Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
Le Deal du moment : -85%
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
Voir le deal
23.05 €
-57%
Le deal à ne pas rater :
Batterie externe Samsung à Induction 10.000mah (via ODR 20€ )
14.99 € 34.99 €
Voir le deal

 

 La Putain

Aller en bas 
AuteurMessage
zzz
Plume de Bois
Plume de Bois
zzz

Féminin
Verseau Cheval
Nombre de messages : 72
Age : 53
Date d'inscription : 13/10/2009

La Putain Empty
MessageSujet: La Putain   La Putain Icon_minitimeMar 13 Oct 2009 - 12:21

La Putain


" Ton salaire, tu l'as gagné à la sueur de ton fion
Ton sale air, tu l'as gagé à la lueur du pognon
Crève Salope, et ne reviens jamais, me hanter d'tes morpions
Crève Salope, tu ne repars jamais sans reprendre tes jetons "


" Ta gueule, salaud, si tu savais ma vie
Je suis l'esclave d'un mac, qui tous les jours m'arnaque
Il dépouille mon sac, de tes soixante-dix sacs
Et me rend la monnaie, par des coups de fouet
Je suis comme aliénée par ses coups assénés
Et ne repose en paix sans cette fausse pose
Et ne me pose en paix dans cette fausse pause
Tous les jours il me frappe, me traitant de catin
Et les soirs on me traite, de doux petit lapin
Ma vie, c'est le tapin et ma dose d'héroïne
Depuis l'âge de huit ans, je n'suis plus l'héroïne
De tous les rêves qu'enfants font si communément
Je m'retrouvais jours et nuits la gueule tout en sang
De ta pitié ne veux-je comme les autres l'ont fait
Car je suis une pute qu'a envie de crever "
Revenir en haut Aller en bas
 
La Putain
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes avec contraintes métriques-
Sauter vers: