie allait enfin commencer ?... Durablement vivre l'éternité et aimer à nouveau, comme si demain n'existait pas...
Mais aujourd'hui, la pierre qu'il devait mettre à la construction de son destin pesait si lourd, et son coeur si léger oscillait dangereusement car l'amour allait le terrasser à nouveau. C'est quand il rencontra son regard qu'il fut saisi d'une sorte de malaise, pas cardiaque, mais il sentait au plus profond de lui comme une sorte de renaissance due au formidable sentiment qui l'envahissait. Sa joie fut de courte durée car il connaissait déjà la fragilité du lien affectif puisqu'il avait déjà fait l'expérience de l'amour-passion; et pourtant il se sentait bien incapable de résister à cette attraction, tout en refusant de se laisser entraîner malgré lui.
Mais il savait, connaissant très bien la théorie de Newton, que la gravitation universelle le ramènerait vers Elle -LA femme-! Mais pourquoi Dieu, avait-il créé cette créature, se dit-il ! Il n'arrêtait pas de retourner la question dans sa caboche, quand il eut la révélation : "Bon sang ! Mais c'est bien sûr", Aragon l'avait comprit lui !
Revenir en haut Aller en bas
http://roman.passion.free.fr/index.htm
sandipoete
Fondateur
Fondateur
sandipoete

Poète émérite
Nombre de sujets
Meilleur rédacteur
Rédacteur ayant posé plus de 1000 messages
Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 9956
Age : 71
Localisation : Bousies (Nord)
Date d'inscription : 05/04/2005

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyMar 8 Mai 2007 - 17:01

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne.
Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ?
Un instant, il pensa en son for intérieur, que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret il lui fallait tourner la page définitivement. Partir droit devant lui, esquiver ces regards, ne pas montrer sa peur, partir sans espoir de retour, oublier, tout effacer, mais pas trop, juste ce qu'il fallait pour ne pas souffrir ne pas se montrer faible car l'absence stagnait et elle le freinerait.
Un horizon différent s'ouvrait devant lui mais il l'ignorait. Comment aurait-il pu s'imaginer que sa vie allait enfin commencer ?... Durablement vivre l'éternité et aimer à nouveau, comme si demain n'existait pas...
Mais aujourd'hui, la pierre qu'il devait mettre à la construction de son destin pesait si lourd, et son coeur si léger oscillait dangereusement car l'amour allait le terrasser à nouveau. C'est quand il rencontra son regard qu'il fut saisi d'une sorte de malaise, pas cardiaque, mais il sentait au plus profond de lui comme une sorte de renaissance due au formidable sentiment qui l'envahissait. Sa joie fut de courte durée car il connaissait déjà la fragilité du lien affectif puisqu'il avait déjà fait l'expérience de l'amour-passion; et pourtant il se sentait bien incapable de résister à cette attraction, tout en refusant de se laisser entraîner malgré lui.
Mais il savait, connaissant très bien la théorie de Newton, que la gravitation universelle le ramènerait vers Elle -LA femme-! Mais pourquoi Dieu, avait-il créé cette créature, se dit-il ! Il n'arrêtait pas de retourner la question dans sa caboche, quand il eut la révélation : "Bon sang ! Mais c'est bien sûr", Aragon l'avait comprit lui ! Il se rendit compte que Dieu n'avait absolument rien à voir la dedans. Car en la regardant de plus près, il venait de remarquer son visage métallique...

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
Quand il se retourna... Pngfin12Gérard SANDIFORT, alias Sandipoete
Quand il se retourna... Vieux-10Solum telum ego tolerare ? Pluma !
La seule arme que je tolère ? La plume !...
Quand il se retourna... Grimoi10
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/view/sandipoete/home
Ninon
Plume de Corail
Plume de Corail
Ninon

Poète accompli
Durée d'inscription

Féminin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 163
Age : 65
Date d'inscription : 20/11/2006

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyMar 8 Mai 2007 - 17:07

Ma phrase est avant la tienne Sandi Rigolo
Revenir en haut Aller en bas
http://roman.passion.free.fr/index.htm
sandipoete
Fondateur
Fondateur
sandipoete

Poète émérite
Nombre de sujets
Meilleur rédacteur
Rédacteur ayant posé plus de 1000 messages
Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 9956
Age : 71
Localisation : Bousies (Nord)
Date d'inscription : 05/04/2005

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyMar 8 Mai 2007 - 17:09

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne.
Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ?
Un instant, il pensa en son for intérieur, que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret il lui fallait tourner la page définitivement. Partir droit devant lui, esquiver ces regards, ne pas montrer sa peur, partir sans espoir de retour, oublier, tout effacer, mais pas trop, juste ce qu'il fallait pour ne pas souffrir ne pas se montrer faible car l'absence stagnait et elle le freinerait.
Un horizon différent s'ouvrait devant lui mais il l'ignorait. Comment aurait-il pu s'imaginer que sa vie allait enfin commencer ?... Durablement vivre l'éternité et aimer à nouveau, comme si demain n'existait pas...
Mais aujourd'hui, la pierre qu'il devait mettre à la construction de son destin pesait si lourd, et son coeur si léger oscillait dangereusement car l'amour allait le terrasser à nouveau. C'est quand il rencontra son regard qu'il fut saisi d'une sorte de malaise, pas cardiaque, mais il sentait au plus profond de lui comme une sorte de renaissance due au formidable sentiment qui l'envahissait. Sa joie fut de courte durée car il connaissait déjà la fragilité du lien affectif puisqu'il avait déjà fait l'expérience de l'amour-passion; et pourtant il se sentait bien incapable de résister à cette attraction, tout en refusant de se laisser entraîner malgré lui.
Mais il savait, connaissant très bien la théorie de Newton, que la gravitation universelle le ramènerait vers Elle -LA femme-! Mais pourquoi Dieu, avait-il créé cette créature, se dit-il ! Il n'arrêtait pas de retourner la question dans sa caboche, quand il eut la révélation : "Bon sang ! Mais c'est bien sûr", Aragon l'avait comprit lui ! Il se rendit compte que Dieu n'avait absolument rien à voir la dedans. Car en la regardant de plus près, il venait de remarquer son visage métallique...
Cette femme magnifique était en fait un robot !

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
Quand il se retourna... Pngfin12Gérard SANDIFORT, alias Sandipoete
Quand il se retourna... Vieux-10Solum telum ego tolerare ? Pluma !
La seule arme que je tolère ? La plume !...
Quand il se retourna... Grimoi10
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/view/sandipoete/home
sandipoete
Fondateur
Fondateur
sandipoete

Poète émérite
Nombre de sujets
Meilleur rédacteur
Rédacteur ayant posé plus de 1000 messages
Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 9956
Age : 71
Localisation : Bousies (Nord)
Date d'inscription : 05/04/2005

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyMar 8 Mai 2007 - 17:09

C'est pas grave... J'ai réparé...

Kisssss

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
Quand il se retourna... Pngfin12Gérard SANDIFORT, alias Sandipoete
Quand il se retourna... Vieux-10Solum telum ego tolerare ? Pluma !
La seule arme que je tolère ? La plume !...
Quand il se retourna... Grimoi10
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/view/sandipoete/home
Ninon
Plume de Corail
Plume de Corail
Ninon

Poète accompli
Durée d'inscription

Féminin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 163
Age : 65
Date d'inscription : 20/11/2006

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyMar 8 Mai 2007 - 17:15

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne.
Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ?
Un instant, il pensa en son for intérieur, que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret il lui fallait tourner la page définitivement. Partir droit devant lui, esquiver ces regards, ne pas montrer sa peur, partir sans espoir de retour, oublier, tout effacer, mais pas trop, juste ce qu'il fallait pour ne pas souffrir ne pas se montrer faible car l'absence stagnait et elle le freinerait.
Un horizon différent s'ouvrait devant lui mais il l'ignorait. Comment aurait-il pu s'imaginer que sa vie allait enfin commencer ?... Durablement vivre l'éternité et aimer à nouveau, comme si demain n'existait pas...
Mais aujourd'hui, la pierre qu'il devait mettre à la construction de son destin pesait si lourd, et son coeur si léger oscillait dangereusement car l'amour allait le terrasser à nouveau. C'est quand il rencontra son regard qu'il fut saisi d'une sorte de malaise, pas cardiaque, mais il sentait au plus profond de lui comme une sorte de renaissance due au formidable sentiment qui l'envahissait. Sa joie fut de courte durée car il connaissait déjà la fragilité du lien affectif puisqu'il avait déjà fait l'expérience de l'amour-passion; et pourtant il se sentait bien incapable de résister à cette attraction, tout en refusant de se laisser entraîner malgré lui.
Mais il savait, connaissant très bien la théorie de Newton, que la gravitation universelle le ramènerait vers Elle -LA femme-! Mais pourquoi Dieu, avait-il créé cette créature, se dit-il ! Il n'arrêtait pas de retourner la question dans sa caboche, quand il eut la révélation : "Bon sang ! Mais c'est bien sûr", Aragon l'avait comprit lui ! Il se rendit compte que Dieu n'avait absolument rien à voir la dedans. Car en la regardant de plus près, il venait de remarquer son visage métallique...
Cette femme magnifique était en fait un robot ! La toute dernière génération humanoïde de Eve, rien à envier à l'humaine ! s'avisa t-il dépité.
Revenir en haut Aller en bas
http://roman.passion.free.fr/index.htm
philippe de neuville
Grimoirien
Grimoirien
philippe de neuville

Poète émérite
Nombre de sujets
Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 798
Age : 67
Localisation : au pied du Fouta Djalon...
Date d'inscription : 27/02/2007

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyMar 8 Mai 2007 - 17:22

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne.
Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ?
Un instant, il pensa en son for intérieur, que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret il lui fallait tourner la page définitivement. Partir droit devant lui, esquiver ces regards, ne pas montrer sa peur, partir sans espoir de retour, oublier, tout effacer, mais pas trop, juste ce qu'il fallait pour ne pas souffrir ne pas se montrer faible car l'absence stagnait et elle le freinerait.
Un horizon différent s'ouvrait devant lui mais il l'ignorait. Comment aurait-il pu s'imaginer que sa vie allait enfin commencer ?... Durablement vivre l'éternité et aimer à nouveau, comme si demain n'existait pas...
Mais aujourd'hui, la pierre qu'il devait mettre à la construction de son destin pesait si lourd, et son coeur si léger oscillait dangereusement car l'amour allait le terrasser à nouveau. C'est quand il rencontra son regard qu'il fut saisi d'une sorte de malaise, pas cardiaque, mais il sentait au plus profond de lui comme une sorte de renaissance due au formidable sentiment qui l'envahissait. Sa joie fut de courte durée car il connaissait déjà la fragilité du lien affectif puisqu'il avait déjà fait l'expérience de l'amour-passion; et pourtant il se sentait bien incapable de résister à cette attraction, tout en refusant de se laisser entraîner malgré lui.
Mais il savait, connaissant très bien la théorie de Newton, que la gravitation universelle le ramènerait vers Elle -LA femme-! Mais pourquoi Dieu, avait-il créé cette créature, se dit-il ! Il n'arrêtait pas de retourner la question dans sa caboche, quand il eut la révélation : "Bon sang ! Mais c'est bien sûr", Aragon l'avait comprit lui ! Il se rendit compte que Dieu n'avait absolument rien à voir la dedans. Car en la regardant de plus près, il venait de remarquer son visage métallique...
Cette femme magnifique était en fait un robot ! La toute dernière génération humanoïde de Eve, rien à envier à l'humaine ! s'avisa t-il dépité. (et à l'inverse d'Aragon il ne put plus dire "La femme est l'avenir de l'homme"...)

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Quand il se retourna... Grimoi10

In Pace cum Patribus (devise des Neuville)
Revenir en haut Aller en bas
http://aphilippe.spaces.live.com
raymonde
Invité
Anonymous



Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyMar 8 Mai 2007 - 17:23

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne.
Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ?
Un instant, il pensa en son for intérieur, que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret il lui fallait tourner la page définitivement. Partir droit devant lui, esquiver ces regards, ne pas montrer sa peur, partir sans espoir de retour, oublier, tout effacer, mais pas trop, juste ce qu'il fallait pour ne pas souffrir ne pas se montrer faible car l'absence stagnait et elle le freinerait.
Un horizon différent s'ouvrait devant lui mais il l'ignorait. Comment aurait-il pu s'imaginer que sa vie allait enfin commencer ?... Durablement vivre l'éternité et aimer à nouveau, comme si demain n'existait pas...
Mais aujourd'hui, la pierre qu'il devait mettre à la construction de son destin pesait si lourd, et son coeur si léger oscillait dangereusement car l'amour allait le terrasser à nouveau. C'est quand il rencontra son regard qu'il fut saisi d'une sorte de malaise, pas cardiaque, mais il sentait au plus profond de lui comme une sorte de renaissance due au formidable sentiment qui l'envahissait. Sa joie fut de courte durée car il connaissait déjà la fragilité du lien affectif puisqu'il avait déjà fait l'expérience de l'amour-passion; et pourtant il se sentait bien incapable de résister à cette attraction, tout en refusant de se laisser entraîner malgré lui.
Mais il savait, connaissant très bien la théorie de Newton, que la gravitation universelle le ramènerait vers Elle -LA femme-! Mais pourquoi Dieu, avait-il créé cette créature, se dit-il ! Il n'arrêtait pas de retourner la question dans sa caboche, quand il eut la révélation : "Bon sang ! Mais c'est bien sûr", Aragon l'avait comprit lui ! Il se rendit compte que Dieu n'avait absolument rien à voir la dedans. Car en la regardant de plus près, il venait de remarquer son visage métallique...
Cette femme magnifique était en fait un robot ! La toute dernière génération humanoïde de Eve, rien à envier à l'humaine ! s'avisa t-il dépité.son corps était serré dans une combinaison étrange faite de fibres et de lumière lui sembla-t-il
_________________
[b]
Revenir en haut Aller en bas
philippe de neuville
Grimoirien
Grimoirien
philippe de neuville

Poète émérite
Nombre de sujets
Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 798
Age : 67
Localisation : au pied du Fouta Djalon...
Date d'inscription : 27/02/2007

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyMar 8 Mai 2007 - 23:02

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne.
Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ?
Un instant, il pensa en son for intérieur, que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret il lui fallait tourner la page définitivement. Partir droit devant lui, esquiver ces regards, ne pas montrer sa peur, partir sans espoir de retour, oublier, tout effacer, mais pas trop, juste ce qu'il fallait pour ne pas souffrir ne pas se montrer faible car l'absence stagnait et elle le freinerait.
Un horizon différent s'ouvrait devant lui mais il l'ignorait. Comment aurait-il pu s'imaginer que sa vie allait enfin commencer ?... Durablement vivre l'éternité et aimer à nouveau, comme si demain n'existait pas...
Mais aujourd'hui, la pierre qu'il devait mettre à la construction de son destin pesait si lourd, et son coeur si léger oscillait dangereusement car l'amour allait le terrasser à nouveau. C'est quand il rencontra son regard qu'il fut saisi d'une sorte de malaise, pas cardiaque, mais il sentait au plus profond de lui comme une sorte de renaissance due au formidable sentiment qui l'envahissait. Sa joie fut de courte durée car il connaissait déjà la fragilité du lien affectif puisqu'il avait déjà fait l'expérience de l'amour-passion; et pourtant il se sentait bien incapable de résister à cette attraction, tout en refusant de se laisser entraîner malgré lui.
Mais il savait, connaissant très bien la théorie de Newton, que la gravitation universelle le ramènerait vers Elle -LA femme-! Mais pourquoi Dieu, avait-il créé cette créature, se dit-il ! Il n'arrêtait pas de retourner la question dans sa caboche, quand il eut la révélation : "Bon sang ! Mais c'est bien sûr", Aragon l'avait comprit lui ! Il se rendit compte que Dieu n'avait absolument rien à voir la dedans. Car en la regardant de plus près, il venait de remarquer son visage métallique...
Cette femme magnifique était en fait un robot ! La toute dernière génération humanoïde de Eve, rien à envier à l'humaine ! s'avisa t-il dépité (et à l'inverse d'Aragon il ne put plus dire "La femme est l'avenir de l'homme"...)
Son corps était serré dans une combinaison étrange faite de fibres et de lumière lui sembla-t-il, et qui collait à des formes un peu trop...humaines: un comble!

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Quand il se retourna... Grimoi10

In Pace cum Patribus (devise des Neuville)
Revenir en haut Aller en bas
http://aphilippe.spaces.live.com
apogon
Membre d'honneur
Membre d'honneur
apogon

Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Bélier Chien
Nombre de messages : 578
Age : 65
Date d'inscription : 07/03/2006

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyMar 8 Mai 2007 - 23:44

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne.
Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ?
Un instant, il pensa en son for intérieur, que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret il lui fallait tourner la page définitivement. Partir droit devant lui, esquiver ces regards, ne pas montrer sa peur, partir sans espoir de retour, oublier, tout effacer, mais pas trop, juste ce qu'il fallait pour ne pas souffrir ne pas se montrer faible car l'absence stagnait et elle le freinerait.
Un horizon différent s'ouvrait devant lui mais il l'ignorait. Comment aurait-il pu s'imaginer que sa vie allait enfin commencer ?... Durablement vivre l'éternité et aimer à nouveau, comme si demain n'existait pas...
Mais aujourd'hui, la pierre qu'il devait mettre à la construction de son destin pesait si lourd, et son coeur si léger oscillait dangereusement car l'amour allait le terrasser à nouveau. C'est quand il rencontra son regard qu'il fut saisi d'une sorte de malaise, pas cardiaque, mais il sentait au plus profond de lui comme une sorte de renaissance due au formidable sentiment qui l'envahissait. Sa joie fut de courte durée car il connaissait déjà la fragilité du lien affectif puisqu'il avait déjà fait l'expérience de l'amour-passion; et pourtant il se sentait bien incapable de résister à cette attraction, tout en refusant de se laisser entraîner malgré lui.
Mais il savait, connaissant très bien la théorie de Newton, que la gravitation universelle le ramènerait vers Elle -LA femme-! Mais pourquoi Dieu, avait-il créé cette créature, se dit-il ! Il n'arrêtait pas de retourner la question dans sa caboche, quand il eut la révélation : "Bon sang ! Mais c'est bien sûr", Aragon l'avait comprit lui ! Il se rendit compte que Dieu n'avait absolument rien à voir la dedans. Car en la regardant de plus près, il venait de remarquer son visage métallique...
Cette femme magnifique était en fait un robot ! La toute dernière génération humanoïde de Eve, rien à envier à l'humaine ! s'avisa t-il dépité (et à l'inverse d'Aragon il ne put plus dire "La femme est l'avenir de l'homme"...)
Son corps était serré dans une combinaison étrange faite de fibres et de lumière lui sembla-t-il, et qui collait à des formes un peu trop...humaines: un comble!
Il était fasciné

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
^----^ 
(='Y'=)
 (")_(")
Revenir en haut Aller en bas
philippe de neuville
Grimoirien
Grimoirien
philippe de neuville

Poète émérite
Nombre de sujets
Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 798
Age : 67
Localisation : au pied du Fouta Djalon...
Date d'inscription : 27/02/2007

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyMar 8 Mai 2007 - 23:59

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne.
Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ?
Un instant, il pensa en son for intérieur, que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret il lui fallait tourner la page définitivement. Partir droit devant lui, esquiver ces regards, ne pas montrer sa peur, partir sans espoir de retour, oublier, tout effacer, mais pas trop, juste ce qu'il fallait pour ne pas souffrir ne pas se montrer faible car l'absence stagnait et elle le freinerait.
Un horizon différent s'ouvrait devant lui mais il l'ignorait. Comment aurait-il pu s'imaginer que sa vie allait enfin commencer ?... Durablement vivre l'éternité et aimer à nouveau, comme si demain n'existait pas...
Mais aujourd'hui, la pierre qu'il devait mettre à la construction de son destin pesait si lourd, et son coeur si léger oscillait dangereusement car l'amour allait le terrasser à nouveau. C'est quand il rencontra son regard qu'il fut saisi d'une sorte de malaise, pas cardiaque, mais il sentait au plus profond de lui comme une sorte de renaissance due au formidable sentiment qui l'envahissait. Sa joie fut de courte durée car il connaissait déjà la fragilité du lien affectif puisqu'il avait déjà fait l'expérience de l'amour-passion; et pourtant il se sentait bien incapable de résister à cette attraction, tout en refusant de se laisser entraîner malgré lui.
Mais il savait, connaissant très bien la théorie de Newton, que la gravitation universelle le ramènerait vers Elle -LA femme-! Mais pourquoi Dieu, avait-il créé cette créature, se dit-il ! Il n'arrêtait pas de retourner la question dans sa caboche, quand il eut la révélation : "Bon sang ! Mais c'est bien sûr", Aragon l'avait comprit lui ! Il se rendit compte que Dieu n'avait absolument rien à voir la dedans. Car en la regardant de plus près, il venait de remarquer son visage métallique...
Cette femme magnifique était en fait un robot ! La toute dernière génération humanoïde de Eve, rien à envier à l'humaine ! s'avisa t-il dépité (et à l'inverse d'Aragon il ne put plus dire "La femme est l'avenir de l'homme"...)
Son corps était serré dans une combinaison étrange faite de fibres et de lumière lui sembla-t-il, et qui collait à des formes un peu trop...humaines: un comble!
Il était fasciné par cette silhouette supra humaine obsédante

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Quand il se retourna... Grimoi10

In Pace cum Patribus (devise des Neuville)
Revenir en haut Aller en bas
http://aphilippe.spaces.live.com
Ninon
Plume de Corail
Plume de Corail
Ninon

Poète accompli
Durée d'inscription

Féminin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 163
Age : 65
Date d'inscription : 20/11/2006

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyMer 9 Mai 2007 - 1:22

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne.
Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ?
Un instant, il pensa en son for intérieur, que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret il lui fallait tourner la page définitivement. Partir droit devant lui, esquiver ces regards, ne pas montrer sa peur, partir sans espoir de retour, oublier, tout effacer, mais pas trop, juste ce qu'il fallait pour ne pas souffrir ne pas se montrer faible car l'absence stagnait et elle le freinerait.
Un horizon différent s'ouvrait devant lui mais il l'ignorait. Comment aurait-il pu s'imaginer que sa vie allait enfin commencer ?... Durablement vivre l'éternité et aimer à nouveau, comme si demain n'existait pas...
Mais aujourd'hui, la pierre qu'il devait mettre à la construction de son destin pesait si lourd, et son coeur si léger oscillait dangereusement car l'amour allait le terrasser à nouveau. C'est quand il rencontra son regard qu'il fut saisi d'une sorte de malaise, pas cardiaque, mais il sentait au plus profond de lui comme une sorte de renaissance due au formidable sentiment qui l'envahissait. Sa joie fut de courte durée car il connaissait déjà la fragilité du lien affectif puisqu'il avait déjà fait l'expérience de l'amour-passion; et pourtant il se sentait bien incapable de résister à cette attraction, tout en refusant de se laisser entraîner malgré lui.
Mais il savait, connaissant très bien la théorie de Newton, que la gravitation universelle le ramènerait vers Elle -LA femme-! Mais pourquoi Dieu, avait-il créé cette créature, se dit-il ! Il n'arrêtait pas de retourner la question dans sa caboche, quand il eut la révélation : "Bon sang ! Mais c'est bien sûr", Aragon l'avait comprit lui ! Il se rendit compte que Dieu n'avait absolument rien à voir la dedans. Car en la regardant de plus près, il venait de remarquer son visage métallique...
Cette femme magnifique était en fait un robot ! La toute dernière génération humanoïde de Eve, rien à envier à l'humaine ! s'avisa t-il dépité (et à l'inverse d'Aragon il ne put plus dire "La femme est l'avenir de l'homme"...)
Son corps était serré dans une combinaison étrange faite de fibres et de lumière lui sembla-t-il, et qui collait à des formes un peu trop...humaines: un comble!
Il était fasciné par cette silhouette supra humaine obsédante, qui le sondait en profondeur, de ses yeux bleus si cristallins, qu'il
Revenir en haut Aller en bas
http://roman.passion.free.fr/index.htm
philippe de neuville
Grimoirien
Grimoirien
philippe de neuville

Poète émérite
Nombre de sujets
Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 798
Age : 67
Localisation : au pied du Fouta Djalon...
Date d'inscription : 27/02/2007

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyMer 9 Mai 2007 - 4:04

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne.
Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ?
Un instant, il pensa en son for intérieur, que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret il lui fallait tourner la page définitivement. Partir droit devant lui, esquiver ces regards, ne pas montrer sa peur, partir sans espoir de retour, oublier, tout effacer, mais pas trop, juste ce qu'il fallait pour ne pas souffrir ne pas se montrer faible car l'absence stagnait et elle le freinerait.
Un horizon différent s'ouvrait devant lui mais il l'ignorait. Comment aurait-il pu s'imaginer que sa vie allait enfin commencer ?... Durablement vivre l'éternité et aimer à nouveau, comme si demain n'existait pas...
Mais aujourd'hui, la pierre qu'il devait mettre à la construction de son destin pesait si lourd, et son coeur si léger oscillait dangereusement car l'amour allait le terrasser à nouveau. C'est quand il rencontra son regard qu'il fut saisi d'une sorte de malaise, pas cardiaque, mais il sentait au plus profond de lui comme une sorte de renaissance due au formidable sentiment qui l'envahissait. Sa joie fut de courte durée car il connaissait déjà la fragilité du lien affectif puisqu'il avait déjà fait l'expérience de l'amour-passion; et pourtant il se sentait bien incapable de résister à cette attraction, tout en refusant de se laisser entraîner malgré lui.
Mais il savait, connaissant très bien la théorie de Newton, que la gravitation universelle le ramènerait vers Elle -LA femme-! Mais pourquoi Dieu, avait-il créé cette créature, se dit-il ! Il n'arrêtait pas de retourner la question dans sa caboche, quand il eut la révélation : "Bon sang ! Mais c'est bien sûr", Aragon l'avait comprit lui ! Il se rendit compte que Dieu n'avait absolument rien à voir la dedans. Car en la regardant de plus près, il venait de remarquer son visage métallique...
Cette femme magnifique était en fait un robot ! La toute dernière génération humanoïde de Eve, rien à envier à l'humaine ! s'avisa t-il dépité (et à l'inverse d'Aragon il ne put plus dire "La femme est l'avenir de l'homme"...)
Son corps était serré dans une combinaison étrange faite de fibres et de lumière lui sembla-t-il, et qui collait à des formes un peu trop...humaines: un comble!
Il était fasciné par cette silhouette supra humaine obsédante, qui le sondait en profondeur, de ses yeux bleus si cristallins, qu'il en oubliait d'écrire. Il se jura

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Quand il se retourna... Grimoi10

In Pace cum Patribus (devise des Neuville)
Revenir en haut Aller en bas
http://aphilippe.spaces.live.com
apogon
Membre d'honneur
Membre d'honneur
apogon

Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Bélier Chien
Nombre de messages : 578
Age : 65
Date d'inscription : 07/03/2006

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyMer 9 Mai 2007 - 6:40

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne.
Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ?
Un instant, il pensa en son for intérieur, que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret il lui fallait tourner la page définitivement. Partir droit devant lui, esquiver ces regards, ne pas montrer sa peur, partir sans espoir de retour, oublier, tout effacer, mais pas trop, juste ce qu'il fallait pour ne pas souffrir ne pas se montrer faible car l'absence stagnait et elle le freinerait.
Un horizon différent s'ouvrait devant lui mais il l'ignorait. Comment aurait-il pu s'imaginer que sa vie allait enfin commencer ?... Durablement vivre l'éternité et aimer à nouveau, comme si demain n'existait pas...
Mais aujourd'hui, la pierre qu'il devait mettre à la construction de son destin pesait si lourd, et son coeur si léger oscillait dangereusement car l'amour allait le terrasser à nouveau. C'est quand il rencontra son regard qu'il fut saisi d'une sorte de malaise, pas cardiaque, mais il sentait au plus profond de lui comme une sorte de renaissance due au formidable sentiment qui l'envahissait. Sa joie fut de courte durée car il connaissait déjà la fragilité du lien affectif puisqu'il avait déjà fait l'expérience de l'amour-passion; et pourtant il se sentait bien incapable de résister à cette attraction, tout en refusant de se laisser entraîner malgré lui.
Mais il savait, connaissant très bien la théorie de Newton, que la gravitation universelle le ramènerait vers Elle -LA femme-! Mais pourquoi Dieu, avait-il créé cette créature, se dit-il ! Il n'arrêtait pas de retourner la question dans sa caboche, quand il eut la révélation : "Bon sang ! Mais c'est bien sûr", Aragon l'avait comprit lui ! Il se rendit compte que Dieu n'avait absolument rien à voir la dedans. Car en la regardant de plus près, il venait de remarquer son visage métallique...
Cette femme magnifique était en fait un robot ! La toute dernière génération humanoïde de Eve, rien à envier à l'humaine ! s'avisa t-il dépité (et à l'inverse d'Aragon il ne put plus dire "La femme est l'avenir de l'homme"...)
Son corps était serré dans une combinaison étrange faite de fibres et de lumière lui sembla-t-il, et qui collait à des formes un peu trop...humaines: un comble!
Il était si fasciné par cette silhouette supra humaine obsédante, qui le sondait en profondeur, de ses yeux bleus si cristallins, qu'il en oubliait d'écrire. Il se jura que plus jamais il ne

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
^----^ 
(='Y'=)
 (")_(")
Revenir en haut Aller en bas
philippe de neuville
Grimoirien
Grimoirien
philippe de neuville

Poète émérite
Nombre de sujets
Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 798
Age : 67
Localisation : au pied du Fouta Djalon...
Date d'inscription : 27/02/2007

Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyMer 9 Mai 2007 - 8:02

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne.
Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ?
Un instant, il pensa en son for intérieur, que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret il lui fallait tourner la page définitivement. Partir droit devant lui, esquiver ces regards, ne pas montrer sa peur, partir sans espoir de retour, oublier, tout effacer, mais pas trop, juste ce qu'il fallait pour ne pas souffrir ne pas se montrer faible car l'absence stagnait et elle le freinerait.
Un horizon différent s'ouvrait devant lui mais il l'ignorait. Comment aurait-il pu s'imaginer que sa vie allait enfin commencer ?... Durablement vivre l'éternité et aimer à nouveau, comme si demain n'existait pas...
Mais aujourd'hui, la pierre qu'il devait mettre à la construction de son destin pesait si lourd, et son coeur si léger oscillait dangereusement car l'amour allait le terrasser à nouveau. C'est quand il rencontra son regard qu'il fut saisi d'une sorte de malaise, pas cardiaque, mais il sentait au plus profond de lui comme une sorte de renaissance due au formidable sentiment qui l'envahissait. Sa joie fut de courte durée car il connaissait déjà la fragilité du lien affectif puisqu'il avait déjà fait l'expérience de l'amour-passion; et pourtant il se sentait bien incapable de résister à cette attraction, tout en refusant de se laisser entraîner malgré lui.
Mais il savait, connaissant très bien la théorie de Newton, que la gravitation universelle le ramènerait vers Elle -LA femme-! Mais pourquoi Dieu, avait-il créé cette créature, se dit-il ! Il n'arrêtait pas de retourner la question dans sa caboche, quand il eut la révélation : "Bon sang ! Mais c'est bien sûr", Aragon l'avait comprit lui ! Il se rendit compte que Dieu n'avait absolument rien à voir la dedans. Car en la regardant de plus près, il venait de remarquer son visage métallique...
Cette femme magnifique était en fait un robot ! La toute dernière génération humanoïde de Eve, rien à envier à l'humaine ! s'avisa t-il dépité (et à l'inverse d'Aragon il ne put plus dire "La femme est l'avenir de l'homme"...)
Son corps était serré dans une combinaison étrange faite de fibres et de lumière lui sembla-t-il, et qui collait à des formes un peu trop...humaines: un comble!
Il était si fasciné par cette silhouette supra humaine obsédante, qui le sondait en profondeur, de ses yeux bleus si cristallins, qu'il en oubliait d'écrire. Il se jura que plus jamais il ne l'approcherait ni simplement ne la regarderait.

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Quand il se retourna... Grimoi10

In Pace cum Patribus (devise des Neuville)
Revenir en haut Aller en bas
http://aphilippe.spaces.live.com
raymonde
Invité
Anonymous



Quand il se retourna... Empty
MessageSujet: Re: Quand il se retourna...   Quand il se retourna... EmptyMer 9 Mai 2007 - 9:01

Quand il se retourna, le coeur empli d'une douce joie, il n'y avait plus personne.
Pourquoi avait-elle donc fuit ainsi ?
Un instant, il pensa en son for intérieur, que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve, et pourtant...et pourtant, sans un remords sans un regret il lui fallait tourner la page définitivement. Partir droit devant lui, esquiver ces regards, ne pas montrer sa peur, partir sans espoir de retour, oublier, tout effacer, mais pas trop, juste ce qu'il fallait pour ne pas souffrir ne pas se montrer faible car l'absence stagnait et elle le freinerait.
Un horizon différent s'ouvrait devant lui mais il l'ignorait. Comment aurait-il pu s'imaginer que sa vie allait enfin commencer ?... Durablement vivre l'éternité et aimer à nouveau, comme si demain n'existait pas...
Mais aujourd'hui, la pierre qu'il devait mettre à la construction de son destin pesait si lourd, et son coeur si léger oscillait dangereusement car l'amour allait le terrasser à nouveau. C'est quand il rencontra son regard qu'il fut saisi d'une sorte de malaise, pas cardiaque, mais il sentait au plus profond de lui comme une sorte de renaissance due au formidable sentiment qui l'envahissait. Sa joie fut de courte durée car il connaissait déjà la fragilité du lien affectif puisqu'il avait déjà fait l'expérience de l'amour-passion; et pourtant il se sentait bien incapable de résister à cette attraction, tout en refusant de se laisser entraîner malgré lui.
Mais il savait, connaissant très bien la théorie de Newton, que la gravitation universelle le ramènerait vers Elle -LA femme-! Mais pourquoi Dieu, avait-il créé cette créature, se dit-il ! Il n'arrêtait pas de retourner la question dans sa caboche, quand il eut la révélation : "Bon sang ! Mais c'est bien sûr", Aragon l'avait comprit lui ! Il se rendit compte que Dieu n'avait absolument rien à voir la dedans. Car en la regardant de plus près, il venait de remarquer son visage métallique...
Cette femme magnifique était en fait un robot ! La toute dernière génération humanoïde de Eve, rien à envier à l'humaine ! s'avisa t-il dépité (et à l'inverse d'Aragon il ne put plus dire "La femme est l'avenir de l'homme"...)
Son corps était serré dans une combinaison étrange faite de fibres et de lumière lui sembla-t-il, et qui collait à des formes un peu trop...humaines: un comble!
Il était fasciné par cette femme venue d'une planète inconnue ,attirée par ce mystère qui l'enveloppait
_________________
^ ^
ô ô
Revenir en haut Aller en bas
 
Quand il se retourna...
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quand nos povin’ muchneu (Quand nous pouvions glaner)
» Quand ...
» Quand
» Quand.
» Quand le lac

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES DISTRACTIONS AUTOUR DES MOTS :: Les chaînes de mots :: La chaîne des groupes nominaux-
Sauter vers: