Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilDernières imagesRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
 

 ôrage

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
ATROS
Grimoirien
Grimoirien
ATROS


Masculin
Sagittaire Singe
Nombre de messages : 307
Age : 66
Localisation : GARD
Date d'inscription : 18/01/2021

ôrage Empty
MessageSujet: ôrage   ôrage EmptyMer 3 Fév 2021 - 18:35

Ô rage ! ô désespoir! Ô coronavirus maudit
N'ai je donc tant vécu que pour vivre  une pandémie
et ne suis-je blanchi dans le travaux de peinture
pour  prendre chaque jour une petite biture?
Mon bras qu'avec irrespect saluait sans mollir
brandissant un majeur fier comme un menhir
tant de fois affermi ma révolte et ma foi
trahit donc mes quenelles et me laisse sans voix
Ô cruelle destinée à regarder défiler
les heures , les minutes devant la tété
nouvelle intimité à éviter les heurts
entre désinfection et  passages d'aspirateur
faut-il dans cet état rouvrir les vieux comptes 
sans subir sa sentence et tomber dans la honte
mais de la maison , elle est bien gouverneure
ce haut rang n'admet  point un homme querelleur
je ravale mon orgueil, à sa loi je m'incline
malgré ce choix indigne, je lui dis: Qu'est ce qu'on dîne?
en ce jour peu glorieux , je sors donc mon instrument
mais son corps tout de glace refuse mes arguments
Mon cierge , jadis tant aimé, pleure cette offense
effondré, rabougri se retrouve sans défense
Va, sans crainte, lui dis-je, aujourd'hui ou demain
tu seras, pour me venger , entre de meilleures mains

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
ATROS
Si quand je ne suis pas ici je suis ailleurs, c'est bon signe c'est que je suis toujours là.

Tigresse, Surfeur1111 et Vero aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
sandipoete
Fondateur
Fondateur
sandipoete

Poète émérite
Nombre de sujets
Meilleur rédacteur
Rédacteur ayant posé plus de 1000 messages
Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 9507
Age : 70
Localisation : Bousies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

ôrage Empty
MessageSujet: Re: ôrage   ôrage EmptyMer 3 Fév 2021 - 21:41

J'ai plus de soixante ans et je suis en danger
Une covid 19 envoyée par le diable
M'empêche de sortir me retient de flâner
Et j'attends confiné que la vie soit plus fiable

Dans ce siècle foutu où même respirer
Se fait par vigilance aux masques respirables
L'amour que j'ai connu n'est plus à espérer
Ma pauvre descendance n'est pas enviable.

Pour vivre il vous faudra de plus en plus lutter
Contre des aléas et d'incommensurables
Saletés d'embarras qu'il faudra terrasser
La vie n'est plus pour moi je suis trop vulnérable

Je laisse l'agonie doucement polluer
Vos restes d'univers construits d'insupportables
Je retourne à ma vie afin de m'enfermer
Dans mes rêves éthers doux et appréciables

sandipoete, Tigresse, Surfeur1111, Vero et ATROS aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/view/sandipoete/home
Surfeur1111
Administrateur
Administrateur
Surfeur1111

Poète émérite
Nombre de sujets
Poète accompli
Durée d'inscription
Meilleur rédacteur
Rédacteur ayant posé plus de 1000 messages

Masculin
Cancer Serpent
Nombre de messages : 1172
Age : 69
Localisation : Ile de France et Normandie
Date d'inscription : 29/03/2016

ôrage Empty
MessageSujet: Re: ôrage   ôrage EmptyVen 5 Fév 2021 - 7:42

@ Atros


J'aime beaucoup cet humour doux/amer que l'on
retrouve souvent dans tes poèmes. Merci  Vote




@ Gérard


Un regard tellement vrai sur ce que nous vivons
habilement poétisé sur deux rimes. Bravo
Bravo

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Membre Contributeurôrage Merci210Surfeur


SOMMAIRE DU GRIMOIRE DE SURFEUR

ATROS aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Vero
Modérateur
Modérateur
Vero

Poète émérite
Nombre de sujets

Féminin
Taureau Buffle
Nombre de messages : 519
Age : 61
Localisation : france
Date d'inscription : 08/01/2021

ôrage Empty
MessageSujet: Re: ôrage   ôrage EmptyVen 5 Fév 2021 - 14:51

bonjour, 

voila de quoi, vivement tourné, réveiller mon humour quelque peu engoncé!

merci Atros. 

Pour Sandipoete,

Je partage, bien que moins joliment, ces sentiments d'impuissance par apport à ces jeunes et moins jeunes vies masquées et de fait confinées.

Merci 
Vero

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Membre Contributeur ôrage Merci210Vero


Lien vers Son Grimoire
Revenir en haut Aller en bas
 
ôrage
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Toi, Orage
»  L'orage
» Orage
» ORAGE D'ETE
» L’orage.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes sans contraintes métriques-
Sauter vers: