Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
Le Deal du moment : -57%
Batterie externe Samsung à Induction 10.000mah ...
Voir le deal
14.99 €

 

 Négritude

Aller en bas 
AuteurMessage
zzz
Plume de Bois
Plume de Bois
zzz

Féminin
Verseau Cheval
Nombre de messages : 72
Age : 53
Date d'inscription : 13/10/2009

Négritude Empty
MessageSujet: Négritude   Négritude Icon_minitimeMar 13 Oct 2009 - 11:42

Négritude


Le lait n'est pas plus noir
Que le corbeau n'est blanc


Et si mon corps est si bronzé
C'est qu'le soleil m'a avalé
Pour pouvoir toujours être gai
Et ne vouloir de votr' pitié


Je ne bois pas du banania
Et point ne donne le sida
Je suis seulement votr' frère de sang
Que vous jugez, condescendants


Je ne demande que cet amour
Entr' blanc et noir sur l'échiquier
De ne devoir jamais lutter
Avec des joueurs qu'ont triché


Je suis votre égal, ô mes frères
Et si jamais fais la prière
C'est pour que Dieu nous fasse aimer
Le bon goût du café au lait


Moi, je l'aime chaud et mélangé
De nos couleurs par milliers
Eternellement entremêlées
Dans notre belle fraternité


Y'a pas de beau quant à la peau
Ou bien du laid quant à la paix
Nous ne sommes que des être humains
Qui devraient se tendre la main


Et au lieu de s'entretuer
A coup de racisme primaire
Le flingue saura se retourner
Contre le tueur sanguinaire


A chacun sa couleur
Moi c'est celle du bonheur
Dansez, chantez mes soeurs
Voilà l'adieu de nos rancoeurs


Et comme dieu à un grand un coeur
Aussi grand que le monde entier
Il saura bien dans sa douceur
Réparer nos belles erreurs


Nous sommes tous des erectus
Et non de vieux brontosaurus
Alors nèg' blancs ou nègre noir
Voilà v'nue la fin de l'histoire
Revenir en haut Aller en bas
 
Négritude
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes avec contraintes métriques-
Sauter vers: