Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
Faire lire sa poésie sur FacebookVitrine du SiteAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pour aller

Aller en bas 
AuteurMessage
Antigone
Gagnant d'un concours sur le forum
Gagnant d'un concours sur le forum
avatar

Féminin
Verseau Coq
Nombre de messages : 694
Age : 61
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Pour aller   Sam 19 Fév 2011 - 18:59

POUR ALLER

Pour aller jusqu’à lui, j’ai suivi des chemins
Qui menaient vers le seuil de mes incertitudes :
-Un regard, un sourire, un baiser sur la main
Ont eu raison de moi et de ma solitude-

Il était devant moi et brillait dans ses yeux
Comme un « je ne sais quoi » qui vint troubler mon âme…
…Plus rien ne fut pareil sous la voûte des cieux
Et mon corps fasciné s’ouvrit tel un sésame.

On s’est aimé longtemps et, pourtant, il me semble
Qu’au miroir de nos cœurs le temps s’est vite enfui.
Le silence a scellé -j’en ai la voix qui tremble-
Celui que j’ai aimé et me manque aujourd’hui.

Mille fois, j’ai relu le livre aux souvenirs
Et retourné cent fois le sablier-histoire,
Dans des ruines de bleu, je cherche encore son rire
Qui fusait facétieux, au vent de ma mémoire.

Si j’ai chanté des mots avec mes yeux de femme,
La pluie gifle à présent mon cœur tel un fouet
Enlarmant mes amours jusqu’à sevrer la flamme
Que l’oubli a jeté vers l’écho qui se tait.

Au trébuchet des nuits, l’aiguille à la pendule
Se promène sans fin et se perdent mes pas ;
Mon hiver n’est plus loin… J’attends le crépuscule
Où je pourrai, enfin, le retrouver là-bas…

…Alors, j’irai vers lui en suivant des chemins
Me menant vers le seuil de la béatitude :
-Un regard, un sourire, un baiser sur la main
Auront raison de moi et de ma solitude-



Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A

"La poésie, c'est comme la champagne : elle pétille dans mon âme" (Antigone)
Le Monde d'Antigone
http://motsartsgourmandise.over-blog.com/
Le Forum d'Antigone
Antigone Chez Poesie.webnet
Revenir en haut Aller en bas
http://lemondedantigone.over-blog.net/
 
Pour aller
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Question] Vérrouiller le "mode DATA" pour aller à l'étranger ??
» [AIDE]Commande pour aller dans le recovery urgent
» Que portez-vous pour aller au lit?
» Commentaire pour le sceptre de Poséidon
» juste pour aller voir ce que je n'arrive pas à mettre ici

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES GRIMOIRES :: Vos poèmes classés en grimoires :: Antigone-
Sauter vers: