Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion

 

 A Viviane Rigal de Pomeyrolles

Aller en bas 
AuteurMessage
philippe de neuville
Grimoirien
Grimoirien
philippe de neuville

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 801
Age : 65
Localisation : au pied du Fouta Djalon...
Date d'inscription : 27/02/2007

A Viviane Rigal de Pomeyrolles Empty
MessageSujet: A Viviane Rigal de Pomeyrolles   A Viviane Rigal de Pomeyrolles Icon_minitimeLun 12 Mar 2007 - 11:29

A Viviane Rigal de Pomeyrolles
_______________________________________

Il fesoyt chaud & le songe filtrant
Se distinguoyt dans mon asme songeante
Quand l'apeuprès d'une édile gaillarde
Fyst doulcement mon somme affolant.

Berçant soulz moy sa belle aubayne,
Et titillant sa langue frétillante,
Me baisotoyt de sa lippe mignarde,
Bouche à bouche & flanc à flanc.

Que de coraux, que de lys, que de roses,
Il me paroissoyt, à mains descloses,
Tastay-je alors entre deux palpementz?
O Dieu, de doncque quelle doulce aleine,
De quelle fragrance estoyt sa bouche emplye,
De quels rubiz & de quels orz & diamantz!

Philippe de Neuville


Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
A Viviane Rigal de Pomeyrolles Grimoi10

In Pace cum Patribus (devise des Neuville)
Revenir en haut Aller en bas
http://aphilippe.spaces.live.com
 
A Viviane Rigal de Pomeyrolles
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes avec contraintes métriques-
Sauter vers: