Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
 

 L'image en questions

Aller en bas 
AuteurMessage
Eric 94
Plume de Saphir
Plume de Saphir
Eric 94

Poète émérite
Nombre de sujets

Masculin
Scorpion Cochon
Nombre de messages : 314
Age : 50
Localisation : Alfortville
Date d'inscription : 18/01/2021

L'image en questions Empty
MessageSujet: L'image en questions   L'image en questions EmptyMer 2 Mar 2022 - 10:06

Nul ne sait si ce célèbre parapluie et cette non moins célèbre
Machine à coudre (1)
Goûtèrent
Leur rencontre fortuite sur une table de dissection
Ni s'ils la trouvèrent belle
Au vrai
Nul ne peut prouver qu'elle ait jamais eu
Lieu
Du moins en cet endroit
Nul ne niera que les parapluies et les machines à coudre
Se trouvent parfois dans la même
Pièce
À leur corps défendant ?
Ce n'est qu'une hypothèse

Une chose est sûre
Nous avons affaire à deux réalités
Très très éloignées l'une de l'autre
Et non plus ou moins
Si nous leur posions la question
Elles n'en disconviendraient probablement
Point

Or puisque les rapports entre ce
Parapluie
Et cette
Machine à coudre
Sont par trop lointains
Et partant guère justes
Ne sommes-nous pas en droit d'affirmer
Que l'image issue de cette rencontre
Incongrue
N'est pas forte
Et qu'elle n'a ni puissance émotive
Ni réalité poétique
N'en déplaise au fameux faux comte
Dont elle est l'œuvre

Mais n'avons-nous pas tort de prendre
Pour argent comptant
La théorie du poète de Solesmes (2)
N'est-ce pas justement parce que
Ces deux réalités rapprochées
N'ont aucun rapport l'une avec l'autre
Que cette image est forte
Et que sa puissance émotive
Et sa réalité poétique
Sont formidables

Ah si seulement les parapluies
Et les machines à coudre
Étaient doués de parole




(1) Lautréamont (1846-1870) : « Beau comme la rencontre fortuite sur une table de dissection d'une machine à coudre et d'un parapluie. »
(2) Pierre Reverdy (1889-1960) : « L'image est une création pure de l'esprit. Elle ne peut naître d'une comparaison mais du rapprochement de deux réalités plus ou moins éloignées. Plus les rapports des deux réalités rapprochées seront lointains et justes, plus l'image sera forte – plus elle aura de puissance émotive et de réalité poétique. »







Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
ÉRIC

Le Grimoire d'Éric

Chris Jordan aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
 
L'image en questions
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Questions
» Questions
» Grandes questions
» questions sans réponses
» Je me brûle de tant de questions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Vos Nouveaux Poèmes-
Sauter vers: