Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
 

 Un hologramme, une image.

Aller en bas 
AuteurMessage
Tigresse
Administrateur
Administrateur
Tigresse

Poète émérite
Nombre de sujets
Meilleur rédacteur
Rédacteur ayant posé plus de 1000 messages
Poète accompli
Durée d'inscription

Féminin
Taureau Chat
Nombre de messages : 3076
Age : 71
Localisation : dans la maison de Chis
Date d'inscription : 18/10/2005

Un hologramme, une image. Empty
MessageSujet: Un hologramme, une image.   Un hologramme, une image. EmptyMar 30 Jan 2007 - 0:15

Un hollogramme, une image .

Mais l'hologramme a soudain disparut
J'écarquille les paupières regarde sur le côté
Entre les nuages m'est alors apparut
Au moment ou mon corps se mit à trembloter

J'écarquille les paupières regarde sur le côté
Je vois l'hologramme suivant sa promenade
Au moment où mon corps se mit à trembloter
Je parviendrais à la fin de mon escapade

Je vois l'hologramme suivant sa promenade
Parcourant le trajet d'une grâce légère
Je parviendrais à la fin de mon escapade
Le mirage me plonge dans une drôle d' atmosphère

Parcourant le trajet d'une grâce légère
J'entends à peine une conque murmurer
Le mirage me plonge dans une drôle d' atmosphère
J'ose donner du lest à l'imagination délurée

J'entends à peine une conque murmurer
Je m'approche pour toucher du doigt ce rêve
J'ose donner du lest à l'imagination délurée
Une image fugace une vision trop brêve

Je m'approche pour toucher du doigt ce rêve
Quand s'envolent au vent des fils de soie argentés
Une image fugace une vision trop brêve
De m'en approcher, mon sans-gêne est tenté

Quand s'envolent au vent des fils de soie argentés
Je dois avouer, qu'en moi il y a un doute
De m'en approcher, mon sans-gêne est tenté
Je revois l'hologramme que sous le nuage se voute

Je dois avouer, qu'en moi il y a un doute
J'entrevois l'ombre qui me tourne le dos
Je revois l'hologramme que sous le nuage se voute
Sous mes doigts je voudrais caresser sa peau

J'entrevois l'ombre qui me tourne le dos
Elle n'est qu'une ombre, mais si étincelante
Sous mes doigts je voudrais caresser sa peau
Elle me fera mourir dans cette longue attente

Elle n'est qu'une ombre, mais si étincelante
Je prendrais son corps entre mes deux bras
Elle me fera mourir dans cette longue attente
Et par coqueterie elle regarde vers moi

Je prendrais son corps entre mes deux bras
Je n'ai qu'un désir, enlacer son corps
Et par coqueterie elle regarde vers moi
Elle monte sur un nuage et s'enfuit à son bord

Je n'ai qu'un désir, enlacer son corps
Pendant qu'autour d'elle d'autres nuages se glissent
Elle monte sur un nuage et s'enfuit à son bord
Et laisser mon désir oublier les prémisses

Pendant qu'autour d'elle d'autres nuages se glissent
Mes phantasmes se prolongent à en toucher ses fesses
Et laisser mon désir oublier les prémisses
Lorsque la réalité ne tient pas ses promesses

Mes phantasmes se prolongent à en toucher ses fesses
Je voudrais avoir, ne serait ce que des baisers
Lorsque la réalité ne tient pas ses promesses
Mon égo ne pourait jamais en être appaisé

Je voudrais avoir, ne serait ce que des baisers
Ma sensualité se noie à mon entrejambe
Mon égo ne pourait jamais en être appaisé
Pendant que des frissons parcourent ma jambe

Ma sensualité se noie à mon entrejambe
Mes désirs sur ma peau la rendent humide
Pendant que des frissons parcourent ma jambe
Sa froideur me rendent bien moins intrépide

Mes désirs sur ma peau la rendent humide
Je reste là avec tous mes mots allongés
Sa froideur me rendent bien moins intrépide
Elle part comme elle est venue, l'aurais-je alors songé ?

le 28/01/2007 à 16h 10m

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A

*****************************
Bonjour  Invité   MerciSandi
Revenir en haut Aller en bas
 
Un hologramme, une image.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mettre une image dans un post (en image pas à pas)
» mon image
» image
» image et magie
» L'image en questions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES GRIMOIRES :: Vos poèmes classés en grimoires :: Tigresse-
Sauter vers: