Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
Vous souhaitez faire plaisir à votre ami(e) ou à un(e) proche
Avec des mots bien choisis mais vous ne savez pas comment l'exprimer ?
Demandez-nous de vous écrire un poème !...
Réponse assurée.
Nous vous donnerons en réponse l'endroit où vous pourrez
Lire, copier et même donner votre avis sur le texte que vous aurez préféré
Mais d'abord...
 

 Des mains

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
LKazan
Grimoirien
Grimoirien
LKazan

Poète émérite
Nombre de sujets
Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Lion Serpent
Nombre de messages : 278
Age : 82
Localisation : Bruges
Date d'inscription : 19/10/2014

Des mains Empty
MessageSujet: Des mains   Des mains EmptyVen 24 Oct 2014 - 10:28



Il suffit d'une main que l'univers vous tienne (Louis Aragon)

I

Au quai de Belgique à Saïgon
Fourmilière d’un peuple hagard
J’avais posé mon baluchon
A l’étage d’un lupanar

Le dương exhale ses tonnelles
De nước mắm sous une chaleur
Trop pesante et pestilentielle
L’on s’active malgré la peur

La fièvre des quatre-chevaux
Dans l’agitation des porteurs
Et puis l’entre-choc des bateaux
Des jonques et sampans dormeurs

Evoquant le passé prospère
Des grandes banques d’Indochine
Dessous les façades austères
Quelques cyclo-pousses trottinent

Face au port à même le fleuve
Hébergés dessous les pontons
Par temps de fournaise ou qu’il pleuve
Des gens nus d’autres en haillons

Contexte révolutionnaire
Dessous leurs fortins de fortune
Dans chaque rue des militaires
Ciblent cette foule commune


II

C’était un jour vraiment torride
Au retour d’une expédition
Le long des arroyos fétides
A rechercher mes compagnons

Marie Vô était repartie
Me laissant seul et solitaire
Ce soir-là je suis de sortie
Sur Lê Lợi trépidante artère

A maudire tous les stratèges
Super-cerveaux de cette guerre
Ses décideurs qui se protègent
Des champs d’horreur et de misère

Une petite amérasienne
Et ses grands yeux m’interpellant
Réfugie sa main dans la mienne
Et me parle chemin faisant

A mes cheveux et ma peau claire
Avait-elle cru reconnaître
L’image lointaine d’un père
Le soldat qui l’avait fait naître

Ma lâcheté valait la sienne
Je l'ai laissée les mains chargées
De gâteaux dessous la persienne
D’une boutique endommagée

Oublieux de son cri perçant
Pensant ma mission souveraine
Fragile oiseau rendu conscient
Aux frayeurs de la nuit prochaine


III


En arceau sur leurs bases arrières
Rizières devenues lagons
Les blindés et les howitzers
Crachaient l’éclair comme dragons

Quand mon coursier au nom Dalat
Bravait le Triangle de fer
La ville assiégée de Bến Cát
Au feu des portes de l’Enfer

C’étaient des temps où tout vacille
Le Dakota ce vieux coucou
Avait été mis en charpie
Près de la base de Pleikou (*)

Nous avions rebroussé chemin
Atterrissant mais de justesse
Dans l’attente du lendemain
Tu étais telle une princesse

L’élégance de ta tunique
Blanche comme une lycéenne
Moi j'ai eu réponse pudique
Une main tendre sur la tienne

Quand le soir tu m'as abordé
Dans la pénombre de l’hôtel
Me proposant de me border
Jusqu’au matin sacrificiel

Des tirs sur le Col des Nuages
La guérilla se manifeste
Tes frères sont là de passage
Sur Tourane versant nord-est

Un seul regard nos mains se ferment
Nos espoirs un instant liés
Car nos attentes se comprennent
Tu vois je n’ai pas oublié

A quoi riment ces regrets vains
D’avoir brûlé ma vie sans gloire
Je n’ai pas de sang sur les mains
Mais bien des plaies à la mémoire




(*) Pleiku ou Plây Ku, ici orthographié euphoniquement.





Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
L.Kazan ** Des mains Grimoi10


Dernière édition par LKazan le Jeu 16 Jan 2020 - 20:23, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
sandipoete
Fondateur
Fondateur
sandipoete

Poète émérite
Nombre de sujets
Meilleur rédacteur
Rédacteur ayant posé plus de 1000 messages
Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 9980
Age : 71
Localisation : Bousies (Nord)
Date d'inscription : 05/04/2005

Des mains Empty
MessageSujet: Re: Des mains   Des mains EmptyLun 10 Nov 2014 - 16:19

Belle promenade dans un morceau de vie bien trépidante.

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
Des mains Pngfin12Gérard SANDIFORT, alias Sandipoete
Des mains Vieux-10Solum telum ego tolerare ? Pluma !
La seule arme que je tolère ? La plume !...
Des mains Grimoi10
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/view/sandipoete/home
 
Des mains
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mains
» Les mains d'un roi
» LES MAINS DE LUMIÈRE
» Les mains vides...
» ET SI DEUX MAINS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES GRIMOIRES :: Vos poèmes classés en grimoires :: LKazan-
Sauter vers: