Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
-44%
Le deal à ne pas rater :
Fauteuil gaming Arozzi TORRETTA noir
139.99 € 249 €
Voir le deal

Partagez
 

 Lormaye en juillet

Aller en bas 
AuteurMessage
ventpre
Grimoirien
Grimoirien
ventpre

Masculin
Taureau Coq
Nombre de messages : 912
Age : 74
Localisation : Saintes. France
Date d'inscription : 17/11/2015

Lormaye en juillet Empty
MessageSujet: Lormaye en juillet   Lormaye en juillet Icon_minitimeSam 24 Déc 2016 - 16:10

" Lormaye en juillet "

 

Nous sommes sous le saule

à savourer l'été.

Une brise d'Eole

passe dans la ramure

où percent ici et là

des flocons de soleil.

 

C'est un jeu de lumières

sur la nappe bleue sombre

où pendent en bandoulière

des olives sans nombre,

des tournesols d'or.

 

Allongée sur le banc,

tu somnoles lascive,

le visage penché

reposant sur l'épaule,

les jambes abandonnées

effleurant l'herbe tendre.

 

Je regarde rêveur

la ligne de tes hanches

et je remplis mon verre

de ce vin frais, léger;

Un cabernet d'Anjou.

 

Un avion qui ronronne

son rêve de voyage

et de maladie bleue,

d’un bleu à ciel ouvert.

 

Au bout des jardins clos

où l'Eure sans fin chemine,

entre les fugues blondes

des blés lourds de la Beauce

et les miroirs d'argent

des étangs alentours,

clapotent les canots

attachés simplement

aux piquets de la rive.

 

C'est le mois de juillet

dans sa chaleur extrême

qui déroule gaiement

son fil d'or d'Ariane,

entre là et ailleurs,

 

. . . d'un bout d'éternité.

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
SOMMAIRE DU GRIMOIRE DE VENTPRE
Ventpré
Revenir en haut Aller en bas
 
Lormaye en juillet
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes sans contraintes métriques-
Sauter vers: