Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
Le Deal du moment : -21%
Calendrier de l’Avent 2021 FUNKO Harry Potter en ...
Voir le deal
49.99 €

 

 Mille et une tartufferies

Aller en bas 
AuteurMessage
Méphisto
Plume de Saphir
Plume de Saphir
Méphisto

Masculin
Taureau Dragon
Nombre de messages : 200
Age : 69
Localisation : Egypte et France
Date d'inscription : 25/04/2009

Mille et une tartufferies Empty
MessageSujet: Mille et une tartufferies   Mille et une tartufferies Icon_minitimeDim 10 Mai 2009 - 7:05

Oyez braves chattemites, si fiers de ce passé qui fut si tant glorieux,

Que vous portez au front sans en estre plus dignes,

Depuis que Râ n’est plus ainsi que moult dieux.



Le chef vers l’orient, le cul vers l’occident,

Psalmodiant des versets d’un livre doctrinaire,

Et la coulpe vous battre tels de vils mendiants



De quémander aux cieux le pardon de vos fautes,

Qui la plupart du temps semblent peu vous chaloir,

Dès lors qu’au quotidien vous friponnez vos hôtes



Je vous preste mon mépris et ne vous baille rien

L’aumône ne se doit d’estre que pour les indigents

Mais jamais grand jamais pour de vilains coquins



Mon mépris suffira car je ne vous hais point

Vous n’estes à mes yeux que ces choses infâmes

Que mes chausses contournent lorsque je vais chemin



Mais gageons que mon gauche en soit le doux élu

Si par pure malchance malgré tout il vous foule

Le dicton ne dit-il, que le bonheur est dû



Méphisto



Mais je hais les cafards et la race hypocrite

Des tartufes de mœurs, comédiens insolents

Qui mettent leurs vertus en mettant des gants blancs



Alfred de Musset

Beurk
Revenir en haut Aller en bas
http://poesiesdenfer.blogspot.com/
 
Mille et une tartufferies
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes avec contraintes métriques-
Sauter vers: