Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
 

 FARGUE Léon-Paul - Aeternae memoriae patris

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
LKazan
Grimoirien
Grimoirien
LKazan

Poète émérite
Nombre de sujets
Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Lion Serpent
Nombre de messages : 278
Age : 80
Localisation : Bruges
Date d'inscription : 19/10/2014

FARGUE Léon-Paul - Aeternae memoriae patris Empty
MessageSujet: FARGUE Léon-Paul - Aeternae memoriae patris   FARGUE Léon-Paul - Aeternae memoriae patris EmptyMar 4 Nov 2014 - 22:12

"Poèmes, suivis de Pour la musique",
Paris, Editions de la Nouvelle revue française - 1919



Aeternae memoriae patris (extrait)


Je t'ai cherché, je t'ai porté
Partout. — Dans un square désert au kiosque vide, où j'étais seul
Devant la grille du couchant qui sombre et s'éteint, comme un vaisseau qui brûle, derrière les arbres...
Un jour... dans quelque ville de province aux yeux mi-clos, qui tourne et s'éteint
Devant la caresse hâtive des express...
Dans une boutique où bougent d'un air boudeur des figures de cendre ;
Sur la place vide où souffle l'oubli ;
Aux rides des rues, aux cris des voyages...

A l'aube, hors barrière, dans un quartier d'usines,
... Au tournant d'un mur, une averse de charbons lancée par des mains invisibles ;
Un tuyau qui fume en sanglotant...
Dans les faubourgs et les impasses où meuglent les sirènes, où les scieries se plaignent, où les pompiers sont surpris par un retour de flamme, à l'heure où les riches dorment...


Léon-Paul Fargue (1876-1947)



Dernière édition par LKazan le Ven 20 Mar 2015 - 10:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
sandipoete
Fondateur
Fondateur
sandipoete

Poète émérite
Nombre de sujets
Meilleur rédacteur
Rédacteur ayant posé plus de 1000 messages
Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 9179
Age : 69
Localisation : Bousies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

FARGUE Léon-Paul - Aeternae memoriae patris Empty
MessageSujet: Re: FARGUE Léon-Paul - Aeternae memoriae patris   FARGUE Léon-Paul - Aeternae memoriae patris EmptyJeu 6 Nov 2014 - 15:29

Ah ! Fargue... Le piéton de Paris amoureux de sa ville

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
Gérard SANDIFORT, alias Sandipoete
FARGUE Léon-Paul - Aeternae memoriae patris Vieux-10La seule arme que je tolère, c'est la plume !...
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/view/sandipoete/home
 
FARGUE Léon-Paul - Aeternae memoriae patris
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Léon, le berger de la mer
» Tu t'appelais Léon
» Citation de Léon XIII
» Paul Eluard
» LES POÈMES DE PAUL VERLAINE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes et Textes d'Auteurs connus-
Sauter vers: