Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
Faire lire sa poésie sur FacebookVitrine du SiteAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Blues des blouses

Aller en bas 
AuteurMessage
Merle Bleu
Grimoirien
Grimoirien
avatar

Masculin
Verseau Singe
Nombre de messages : 691
Age : 62
Localisation : Ailleurs
Date d'inscription : 23/12/2012

MessageSujet: Blues des blouses   Mar 8 Jan 2013 - 19:37

U Gigliu: lys des sables,
Bâtiment au nom de plante,
Edifice psychiatrique
Où le vague à l'âme s'ensable.
Où la mesure est la rente,
Le Saint Graal est le fric.

Ici, banalement l'humanité s'enlise:
La Normalité, aux symboliques blouses blanches,
Traite, en lasse indifférence, les files d'humeur grise,
Deal le bonheur en pilule, solitude en tranche.

Le blanc se distingue du gris, cela ferait tâche.
L'échange est codifié, et l'éthique est pratique,
Elle permet les esquives, les postures un peu lâches.
Le geste est machinal, le remède est chimique.

Le blanc parait magnétique tant le groupe est compact:
Chaise contre chaise. Les patients, à distance pensent qu'ils bullent.
Ne vous y fiez pas! Ces égarés affabulent!
Pour que ces blouses restent blanches évitons les contacts!

Seuls les repas rythment des journées interminables.
Les blouses bleues, généreuses, servent l'ordinaire minable.
Une blouse verte, stagiaire radieuse, représente l'espoir.
Son sourire si sincère redonne envie de croire.

Abandonnés à eux-mêmes, les otages du temps
S'observent, méfiants, bien souvent meurtris dans leur coeur.
Enfin l'humain parait: un sourire bienveillant,
Un geste attentionné, enrobé de pudeur.

De ces blues gris, nait bientôt plus d'amour qu'ailleurs.
Les robots blancs alertent promptement les naïfs,
Le gris cache des manipulateurs, soyez prudent, soyez attentif!
Mais est-ce vraiment différent dans d'autres couleurs ?

Ce gris, croyez moi, luit de tellement de nuances,
S'il était parmi eux ne serait-ce qu'un tricheur,
Cette âme en rupture d'amour, perdue, en errance,
Ne ternirait pas tout ce qu'a reçu mon coeur.

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Merle Bleu

La vie est une histoire qui commence par un cri et se termine par un soupir.




Mon blog

Revenir en haut Aller en bas
http://merle-bleu.blogspot.com/
MélieCendres
Grimoirien
Grimoirien
avatar

Féminin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 657
Age : 41
Localisation : charente
Date d'inscription : 21/10/2012

MessageSujet: Re: Blues des blouses   Mar 8 Jan 2013 - 19:53

Citation :
Ce gris, croyez moi, luit de tellement de nuances,
S'il était parmi eux ne serait-ce qu'un tricheur,
Cette âme en rupture d'amour, perdue, en errance,
Ne ternirait pas tout ce qu'a reçu mon coeur.

Le gris n'est jamais gris, un oiseau me l'as dit,
Quand j'étais dans la nuit, je ferais de même pour lui.

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Le temps passe,
Moi, j'attends le partage,
Au passage de ton coeur.
Méli-Mélo-mi-cendres-mi-eaux
Revenir en haut Aller en bas
pagnolesque
Grimoirien
Grimoirien
avatar

Masculin
Sagittaire Rat
Nombre de messages : 3316
Age : 57
Localisation : Boulogne sur mer
Date d'inscription : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Blues des blouses   Mar 8 Jan 2013 - 19:56

Les centres de soins pour personnes ainsi perturbées sont bien imagés dans ton texte.
En blouse verte, parfois bleue, elles servent les repas du matin, du midi et du soir, de ces journées qui sont marquées par la prise de neuroleptiques et autres.
Les jours passent, les uns devant la télé, les autres cartes en mains, d'autres encore devant de mots croisés...
Parfois une permission de sortie... une bouffée d'air pur entre deux visites chez le psy du centre.
Mais il reste néanmoins le sourire de ces blouses, rien de compatissant là-dedans, juste un sourire pour dire que demain, le soleil brillera à nouveau.
Merci pour ton poème Merle Bleu, il est "effroyablement" parlant.
amicalement

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A


Mon Grimoire



Telle est la vie des hommes.
Quelques joies, très vite effacées par d'inoubliables chagrins.(Marcel Pagnol)
Revenir en haut Aller en bas
Merle Bleu
Grimoirien
Grimoirien
avatar

Masculin
Verseau Singe
Nombre de messages : 691
Age : 62
Localisation : Ailleurs
Date d'inscription : 23/12/2012

MessageSujet: Re: Blues des blouses   Jeu 10 Jan 2013 - 14:33

@MélieCendres a écrit:
Citation :
Ce gris, croyez moi, luit de tellement de nuances,
S'il était parmi eux ne serait-ce qu'un tricheur,
Cette âme en rupture d'amour, perdue, en errance,
Ne ternirait pas tout ce qu'a reçu mon coeur.

Le gris n'est jamais gris, un oiseau me l'as dit,
Quand j'étais dans la nuit, je ferais de même pour lui.

Ce gris avait à ce moment précis d'incroyables de nuances...C'était un gris avec beaucoup de chaleur...

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Merle Bleu

La vie est une histoire qui commence par un cri et se termine par un soupir.




Mon blog

Revenir en haut Aller en bas
http://merle-bleu.blogspot.com/
Merle Bleu
Grimoirien
Grimoirien
avatar

Masculin
Verseau Singe
Nombre de messages : 691
Age : 62
Localisation : Ailleurs
Date d'inscription : 23/12/2012

MessageSujet: Re: Blues des blouses   Jeu 10 Jan 2013 - 14:37

@pagnolesque a écrit:
Les centres de soins pour personnes ainsi perturbées sont bien imagés dans ton texte.
En blouse verte, parfois bleue, elles servent les repas du matin, du midi et du soir, de ces journées qui sont marquées par la prise de neuroleptiques et autres.
Les jours passent, les uns devant la télé, les autres cartes en mains, d'autres encore devant de mots croisés...
Parfois une permission de sortie... une bouffée d'air pur entre deux visites chez le psy du centre.
Mais il reste néanmoins le sourire de ces blouses, rien de compatissant là-dedans, juste un sourire pour dire que demain, le soleil brillera à nouveau.
Merci pour ton poème Merle Bleu, il est "effroyablement" parlant.
amicalement

Merci pour ta lecture Pagnolesque

Oui, ces endroits sont effrayants...Par leur banalité, le sentiment qu'ils donnent d'être hors du temps, hors de tout...

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Merle Bleu

La vie est une histoire qui commence par un cri et se termine par un soupir.




Mon blog

Revenir en haut Aller en bas
http://merle-bleu.blogspot.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Blues des blouses   Sam 12 Jan 2013 - 18:37

Avec tes mots, tu sais nous faire voir.
Et le gris, devient vraiment plus que terne, mais presque malfaisant.
Il n'y a pas des "petits trucs" pour le délaver le plus possible ?
:tournesol
Revenir en haut Aller en bas
Merle Bleu
Grimoirien
Grimoirien
avatar

Masculin
Verseau Singe
Nombre de messages : 691
Age : 62
Localisation : Ailleurs
Date d'inscription : 23/12/2012

MessageSujet: Re: Blues des blouses   Sam 12 Jan 2013 - 18:41

Bonjour Evelyne, ici le gris n'est pas malfaisant...au contraire, c'est de lui que sortent les couleurs du coeur.

"De ces blues gris, nait bientôt plus d'amour qu'ailleurs."

Je suis en phase de lavage intensif ! (sourire)

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Merle Bleu

La vie est une histoire qui commence par un cri et se termine par un soupir.




Mon blog

Revenir en haut Aller en bas
http://merle-bleu.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Blues des blouses   

Revenir en haut Aller en bas
 
Blues des blouses
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wystan Hugh Auden: Funeral blues
» Le Blues du poête....
» Tu sens le blues?
» Gros coup de blues
» Blues Rules Crissier - 27 & 28 mai 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES GRIMOIRES :: Vos poèmes classés en grimoires :: Merle Bleu-
Sauter vers: