Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
-30%
Le deal à ne pas rater :
Maillot de Football de l’Équipe de France
63 € 90 €
Voir le deal

 

 Cinq cents ans

Aller en bas 
AuteurMessage
nenourse
Grimoirien
Grimoirien
nenourse

Masculin
Lion Cheval
Nombre de messages : 193
Age : 55
Localisation : Canada Français
Date d'inscription : 30/12/2006

Cinq cents ans Empty
MessageSujet: Cinq cents ans   Cinq cents ans Icon_minitimeLun 16 Avr 2007 - 1:58

Un demande spéciale à tout ceux qui passeront. Que vous aimiez ou que vous n'aimiez pas. Laissez-moi un commentaire car j'aimerais présenter ce texte à un Salon du livre dans mon village, qui s'appelle Sept-Îles... Je vous remercie à l'avance

Nenourse

Cinq cents ans
(15 avr. 07)

Cinq cents ans

Au nom du roi, je partirai
Mes trois bateaux, vaisseaux de bois
La Grande et Petite Hermine, l'Émérillon
Pendant cinquante lunes je naviguerai
Me guidant de mon sextant dans les doigts
Suivant les étoiles qui me conduiront.

Dans les eaux du golfe St-Laurent
Je longerai la côte nord du fleuve
J'y verrai une baie, y mouillerai
L'archipel, les sept îles me protégeant
Je pourrai m'y faire figure neuve
La tempête passée, encore, j'explorerai

Près de cinq siècles durant
Le soleil se lèvera sur l'archipel
Réchauffant le cœur des villageois
Cinq cents ans, de labeur, et pourtant
Le sourire au chant de l'hirondelle
Chacun aux Sept-Îles, y sera chez soi

Venez gens de lointains pays
Par delà l'océan, nous vous accueillerons
La porte béante, autant que le cœur
Comme Cartier, loin de chez-lui
Dépaysé, affamé nous vous inviterons
à manger et danser dans nos demeures.
Revenir en haut Aller en bas
 
Cinq cents ans
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes avec contraintes métriques-
Sauter vers: