Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
Le Deal du moment : -30%
Nike Air Max Command
Voir le deal
90.97 €

 

 Chambre à marée haute

Aller en bas 
AuteurMessage
passmots
Nouvelle plume
Nouvelle plume
passmots

Masculin
Cancer Chèvre
Nombre de messages : 12
Age : 66
Date d'inscription : 17/08/2008

Chambre à marée haute Empty
MessageSujet: Chambre à marée haute   Chambre à marée haute Icon_minitimeMer 22 Oct 2008 - 22:15

Chambre à marée haute

Ta peau hâlée d’ombre et de foudre.
Un feu jamais éteint
L’orage de Van Gogh
Le salé de nos mains

L’échancrure d’un cri
Tes prières à jamais
Le verbe que tu trembles
Et toi qui me sais là…

La nuit désordonnée
À déchiffrer ta vague
Son pli que je suppose
Où baille ton destin

Les sarments de ta vigne
Sous ton pagne l’Espagne
L’argile de ta forge
L’algue de nos baisers

Tes maquis scintillants
Où je sais des lumières
Sous la brume d’un chant
Sa voilure carmin

Et moi ce mal venu
Démêlant tes crinières.
Ton âme où me cacher
De fleurs et de scandales

Avec cette chaleur
Avec cette folie, au vague de tes yeux…
Et la chambre, la mer
Plus haute chaque matin
Revenir en haut Aller en bas
 
Chambre à marée haute
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes avec contraintes métriques-
Sauter vers: