Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
 

 Naufrages.

Aller en bas 
AuteurMessage
Capricorne
Grimoirien
Grimoirien
Capricorne

Poète émérite
Nombre de sujets

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 217
Age : 87
Localisation : Angers
Date d'inscription : 19/11/2022

Naufrages. Empty
MessageSujet: Naufrages.   Naufrages. EmptyMar 20 Déc 2022 - 11:09

Leurs regards sont perdus vers la vaste écumeuse,
Sur le môle désert, se tenant par la main,
La veuve et l’orphelin scrutent la dérobeuse
Du père et de l’époux, un jour sans lendemain.
 
Fidèles souvenirs d’un malheureux naufrage,
Renonçant à penser qu’ils ne le reverront,
Car au fond de leur cœur, il persiste en mirage,
Un espoir insensé que le temps ne corrompt.
 
Tous les jours que Dieu fait, les voila sur le môle,
Leur silence profond fait penser aux oiseaux
Qui viennent picorer, le mouron ou samole
En taisant leur beau chant sur le bord de ces eaux
 
Car les marins perdus sous la profonde brume,
Dans leur tombeau mouvant à l’abri des grands vents,
Laisseront dans leur cœur l'anxieuse amertume,
Mais aussi un espoir, celui des survivants.
 
Le dimanche matin, la petite chapelle
Résonnera des mots de beaux chants lamentos;
Les bretonnes ont ceint leur plus blanche dentelle,
Les hommes en chapeaux ronds portent leur ex-voto,
 
Ils viennent écouter le prêche du vieux prêtre
Au consolant sermon ; la veuve et l’orphelin
Déposeront ici, leur seul pot de pyrèthre,
Au pied de Notre Dame, en son joli jardin.


Capricorne, le 20/12/22.

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Capricorne

Naufrages. Grimoi10
Revenir en haut Aller en bas
 
Naufrages.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LES NAUFRAGES DE LA MINERVE
» Les naufragés chapitre 1
» Les naufragés suite 2 ( alexandrins )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES GRIMOIRES :: Vos poèmes classés en grimoires :: Capricorne-
Sauter vers: