Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
Le deal à ne pas rater :
NIKE Chaussures de running REVOLUTION 5 – Homme – Noir et Gris
34.99 €
Voir le deal

 

 Que serait le clown Blanc sans son AUguste ?

Aller en bas 
AuteurMessage
CLAIRELYSE
Grimoirien
Grimoirien
CLAIRELYSE

Féminin
Taureau Chat
Nombre de messages : 752
Age : 81
Date d'inscription : 18/04/2009

Que serait le clown Blanc sans son AUguste ? Empty
MessageSujet: Que serait le clown Blanc sans son AUguste ?   Que serait le clown Blanc sans son AUguste ? Icon_minitimeMar 25 Aoû 2009 - 17:51

Ce clair-obscur du soir, sur la place publique,
Tisse une lueur sur la trame à l’envers
Du rideau cramoisi, où l’acteur s’applique
A répéter, traqueur, cette pièce en vers

Toutes les chaises en bois, que sa main inexperte
A tenté d’aligner en un petit carré,
Sont vides à cette heure, et cela déconcerte
Celui qui croit alors son talent censuré.

Il n’avait pas saisi les critiques sévères
Au temps où il croyait le public à ses pieds,
Car ses aventures et amours délétères
Il s’en moquait jadis bien trop volontiers.

La chance avait tourné... Qui eut alors pensé,
Du temps de son succès vêtu de faux-semblant,
Qu’il ne lui resterait qu’un public relancé
Par la modique somme offerte à ce clown blanc.

Auguste, son ami au regard pitoyable
Avec ses yeux mouillés, le disant sans talent,
Un soir l’abandonna, le trouvant trop minable,
Somme toute ringard et pour lui un palan.
Revenir en haut Aller en bas
Michel 48
Modérateur
Modérateur
Michel 48

Masculin
Taureau Dragon
Nombre de messages : 678
Age : 68
Date d'inscription : 12/01/2009

Que serait le clown Blanc sans son AUguste ? Empty
MessageSujet: Re: Que serait le clown Blanc sans son AUguste ?   Que serait le clown Blanc sans son AUguste ? Icon_minitimeMar 25 Aoû 2009 - 18:33

Sois 1000 fois remerciée de nourrir le forum de ta constante présence et de tes poèmes exquis. J'ai honte de l'avouer, ma plume est ces temps si d'une paresse indescriptible, et je ne crois pas être le seul. Pas de vacances pour les retraités, c'est peut-être là ta devise Rire

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Au clin d'oeil je suis enclin
Le déclin, je décline
Revenir en haut Aller en bas
http://www.poete.org/MichelB/
CLAIRELYSE
Grimoirien
Grimoirien
CLAIRELYSE

Féminin
Taureau Chat
Nombre de messages : 752
Age : 81
Date d'inscription : 18/04/2009

Que serait le clown Blanc sans son AUguste ? Empty
MessageSujet: Re: Que serait le clown Blanc sans son AUguste ?   Que serait le clown Blanc sans son AUguste ? Icon_minitimeMar 25 Aoû 2009 - 19:10

la poésie me prend et parle à moi seule dans mes nuits où j'ai les yeux grands ouverts... mais parfois quelqu'un vient la lire et alors je vois qu'il n'est pas inutile et vain d'écrire. Bisous à toi ... laisse ta muse reprendre son souffle.. après les vacances nous avons tous ces trous béants de paresse et de désintérêt.
Mais on t'attend au tournant, car la poésie est têtue et elle reviendra frapper à ta porte.
Revenir en haut Aller en bas
roman
Plume de Bois
Plume de Bois
roman

Masculin
Scorpion Chèvre
Nombre de messages : 63
Age : 76
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 12/08/2009

Que serait le clown Blanc sans son AUguste ? Empty
MessageSujet: Re: Que serait le clown Blanc sans son AUguste ?   Que serait le clown Blanc sans son AUguste ? Icon_minitimeVen 28 Aoû 2009 - 17:55

De la très belle poésie CLAIRELYSE.
C'est un vrai plaisir de te lire.

Merci
Revenir en haut Aller en bas
http://romanpoesie.e-monsite.com/
bruce55
Grimoirien
Grimoirien
bruce55

Masculin
Balance Chèvre
Nombre de messages : 299
Age : 64
Localisation : Nord
Date d'inscription : 13/06/2009

Que serait le clown Blanc sans son AUguste ? Empty
MessageSujet: Re: Que serait le clown Blanc sans son AUguste ?   Que serait le clown Blanc sans son AUguste ? Icon_minitimeSam 29 Aoû 2009 - 8:17

Bonjour Clairelyse et merci pour ton merveilleux poème qui son toujours aussi splendide et je tend remercie.
nous sommes de retour de vacance où nous avons passé un bon moment à se reposer cela a fait du bien, nous sommes restés un peu plus d'une semaine au cap ferré et nous sommes remontés par la côte pour passer le reste des vacances à Diepe cher des amies là où j'ai écrie un poème assied sur les galets, nous avons vu l'arrivée de la solitaire du figaro c'était un spectacle magnifique.On a fait 2500 km un trois semaines mais bon on c'est faits plaisir avec des paysages magnifiques tel que le mont st michel on ne l'avais jamais vue.
Je te souhaite une bonne journée Cordialement et amitié poétique Bruno :! Bravo Bravo Bravo

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Il fait beau et la vie vie et belle dans le jardin de mon cœur.
Revenir en haut Aller en bas
http://bruce55.forumactif.org
Contenu sponsorisé




Que serait le clown Blanc sans son AUguste ? Empty
MessageSujet: Re: Que serait le clown Blanc sans son AUguste ?   Que serait le clown Blanc sans son AUguste ? Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Que serait le clown Blanc sans son AUguste ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De retour a la maison avec toi (PV Riku) (Hentaï ) (terminer)
» Retrouvez les nouveautés en STREAMING VK gratuitement et en bonne qualité DVDRIP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes avec contraintes métriques-
Sauter vers: