Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete


Un endroit qui respire le bien écrire et l'amitié
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
Partagez
 

 La ballade du séducteur

Aller en bas 
AuteurMessage
Durmir
Plume de Bois
Plume de Bois
Durmir

Masculin
Taureau Rat
Nombre de messages : 59
Age : 35
Date d'inscription : 30/07/2010

La ballade du séducteur Empty
MessageSujet: La ballade du séducteur   La ballade du séducteur Icon_minitimeMar 14 Sep 2010 - 15:49

Spoiler:
 

La ballade du séducteur


Ô dames-oiselles, approchez-vous donc,
Ou n’approchez pas, en fait peu m’importe :
Car j’entends déjà voler Cupidon
Pour lui vos cœurs sont d’entrouvertes portes.
Le bon geste, de mes premiers mots l’escorte,
Suivra mon regard qui désir distille.
Au plus grand plaisir de ces jeunes filles
Je suis chef de meute mais point m’en vante.
Dans mon sac toujours j’ai les bonnes billes,
Si on me refuse je crie : suivante !


Des nouveaux temps je suis le myrmidon :
Campagne en Cythère, arme sans cohorte,
Je charge et recule, tel un espadon,
Et tombe ainsi même les places fortes.
Car je ne suis pas comme ces cloportes
Qui vous offrent de suite des jonquilles.
Je sais faire fi de toutes les bisbilles,
Sans orgueil je rends ma vie captivante
J’ai la réponse à toutes vos torpilles.
Si on me refuse je crie : suivante !


Pourtant rien de tout ceci n’est un don :
Il a fallu que j’apprenne et m’exhorte
A n’être de la farce le dindon.
Mais à présent je sais et me comporte,
Ma main effleurant de toutes les sortes,
Comme un corsaire qu’un doux trésor pille.
Je sais traduire la moindre des vrilles,
Pour qu’après cette soirée envoûtante
Mes lèvres votre bouche déshabillent.
Si on me refuse, je crie : suivante !


Mais je ne suis pas de ces pacotilles,
Je cherche plus qu’une simple coquille
Une aventure est toujours décevante,
Alors si c’est pour une peccadille,
Si on me refuse, je crie : suivante !
Revenir en haut Aller en bas
BL
Grimoirien
Grimoirien
BL

Féminin
Vierge Cochon
Nombre de messages : 676
Age : 72
Localisation : Paris mais surtout Montréal
Date d'inscription : 08/05/2010

La ballade du séducteur Empty
MessageSujet: Re: La ballade du séducteur   La ballade du séducteur Icon_minitimeVen 17 Sep 2010 - 15:55

J'aime bien Durmir , cela me fait penser à une chanson qui disait ; au suivant, au suivant... faut que le la recherche .

C'est bien de chercher plus qu'une simple coquille,car les aventures sont bien souvent décevantes. Totalement raison et très bien écrit. Bravo Bec
Revenir en haut Aller en bas
Durmir
Plume de Bois
Plume de Bois
Durmir

Masculin
Taureau Rat
Nombre de messages : 59
Age : 35
Date d'inscription : 30/07/2010

La ballade du séducteur Empty
MessageSujet: Re: La ballade du séducteur   La ballade du séducteur Icon_minitimeLun 20 Sep 2010 - 9:38

Merci BL pour ce retour. Pour la chanson, la seule que je connais avec "au suivant" est la chanson éponyme par Mathieu Chedid, alias M. Peut-être est-ce celle-là ?

J'ai l'impression que ce forum se meurt... Une semaine après avoir posté le poème, tu es la seule à l'avoir lu La ballade du séducteur Icon_sad
Revenir en haut Aller en bas
Luke
Plume de Bois
Plume de Bois
Luke

Masculin
Poissons Coq
Nombre de messages : 82
Age : 50
Date d'inscription : 24/07/2010

La ballade du séducteur Empty
MessageSujet: Re: La ballade du séducteur   La ballade du séducteur Icon_minitimeMer 22 Sep 2010 - 4:02

joli texte.

Pour BL (Jacques Brel) :

Tout nu dans ma serviette qui me servait de pagne
J'avais le rouge au front et le savon à la main
Au suivant, au suivant
J'avais juste vingt ans et nous étions cent vingt
A être le suivant de celui qu'on suivait
Au suivant, au suivant
J'avais juste vingt ans et je me déniaisais
Au bordel ambulant d'une armée en campagne
Au suivant, au suivant

Moi j'aurais bien aimé un peu plus de tendresse
Ou alors un sourire ou bien avoir le temps
Mais au suivant, au suivant
Ce n'fut pas Waterloo mais ce n'fut pas Arcole
Ce fut l'heure où l'on r'grette d'avoir manqué l'école
Au suivant, au suivant
Mais je jure que d'entendre cet adjudant d'mes fesses
C'est des coups à vous faire des armées d'impuissants
Au suivant, au suivant

Je jure sur la tête de ma première vérole
Que cette voix depuis je l'entends tout le temps
Au suivant, au suivant
Cette voix qui sentait l'ail et le mauvais alcool
C'est la voix des nations et c'est la voix du sang
Au suivant, au suivant
Et depuis chaque femme à l'heure de succomber
Entre mes bras trop maigres semble me murmurer :
"Au suivant, au suivant"

Tous les suivants du monde devraient s'donner la main
Voilà ce que la nuit je crie dans mon délire
Au suivant, au suivant
Et quand je n'délire pas, j'en arrive à me dire
Qu'il est plus humiliant d'être suivi que suivant
Au suivant, au suivant
Un jour je m'f'rai cul-de-jatte ou bonne sœur ou pendu
Enfin un d'ces machins où je n's'rai jamais plus
Le suivant, le suivant
Revenir en haut Aller en bas
 
La ballade du séducteur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La ballade du charlatan
» Ballade nocturne.
» Mémoires d'un séducteur
» LA BALLADE DE LA BALLE ELASTIQUE... de Stephen King
» ballade au barrage de l'eau d' heure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes avec contraintes métriques-
Sauter vers: