Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
Le Deal du moment : -38%
PHILIPS SCD301/02- Lot de 4 biberons Natural + ...
Voir le deal
30.99 €

 

 Baril de l'Oubli

Aller en bas 
AuteurMessage
Durmir
Plume de Bois
Plume de Bois
Durmir

Masculin
Taureau Rat
Nombre de messages : 59
Age : 36
Date d'inscription : 30/07/2010

Baril de l'Oubli Empty
MessageSujet: Baril de l'Oubli   Baril de l'Oubli Icon_minitimeLun 2 Aoû 2010 - 10:32

Spoiler:
 


Le baril de l’Oubli


Le temps est comme un baril rempli d’amertume,
Un baril qu’une force perdue a troué,
Un baril que tient le vieil Oubli en costume,
En riant de tout insignifiant surjoué.

Que les uns s’affairent à filer de la mousse,
Que les autres s’affairent à mousser des fils,
Et que d’un diable à cornes ou d’un ange à frimousse
Se prêtent les épées, avec ou sans morfil.

Toujours rit l’Oubli et toujours fuit le baril
Qui toujours se déverse sans cérémonie,
Ignorant diables et anges, en disharmonie.

Toujours s’affairent à tout et rien les nombrils,
Qui revêtent pour l’un ou l’autre leur costume,
Qu’enfin le temps engloutit dans son amertume.
Revenir en haut Aller en bas
alpero
Grimoirien
Grimoirien
alpero

Masculin
Gémeaux Chèvre
Nombre de messages : 216
Age : 76
Date d'inscription : 29/07/2010

Baril de l'Oubli Empty
MessageSujet: Re: Baril de l'Oubli   Baril de l'Oubli Icon_minitimeLun 2 Aoû 2010 - 14:47

Joli sonnet, faut reconnaître...
Juste un détail :"Ignorant diables et anges, en disharmonie."
Il y a 13 syllabes, "anges" étant au pluriel, le "s" oblige à prononcer le "e", muet sans cela...
le ver suivant n'est pas fautif, si tu prononces "rien" en une seule fois...
Donc, plutôt pas mal pour moi sur le plan technique, surtout pour n essai, comme tu le dis...
Le fond lui est intéressant, c'est vrai, mais là, les conseils ne servent à rien.
Ce n'est que sur la versification que l'on peut intervenir, bien sûr.
A ce sujet, le problème des mots comme "rien" est complexe :
par exemple dans ton troisième vers, "tient", pour toi n'a qu'une syllabe et dans le suivant "riant" en comporte deux. Je suis personnellement d'accord, estimant que dans ce cas, le poète a le choix de sa musique, mais tu rencontreras des auteurs qui estiment que c'est une faute et même une faute grave, que chacun de ces deux mots doit compter pour deux syllabes...
C'est exact à peu près, si l'on oublie qu'au fil des siècles, la prononciation a évolué et qu'un poème est fait autant pour être dit et entendu que pour être lu et vu.
Quant au fait que tu sois insatisfait, continue... même lorsque tu seras devenu un maître, cette insatisfaction est indispensable pour ne pas tomber dans la facilité et la routine qui nous guettent tous !

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
"Que l'on aime ou que l'on aime pas ce qu'il écrit, il faut le lui dire ou le lui écrire, pour qu'un poète s'améliore"
Ah oui, faut que je vous dise : j'ai un tas de poèmes à lire et à critiquer dans mon grimoire.
Revenir en haut Aller en bas
http://alpero.canalblog.com/
Durmir
Plume de Bois
Plume de Bois
Durmir

Masculin
Taureau Rat
Nombre de messages : 59
Age : 36
Date d'inscription : 30/07/2010

Baril de l'Oubli Empty
MessageSujet: Re: Baril de l'Oubli   Baril de l'Oubli Icon_minitimeLun 2 Aoû 2010 - 16:29

@alpero a écrit:
Joli sonnet, faut reconnaître...
Merci ;)

@alpero a écrit:
Juste un détail :"Ignorant diables et anges, en disharmonie."
Il y a 13 syllabes, "anges" étant au pluriel, le "s" oblige à prononcer le "e", muet sans cela...
le ver suivant n'est pas fautif, si tu prononces "rien" en une seule fois...


D'où l'intérêt de la virgule ! En effet, grâce à elle, la liaison passe à la trappe et on retrouve bien 12 pieds. C'est un peu facile et ça fait "MacGyver", mais ici ça se prêtait plutôt bien. Tu m'as apparis quelque chose la dernière fois, à mon tour de te renvoyer l'ascenseur ^^

@alpero a écrit:
Donc, plutôt pas mal pour moi sur le plan technique, surtout pour n essai, comme tu le dis...
Le fond lui est intéressant, c'est vrai, mais là, les conseils ne servent à rien.
Ce n'est que sur la versification que l'on peut intervenir, bien sûr.
A ce sujet, le problème des mots comme "rien" est complexe :
par exemple dans ton troisième vers, "tient", pour toi n'a qu'une syllabe et dans le suivant "riant" en comporte deux. Je suis personnellement d'accord, estimant que dans ce cas, le poète a le choix de sa musique, mais tu rencontreras des auteurs qui estiment que c'est une faute et même une faute grave, que chacun de ces deux mots doit compter pour deux syllabes...
C'est exact à peu près, si l'on oublie qu'au fil des siècles, la prononciation a évolué et qu'un poème est fait autant pour être dit et entendu que pour être lu et vu.

En effet, remarque très pertinente. Encore une fois, je ne m'étais pas vraiment posé la question sur le sujet, mais tu m'as fait réfléchir. Non pas que je souhaite défendre une position plutôt qu'une autre, mais j'ai toujours écrit comme cela "sonnait" dans ma tête, sans prêter attention à ces détails qui pourtant, comme tu le dis, peuvent être importants pour d'autres lecteurs. La force est justement de compter en pieds, et non en syllabes, ce qui donne le champ libre à des interprétations.
Mais là où ça me fait réfléchir, c'est que c'est un mode qui pourrait être utilisé (ce qui n'est pas le cas ici mais pourrait, pourquoi pas, l'être à l'avenir), pour servir tant la forme que le fond. Introduire un élément de "chaos ordonné", une appréciation subjective autour de certains termes, et les manier pour relever un sens moins évident à un vers, peut être très intéressant. A explorer donc... Merci pour cette appréciation !
De façon plus générale, à nouveau merci pour tes commentaires, toujours appréciables ! ;)

PS : ne pouvant pas éditer mes messages, j'ai essayé de supprimer le précédent et d'en réécrire un corrigé, mais sur mon PC le précédent est toujours affiché (et impossible de le resupprimer). Donc je ne sais pas trop ce qui est affiché par ailleurs. S'il est encoer là, je fais confiance à un modérateur pour le virer proprement... Dommage d'ailleurs de ne pouvoir éditer, j'éai tendance à taper assez vite au clavier, et de nombreuses fautes de frappe viennent souvent se greffer. :/
Revenir en haut Aller en bas
sandipoete
Fondateur
Fondateur
sandipoete

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 8879
Age : 67
Localisation : Landrecies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

Baril de l'Oubli Empty
MessageSujet: Re: Baril de l'Oubli   Baril de l'Oubli Icon_minitimeLun 2 Aoû 2010 - 17:20

Le temps est comme un ba // ril rempli d’amertume,/ = fem 6 // 6
Un baril qu’une for // ce perdue a troué,/ = masc 6 // 6
Un baril que tient le //vieil Oubli en costume,/ = fem 6 // 7 (vi-eil=2)
En riant de tout in // signifiant surjoué./ = masc 6 // 7 (fi-ant=2) et (sur-jou-é =3)

Que les uns s’affairent // à filer de la mousse,/ = fem 6 // 6
Que les autres s’affai// rent à mousser des fils,/ = masc 6 // 6
Et que d’un diable à // cornes ou d’un ange à frimousse = fem 6 // 9
Se prêtent les épées, // avec ou sans morfil. = masc 6 // 6

Toujours rit l’Oubli et // toujours fuit le baril = masc 6 // 6
Qui toujours se déver // se sans cérémonie, = fem 6 // 6
Ignorant diables et // anges, en disharmonie. = fem 6 // 7

Toujours s’affairent à // tout et rien les nombrils, masc 6 // 6
Qui revêtent pour l’un // ou l’autre leur costume, = fem 6 // 6
Qu’enfin le temps englou // tit dans son amertume. = fem 6 // 6

C'est pas mal du tout...
Il faut encore essayer de ne pas couper les mots aux hémistiches
(cela permet d'avoir une plus belle lecture)
Il faut aussi respecter la forme classique
Quatrains et tercets (du XIV ème au XVI ème siècle)
Rimes italiennes
ABBA ABBA CDC DCD

Voilà ce que ton poème donnerait :

Le temps comme un baril est rempli d’amertume,
Baril qu’une force perdue a su troué,
Comme en riant de tout misère surjoué.
Tenu par un vieux fou Oubli en costume,

Il reste à corriger :

Que les uns s’affairent à filer de la mousse, (doit finir en ume)
Que les autres s’affairent à mousser des fils, (doit finir en oué)
Et que d’un diable à cornes ou d’un ange à frimousse (doit finir en oué)
Se prêtent les épées, avec ou sans morfil. doit finir en ume)

Toujours rit l’Oubli et toujours fuit le baril
Qui toujours se déverse sans cérémonie,
Ignorant diables et anges, en disharmonie. (doit finir en il)

Toujours s’affairent à tout et rien les nombrils, (doit finir en ie)
Qui revêtent pour l’un ou l’autre leur costume, (doit finir en il)
Qu’enfin le temps engloutit dans son amertume. (doit finir en ie)

Le sonnet
Sa forme régulière, symétrique et contraignante favorise la précision, la concision et la suggestion :
Baudelaire a écrit:
Parce que la forme est contraignante, l'idée jaillit plus intense;
elle empêche le poète de céder aux facilités du lyrisme.
Les rimes et le mouvement des strophes permettent des jeux d'oppositions et de correspondances qui expriment les tensions, la complexité de la vie intérieure du poète. Le sonnet est donc caractérisé par une forte cohérence interne. En outre, il peut y avoir une parfaite concordance entre le contenu et la forme.
Tu vois, il nous reste encore beaucoup à écrire, nous qui nous intéressons à juste titre à cette forme classique d'écrire la poésie.
:tournesol Bec

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
Gérard SANDIFORT, alias Sandipoete
Baril de l'Oubli Vieux-10La seule arme que je tolère, c'est la plume !...
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/view/sandipoete/home
alpero
Grimoirien
Grimoirien
alpero

Masculin
Gémeaux Chèvre
Nombre de messages : 216
Age : 76
Date d'inscription : 29/07/2010

Baril de l'Oubli Empty
MessageSujet: Re: Baril de l'Oubli   Baril de l'Oubli Icon_minitimeLun 2 Aoû 2010 - 17:29

Sandipoète, je m'incline, tes analyses et tes remarques sont bien plus poussées que les miennes...
C'est vrai que je suis moins strict en général.
Mais ça fait du bien de se trouver face à un vrai spécialiste.

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
"Que l'on aime ou que l'on aime pas ce qu'il écrit, il faut le lui dire ou le lui écrire, pour qu'un poète s'améliore"
Ah oui, faut que je vous dise : j'ai un tas de poèmes à lire et à critiquer dans mon grimoire.
Revenir en haut Aller en bas
http://alpero.canalblog.com/
sandipoete
Fondateur
Fondateur
sandipoete

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 8879
Age : 67
Localisation : Landrecies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

Baril de l'Oubli Empty
MessageSujet: Re: Baril de l'Oubli   Baril de l'Oubli Icon_minitimeLun 2 Aoû 2010 - 17:57

J'offre à votre lecture (pour exemple ce sonnet que je ne cesse de perfectionner :

ELLE (à ma Mère) Sonnet

Quand remonte incertain ; rêverie apaisante,
Le parfum de ma Mère, odorante senteur
Mélangée, lavandière à son savon labeur,
C'est ma joie de gamin qui me revient, brûlante.

Je n'oublierais jamais sa poitrine abondante,
Quand lové près d'elle, blotti contre son coeur.
Souvenance à laquelle ses baisers cajoleurs,
A mon émoi mêlait sa bouche souriante.

Même si l'image s'efface au fil des ans,
Et si à l'abreuvoir l'eau devenue moins vive,
J'y vois l'avantage d'un amour des plus grands.

Quand mon coeur nonchaloir vient sur la douce rive,
De son fleuve mirage que je cache au dedans,
J'y puise au réservoir, ma ressource affective.


©️ Copyright : Gérard SANDIFORT alias Sandipoète

Dans ce poème, il faut regarder les rimes aux hémistiches.
Elles respectent aussi la difficulté d'exigence du sonnet :
Mais j'y ai interverti les rimes masculines et féminines.
Le dernier vers termine bien le poème en expliquant où se trouve ma ressource affective.
Tous les alexandrins sont de 12 pieds et la disposition des rimes est parfaite.
Quand on lit un sonnet de cette Confus qualité...
Les mots glissent tout seul.
On se régale tant quon entre dans le tableau sans aucune peine.
:tournesol

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
Gérard SANDIFORT, alias Sandipoete
Baril de l'Oubli Vieux-10La seule arme que je tolère, c'est la plume !...
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/view/sandipoete/home
alpero
Grimoirien
Grimoirien
alpero

Masculin
Gémeaux Chèvre
Nombre de messages : 216
Age : 76
Date d'inscription : 29/07/2010

Baril de l'Oubli Empty
MessageSujet: Re: Baril de l'Oubli   Baril de l'Oubli Icon_minitimeLun 2 Aoû 2010 - 18:11

la rime aux hémistiches, hou là, ça, c'est pas facile !

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
"Que l'on aime ou que l'on aime pas ce qu'il écrit, il faut le lui dire ou le lui écrire, pour qu'un poète s'améliore"
Ah oui, faut que je vous dise : j'ai un tas de poèmes à lire et à critiquer dans mon grimoire.
Revenir en haut Aller en bas
http://alpero.canalblog.com/
Durmir
Plume de Bois
Plume de Bois
Durmir

Masculin
Taureau Rat
Nombre de messages : 59
Age : 36
Date d'inscription : 30/07/2010

Baril de l'Oubli Empty
MessageSujet: Re: Baril de l'Oubli   Baril de l'Oubli Icon_minitimeLun 2 Aoû 2010 - 18:13

Wow... Merci pour ce retour très concret et détaillé, sandipoète !
Encore des choses que j'apprends, j'ai bien fait de passer par ici, moi :D

Pour la virgule, je persiste et signe, par contre (je sais, je suis têtu :p), ayant un vif rappel de mes cours de français au lycée où je m'étais longuement fait savonner pour ne pas l'avoir su :p

Quand à l'hémistiche à 9 pieds, je n'en compte pas autant. Faute de frappe ou encore quelque chose à apprendre ? ^^
De façon plus générale, en me renseignant, j'ai retrouvé avec joie une connaissance perdue (oui, vous pouvez crier haro sur le baudet, tant c'est pourtant connu et trivial), la diphtongue. Dans la langue française, la diphtongue représente un seul phonème, donc une seule syllabe.
Or "diable" est donc composé de deux syllabes (dia-ble). Quant au questionnement d'alpero, il semblerait que pour les conjugaisons, "ien" est une diphtongue, "ian" ne l'est pas.
"ien" est une diphtongue si la lettre suivante est une voyelle, sinon il y a bien deux syllabes.
etc.

par contre, vi-eil contient bien deux syllabes, donc un de mes vers est effectivement faux (merci sandipoète ^^)
Et 3 voyelles à la suite ne peuvent jamais former une diphtongue, donc le vers suivant est faux également (merci derechef ^^)

Concernant les formes des rimes, j'apprends encore quelque chose ! Merci donc !
C'est vrai que tout ça donne envie de tendre vers quelque chose de toujours meilleur !

PS : je viens de voir ton sonnet. Oui, il me reste beaucoup à apprendre, encore, pour atteindre ce niveau... Dans ma première contribution, j'avais envisagé les rimes aux hémistiches, mais dans deux strophes seulement, pour des raisons de fond plus que de forme, cherchant les échos et les retours.
Revenir en haut Aller en bas
sandipoete
Fondateur
Fondateur
sandipoete

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 8879
Age : 67
Localisation : Landrecies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

Baril de l'Oubli Empty
MessageSujet: Re: Baril de l'Oubli   Baril de l'Oubli Icon_minitimeLun 2 Aoû 2010 - 18:28

Et qui me dira après tout ça que la poésie n'est pas passionnante ?
Merci Messieurs
Ce forum a encore beaucoup d'années devant lui, vous venez de me le confirmer.
Je vous conseille l'autre forum d'aide de ce même forum.
Cliquez dans Outils pour vous y rendre.
Vous n'êtes pas obligés de vous y inscrire.
Bonne lecture.
MerciSandi

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
Gérard SANDIFORT, alias Sandipoete
Baril de l'Oubli Vieux-10La seule arme que je tolère, c'est la plume !...
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/view/sandipoete/home
BL
Grimoirien
Grimoirien
BL

Féminin
Vierge Cochon
Nombre de messages : 676
Age : 72
Localisation : Paris mais surtout Montréal
Date d'inscription : 08/05/2010

Baril de l'Oubli Empty
MessageSujet: Re: Baril de l'Oubli   Baril de l'Oubli Icon_minitimeMer 4 Aoû 2010 - 13:00

Belle leçon ! qui donne envie de se perfectionner Baril de l'Oubli 499177

Bon travail Baril de l'Oubli 398939
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Baril de l'Oubli Empty
MessageSujet: Re: Baril de l'Oubli   Baril de l'Oubli Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Baril de l'Oubli
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes avec contraintes métriques-
Sauter vers: