Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
Faire lire sa poésie sur FacebookVitrine du SiteAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 DE SENTIERS EN CHEMINS

Aller en bas 
AuteurMessage
Antigone
Gagnant d'un concours sur le forum
Gagnant d'un concours sur le forum
avatar

Féminin
Verseau Coq
Nombre de messages : 694
Age : 61
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: DE SENTIERS EN CHEMINS   Lun 31 Déc 2012 - 15:44


DE SENTIERS EN CHEMINS

De sentiers en chemins, nos pas se sont filés,
Nos yeux se sont croisés parmi tant de regards,
D'entre tous les oiseaux, c'est moi qu'il a domptée,
Entrelaçant en cœur nos doigts au même amarre.

Un baiser dérobé, mais plein de gourmandise,
A scellé nos deux vies un soir du mois de mai,
Lorsque le clair du jour se cache et se déguise
Pour courtiser la nuit quand la lune se tait.

Alors, j'ai consacré ma foi, mon corps, mon âme,
J'avais tant soif d'aimer que, sans trêve ou repos,
J'ai bu jusqu'à l'ivresse à l'aven de sa peau
Et dans mon cœur ailé s'alluma une flamme !

Ô que j'aurais aimé, volant un peu de toi,
Porter, tel un trésor dans un fragile écrin,
Un bel enfant espiègle et, pour qu'il ait moins froid,
Tu l'aurais réchauffé dans le creux de tes mains...

...Mais ne sentirai plus, toute emplie de sagesse,
Intimement mêlé en mon moi maternel,
Blotti dans mon giron, invaincue forteresse,
Qu'un petit bout de vie s'y lie ou s'y atèle.

Il ne s'ancrera plus à mon ventre d'amour,
En mon sein féminin, il ne grandira pas,
Sur la portée du temps où gavottaient mes jours,
Mon corps a trébuché et ne guérira pas,

Car l'automne a zébré de rides mon visage
Et la fatigue a peint des cernes sous mes yeux,
La houle ourdit déjà mon ultime naufrage...
...Il est des soirs d'hiver où dans mon âme il pleut.

Autour de ma raison, les ombres se resserrent,
Le temps cruellement m'en chasse et, pas à pas,
Désormais, je le sais, ma vie est la jachère
Que la sève, au printemps, ne fécondera pas.


Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A

"La poésie, c'est comme la champagne : elle pétille dans mon âme" (Antigone)
Le Monde d'Antigone
http://motsartsgourmandise.over-blog.com/
Le Forum d'Antigone
Antigone Chez Poesie.webnet
Revenir en haut Aller en bas
http://lemondedantigone.over-blog.net/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: DE SENTIERS EN CHEMINS   Lun 28 Jan 2013 - 9:02

Deux personnes qui se reconnaissent entre tant d'autres.
C'est un grand cadeau à l'automne de la vie.
Mais la vie est ainsi faite, que pour la plénitude d'un tel amour, l'enfant semble indispensable comme trait d'union.
Hélas....

Mais même sans nouvel amoureux, des personnes (telles que moi - comme par hasard)
gardent la nostalgie de ces tous petits êtres que l'on a dans ces bras et qui nous délivrent tant de bonheur. Alors heureusement, on se rattache à ceux de la génération qui nous suit, et j'adore faire la mamie.

Merci de ce message de femmes, et pour les femmes,

Une Rose

Revenir en haut Aller en bas
 
DE SENTIERS EN CHEMINS
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Ubac, Claire] Les chemins de Sarasvati
» Bibliothèque des Chemins de Fer (Hachette)
» Cinéma "Les chemins de la liberté" (2011) avec Colin Farell et Ed Harris
» Voiture A7 des Chemins de Fer de l'Ouest
» " Les chemins de la liberté "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES GRIMOIRES :: Vos poèmes classés en grimoires :: Antigone-
Sauter vers: