Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete


Un endroit qui respire le bien écrire et l'amitié
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion

Partagez
 

 Monsieur le président

Aller en bas 
AuteurMessage
Jean Pauvremiche
Nouvelle plume
Nouvelle plume
Jean Pauvremiche

Masculin
Lion Cochon
Nombre de messages : 45
Age : 23
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 19/04/2015

Monsieur le président Empty
MessageSujet: Monsieur le président   Monsieur le président Icon_minitimeMer 1 Juin 2016 - 16:59

Monsieur le président
Je vous fais une lettre
Que vous lire peut-être
Si vous avez le temps.
Je viens de consulter
Un écrit anarchiste
Signé par des feuillistes
Quelque peu révoltés.
Monsieur le président
Arrêtez l'enfumage
Limitez les dommages
Tant qu'il est encor temps.
Si Malbrough part en guerre
Ce n'est notre combat
Nous ne partirons pas
Nous ne lutterons guère.

Avec l'état d'urgence
Vous renversez à terre
Nos libertés si chères
Celles qui font la France:
A chaque carrefour
Un képi nous surveill'
Assombrit le soleil
En battant du tambour.
Monsieur le président
Depuis quand vous n'avez
Pas battu le pavé ?
Rencontré les passants ?
Si la sécurité
N'est pour vous que des chaînes
Je choisirai sans peine
Ma vieille liberté.

Croyez-vous, de surcroît,
Que prend fin l'hécatombe
Si tous les hommes-bombes
Sont bannis des Gaulois ?
Leur sinistre étendard
N'est pas le tricolore
Mais le noir de Pandore
Mais le noir des pendards.
Monsieur le président
Vous partez ce matin
Combattre des moulins
Alors en attendant,
Laissez-nous dans nos cœurs
La douce et tendre paix
Arrêtez s'il vous plaît
De cultiver la peur.

Les fruits de la violence
Sont déjà récoltés
Ceux qui les ont goûtés
Font taire le silence.
Or si quelques moutons
Croient encor en vos dir's
Moi je crains repartir
Aux heures des Teutons.
Devant les militants
Dites à vos perdreaux
De rengainer les crocs
Monsieur le président.
Sans nationalité
Je resterai Français
Sa Terre est mon passé
Je ne peux la quitter.
Revenir en haut Aller en bas
 
Monsieur le président
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un p'tit bonheur
» Monsieur Le Président (la lettre du Père Noël)
» Personnages Monsieur & Madame
» Le Barney du mois : Le mystère de monsieur Personne
» [Pascoe, Chris] Le journal de monsieur Chatastrophe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes avec contraintes métriques-
Sauter vers: