Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion

Partagez
 

 Les larmes des enfants de la guerre

Aller en bas 
AuteurMessage
armando39
Grimoirien
Grimoirien
armando39

Masculin
Scorpion Chat
Nombre de messages : 121
Age : 79
Localisation : Québec, Canada
Date d'inscription : 19/04/2011

Les larmes des enfants de la guerre Empty
MessageSujet: Les larmes des enfants de la guerre   Les larmes des enfants de la guerre Icon_minitimeJeu 30 Juin 2011 - 5:34

Les larmes des enfants de la guerre Enfants-fuyant-le...o-nick-ut-5268bc


Où s’en vont donc vos larmes, enfants de la guerre,
Ballottés par les vents du bouleversement?
Mais qui entend les pleurs des enfants sur leur terre,
Où haine, et mitraille, et mort sont leur présent?

Mais qui veille sur ceux qui n’ont plus de parents,
Ni frères ni amis, ni un maigre foyer,
Qui écoute leurs cris sous les bombardements,
Et panse leurs souffrances et veut les embrasser?

Qui voit leurs yeux hagards d’indicibles tourments,
Des scènes de carnages odieux et inhumains,
Qui leur parle en douceur de mondes différents,
Les attendant déjà dans d’autres lendemains?

Qui leur rappelle encore leurs rires et leurs jouets,
Aussi le Petit Prince en univers ludiques,
Gardant leur innocence, effaçant leurs regrets,
Obnubilant démences et ambitions iniques?

Qui sont donc ces voleurs de rêves légitimes,
Osant les piétiner en transes sanguinaires,
Qui sont donc ces bourreaux aux masques de régimes,
Qui s’arrogent ce droit dans leurs hideux repaires?

Au nom de quel Dieu, quelle Foi, quelle Croyance,
On estropie, on tue, sous les yeux des enfants?
Qui se permet la ruine de leur confiance,
Sous de la pestilence et décombres fumants?

La Guerre, la Faim, la Peste et encore la Mort,
Ces quatre chevaliers du nom d’Apocalypse,
Règnent en maîtres absolus sur leur terrible sort,
Leurs soleils rendus noirs par une affreuse éclipse.

En Europe, en Asie, et aussi en Afrique,
Amériques et les terres du Moyen-Orient,
Le tonnerre des armes, funeste musique,
Est l’hymne sépulcral d’un monde décadent.

Mais qui donc en l’honneur des enfants de la guerre,
Lèvera bien haut l’étendard de l’Espoir?
Qui les fera sentir des fleurs dans un parterre,
Qui bordera leurs lits quand ce sera le soir?

Qui prêtera des voix sentencieuses, austères,
Et joindra à leurs mots une action porteuse,
Consolant, justes dieux, les cœurs gros de leurs mères,
Pour redonner aux enfants une jeunesse heureuse?

La grande société de nations impudiques,
Que de la Paix se disent nouveaux artisans?
L’Occident décrépit aux buts économiques,
Qui volontiers transige avec les tyrans?

Dirigeants de nations aveugles et véreux,
Condamnés aux enfers, à tous je vous dis,
L’anathème est sur vous, désastreux malheureux,
Vous êtes tous coupables, et je vous maudis!

Note:

Le sort des enfants qui ont survécu aux horreurs de la guerre, mais qui l'ont 'vue et vécue' est un des drames les plus poignants de notre époque (ou de toutes les époques?). Je crois qu'il n'y aura jamais assez d'écrits pour dénoncer cela, et c'est le cœur malheureux que je vois comment les grands et puissants de ce monde les ignorent si ouvertement. Ceux qui ne veulent pas les ignorer semblent n'avoir aucun pouvoir pour changer cet ordre de choses; ils s'impliquent mais....cela devient plutôt une occupation 'rentable' qu'une vraie mission. Et, en fait, ils ne font que perpétuer les misères que leurs dirigeants ont créées, et que les dirigeants, puissants ou non, des autres pays s'abstiennent de régler. Les paix 'durables', bien malheureusement, ne sont pas sources de profits, n'est-ce pas?

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Les larmes des enfants de la guerre Liv%20(5)

Il y a plus de mystère dans un grain de sable que dans tout le savoir humain

Il y a deux choses infinies: l'Univers et la Bêtise Humaine...mais pour l'Univers, je n'en suis pas emcore certain. (Albert Einstein)

Revenir en haut Aller en bas
sandipoete
Fondateur
Fondateur
sandipoete

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 8786
Age : 67
Localisation : Landrecies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

Les larmes des enfants de la guerre Empty
MessageSujet: Re: Les larmes des enfants de la guerre   Les larmes des enfants de la guerre Icon_minitimeVen 1 Juil 2011 - 17:52

Victor Hugo a écrit:
Seigneur ! préservez-moi, préservez ceux que j'aime,
ma famille, mes amis, et mes ennemis même,
de jamais voir, Seigneur ! l'été sans fleurs vermeilles,
la cage sans oiseaux, la ruche sans abeilles,
la maison sans enfants !

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
Gérard SANDIFORT, alias Sandipoete
Les larmes des enfants de la guerre Vieux-10La seule arme que je tolère, c'est la plume !...
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/view/sandipoete/home
 
Les larmes des enfants de la guerre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Enfants de Hùrin - J.R.R. Tolkien
» La seconde guerre mondiale dans les livres d'enfants
» On vole des enfants à Paris
» Coe David B. - La guerre des clans - La couronne des sept royaumes T8
» 1001 livres d'enfants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES GRIMOIRES :: Vos poèmes classés en grimoires :: Armando39-
Sauter vers: