Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion

 

  La deuxième interprétation de la leçon de l’imam : Cheikh

Aller en bas 
AuteurMessage
saidsalem
Modérateur
Modérateur
saidsalem

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 860
Age : 61
Localisation : Algérie- Batna 05000
Date d'inscription : 06/04/2009

   La deuxième interprétation de la leçon de l’imam : Cheikh Empty
MessageSujet: La deuxième interprétation de la leçon de l’imam : Cheikh      La deuxième interprétation de la leçon de l’imam : Cheikh Icon_minitimeSam 30 Juil 2011 - 21:56

La deuxième interprétation de la leçon de l’imam : Cheikh Chakib
Des années, des mois, des journées, des nuits, heures, minutes et des secondes se sont passées en cumul lourd d’âgé répertoriant des feux hommes et femmes ayant vécus un laps de temps sur cette planète à savoir lire en filigrane ou en tirer profit de leur expérience existentielle
Bref !
Ceci revient dire sans être fataliste ni sacerdotal la fin tragique ou dramatique que nous assumons en dernière instance relève du métaphysique car Dieu nous a crée à son image
Tout en voulant que nous nous y reviendrons à jamais une fois partis de ce monde visible tangible car il veut, voulait et voudrais toujours nous mettre à l’épreuve dont il nous exhorte selon tous les livres saints à équilibrer nos comportement s selon cette simple équation, cette dualité entre le spirituel et le matériel tout a été écrit et dit pour que nous saurions marcher en ce droit chemin menant à sa pardon, miséricorde vers le paradis ,la piété parmi les fideles et les anges !!!
Souviens –toi pauvre mortel tu es de poussière et tu y retourneras s en terre
La maison sombre éternelle qui t’appelle tôt ou tard tu n’en sauras être que parmi ces corps macabres décomposes en grain fertile où pousse le chrysanthème thym ou la coloquinte.
La maison sombre éternelle aux vers avides à miner ton corps, lugubre et sinistre cette tombe qui porte toute une existence en épitaphe …
Ainsi soit –il Amen !
Que Dieu le veuille ainsi parmi les fidèles vivants à déguster mon café tout en écrivant cet essai qui risque d’être inscrit en cet espace ecclésiastique du moyen âge au pouvoir de robe absolument non du tant que la rupture copernicienne ou galiléenne ont témoigné toute une révolution épistémologie en ce sens .
Donc ; il est temps de se rendre à l’évidence que notre fin est la mort, l’absence immortel
Dont on pleure nos proches les brassards, le deuil sont aussi un signe de notre ignorance car nous ne savons pas que Dieu nous pardon ! Un sage disait que nous sommes en une grotte en cette vie mondain demain nous saurons la vérité que la vie éternelle c’est derrière ce petit mot « mort »

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
©️ Chana Salah, alias saidsalem
poète d’amour et d’espoir
Revenir en haut Aller en bas
 
La deuxième interprétation de la leçon de l’imam : Cheikh
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes sans contraintes métriques-
Sauter vers: