Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
Le Deal du moment : -33%
Philips EP2220/10 Machine Espresso automatique avec ...
Voir le deal
269.99 €

 

 Ta lettre...

Aller en bas 
AuteurMessage
brumes
Nouvelle plume
Nouvelle plume
brumes

Masculin
Capricorne Chien
Nombre de messages : 27
Age : 62
Localisation : la ou le vent me porte
Date d'inscription : 20/04/2007

Ta lettre... Empty
MessageSujet: Ta lettre...   Ta lettre... Icon_minitimeSam 28 Avr 2007 - 12:24

Ta lettre.




Ta lettre au matin, a détruit mes espoirs,
Longue litanies, d’excuses improbables,
Usant de tous tes mots, devenu dérisoires,
Je prétends mon ami, tu es indésirable.

La maison d’harmonie, nous a fait porte close,
En ces instants noirceur, ou dans notre passé,
Tu as comme infamie, détourné de mon lit,
Le plus doux des mignons, que je croyais aimant.

Un brin de nostalgie, pour ces jours de bonheur,
Ou à l’ombre d’un cœur, mes espoirs renaissants,
Ont vite déchanté, de ta coupable embûche,
Alors « non » je le dis, je ne veux te revoir.

Pour cette lâcheté, dont j’ai payé le prix,
Je ne ferais pas grâce, de ce temps si précieux.
Mais.. ! Relisant ta lettre, j’entrevois un « p.s »,
Qui m’informe d’un mal, qui te consumerait.

Serai-ce le remord… ? Qui consume ton âme,
Ou le pêché de chair, qui ce serai vengé,
Quand à moi mon ami, le remord me prend,
Délaissant tes écrits, je savoure mon café.



Mort de rire
Revenir en haut Aller en bas
 
Ta lettre...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes avec contraintes métriques-
Sauter vers: