Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
Le Deal du moment : -37%
Grosses remises sur le calendrier de l’Avent ...
Voir le deal
43.99 €

 

 Le fauve

Aller en bas 
AuteurMessage
suivreletoile
Grimoirien
Grimoirien
suivreletoile

Masculin
Bélier Chèvre
Nombre de messages : 66
Age : 54
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 24/02/2007

Le fauve Empty
MessageSujet: Le fauve   Le fauve Icon_minitimeVen 22 Aoû 2008 - 18:36

LE FAUVE

Le fauve est là-haut sur l’échafaudage.
Muscles tendus , regard sauvage.
Moi je suis en bas, les yeux grands ouverts.
Plein d’admiration comme mes grands frères.
Un faisceau de lumière tue sa solitude.
Sa voix s’éclaire dans la multitude.
Elle prend les tripes, elle te laisse KO.
C’est sa force de frappe son plus beau tempo.
La musique est là qui berce ses rimes, qui aime ses mots.
Elle te fait voyager de New York à Paris et t’embrasse ô gringo.
De rock en salsa, elle fait briller la nuit.
T’as ton spleen qui prend peur et le blues qui s’enfuit.
Le fauve est heureux, il en danse sur scène.
Moi, j’entre en transe et profite de ma veine.
Les musiciens-amis, fidèles à leurs lumière,
Offrent leurs instruments, comme les saints leurs prières.
Nous, on bénit les rythmes et les accords.
Que leurs doigts magiciens jouent de plus en plus fort.
J’en ai les larmes aux yeux et le cœur qui s’enflamme.
J’en oublie mes angoisses et tout mes états d’âmes.
Après ces heures de plaisir, comme tout est éphémère.
Je quitte le grand hall et retrouve le grand air.
Les yeux multicolores, la tête toute chaude de sa pensée.
Que jamais ! oh grand jamais, je ne pourrai oublier.
Pour souligner le tout, je dirais de cet homme.
Qu’il aime sa guitare comme moi j’aime Betty.
Ecoute sa berceuse et adore la vie.
Ecoute son cœur qui cogne et ses poings s’enrager.
Il fait passer sa haine comme ses mots d’amour.
Grâce à ses mélodies et l’expérience des jours.
A mon 15ème round, quand la mort me lancera l’éponge.
Je penserai à ce fauve, à ses notes, à ses mots qui rongent..
Michel

http://suivreletoile.free.fr/INDEX.htm

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
N'oubliez jamais que ce qu'il y a d'encombrant dans la morale,
c'est que c'est toujours la morale des autres.

Léo
Revenir en haut Aller en bas
http://suivreletoile.free.fr/INDEX.htm
 
Le fauve
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes avec contraintes métriques-
Sauter vers: