Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
Le Deal du moment :
eBay : Remise de 5 euros dès 15 euros ...
Voir le deal

 

 Overdose

Aller en bas 
AuteurMessage
zzz
Plume de Bois
Plume de Bois
zzz

Féminin
Verseau Cheval
Nombre de messages : 72
Age : 53
Date d'inscription : 13/10/2009

Overdose Empty
MessageSujet: Overdose   Overdose Icon_minitimeMar 13 Oct 2009 - 11:28

Overdose


Tu hésites puis tu oses
Tu prends ta petite dose
En homéopathie
Comme on te l'a promis

Tu prends ta p'tit morphine
Telle ta petite mort fine
Et brûle à petit feu
Ton joujou délcieux

Tu vois juste la cuillère
Miroiter dans tes yeux
Et les bulle délétères
Gazouiller dans ton pieu

Tu passes ton garrot
Comme la corde à un mort
Autour de ton bras d'or
Et gonfle ton tuyau

Tu te fixes et tu fixes
Le blanc couler à flot
Dans tes veines le mix
En te trouant la peau

Et tout à coup tu sens
Ton sang brûler à blanc
Et déjà tu encenses
Cette virginale danse

Ca te monte au cervau
Tu sens tes oripeaux
Frémir sur ta peau
Tu l'as eue ta sale eau

Ton coeur n'bat que pour elle
Et tu rêves déjà
A la prochaine fois
Où tu seras en elle

Tu joues avec ta vie
Tel un chat d'une souris
Et déjà tu souris
D'être dans ton paradis

Tu pleures et tu jouis
Trois fois tu crois mourir
Trois fois tu sens ta vie
Enjamber tes soupirs

Puis tu flippes d'êre gaie
D'avoir eu tant envie
D'en prendre à l'envie
Et tu te sens crever

Dans ta tendre agonie
Peuplée de doux amis
Tu sens comme l'euphorie
De tendre vers l'infini

Le temps semble ralentir
L'horloge tourne à l'envers
Ton corps devient tout vert
Et tu te sens finir

Tu reprends tes esprits
Pour contempler dès lors
Que tu n'es plus alors
D'antan la petite fille

On t'a dépucelée
A coup de drogue violée
Et tu recommence ça
D'un bras bien délicat

Puis tu te mets K.O
Te pique une dernière fois
Dans ton sombre chaos
Tu fais un pas de trop

Tu as doublé la dose
Et déjà tu nous gloses
Sans le mondre interlude
Que tu as l'habitude

Tu tombes à la renverse
Puis tout à coup renverse
La s'ringue qui se déverse
Dans ton cors plein d'ivresse

Mais ton coeur palpite
D'une douler si vite
Que tu exhales dommage
Ton derier râle de rage

Tu as eu le courage
D'aller si loin petite
Que ton cadavre n'excite
Plus tes amis trop sages

Et une larme tombe
Cristallisant le monde
De ton premier désir
Dans ton dernier soupir

Tu voulais t'suicider
En te piquent l'aorte
Et tu es enfin morte
Comme tu le désirais

Nul pleurs, nuls chrysanhèm'
N'auront guéri ta peur
Tu meurs sans une douleur
Egale à toi même

Et si jamais on t'aime
De te savoir si blême
C'est qu'on connaît la vie
Qui t'a menée ici
Revenir en haut Aller en bas
 
Overdose
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes avec contraintes métriques-
Sauter vers: