Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
Le Deal du moment : -47%
CONTINENTAL EDISON – Aspirateur balai et ...
Voir le deal
24.99 €

 

 Trizo

Aller en bas 
AuteurMessage
zzz
Plume de Bois
Plume de Bois
zzz

Féminin
Verseau Cheval
Nombre de messages : 72
Age : 53
Date d'inscription : 13/10/2009

Trizo Empty
MessageSujet: Trizo   Trizo Icon_minitimeMar 13 Oct 2009 - 12:03

Trizo


Les gens me disent triso
Ils m'appellent momo
C'est un très joli mot
Pour un être si sot

Parfois les gens me rossent
Quand je fais des bêtises
Mais je suis comme un gosse
Et je leur fait des crises


J'aime bien la maison
Même si c'est une geôle
Cet endroit m'est si bon
Que chaque jour on me viole


Les gens disent mongol
Ils m'appelent gogol
Je tourne au propergol
Et un litre d'haldol


Mais qui sont tous ces drôles
Autour de moi tournant
Passant la camisole
Sur mon vieux corps en sang


J'étais tellement gai
D'vouloir me suicider
J'ai vu à la télé
Du fond d'mon canapé


Que c'est super génial
De ne plus exister
Car vivre en marsupial
Même ça devient banal


On m'appelle Dégage
Je suis tueur à gage
Mis ne sait plus quoi faire
Pour aller en Enfer


Les murs capitonnés
M'empêchent de me casser
La tête sur la brique
Comme un épileptique

Je suis comme mort-né
Je vais me suicider
J'ai volé le couteau
Qui me fera crever


Et enfin je serai
Beau et intelligent
Dans un espace géant
Comme la voie lactée
Revenir en haut Aller en bas
 
Trizo
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes avec contraintes métriques-
Sauter vers: