Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
Le Deal du moment : -50%
Assassin’s Creed Valhalla PS4/PS5 et Xbox One ...
Voir le deal
34.99 €

 

 Savoir les regarder

Aller en bas 
AuteurMessage
CLAIRELYSE
Grimoirien
Grimoirien
CLAIRELYSE

Féminin
Taureau Chat
Nombre de messages : 757
Age : 82
Date d'inscription : 18/04/2009

Savoir les regarder Empty
MessageSujet: Savoir les regarder   Savoir les regarder Icon_minitimeVen 16 Oct 2009 - 18:14


Savoir les regarder Pensee10


Savoir les regarder même si la face hagarde
Ne voit plus un portrait sur le papier bien veuf
De tous leurs souvenirs ne prenant plus la garde
Car un mur d’hôpital est pis qu’une lézarde
Tout est banalisé, le mobilier est neuf.

Seule la couverture est comme une vallée
Glissant entre les jambes en une mince allée
Que deux mains égratignent sous l’haleine de feu
D’une fièvre têtue consumant ce vieux corps
Qui ne sait même plus que délivrance est mort
Revenir en haut Aller en bas
 
Savoir les regarder
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Spirit hentaï euh je veut dire... power
» [MU] American Pie : Campus en folie (V) [DVDRiP]
» [UD] Total Eclipse (2011) [DVDRIP FR]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes avec contraintes métriques-
Sauter vers: