Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
-20%
Le deal à ne pas rater :
Bon plan rentrée : PC portable Asus à 319€
319 € 397 €
Voir le deal

 

 MUSE

Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
suivreletoile
Grimoirien
Grimoirien
suivreletoile

Masculin
Bélier Chèvre
Nombre de messages : 66
Age : 54
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 24/02/2007

MUSE Empty
MessageSujet: MUSE   MUSE Icon_minitimeJeu 15 Mai 2008 - 19:59

MUSE








Moi, qui étais une péniche coincée à une écluse.

Comme si j'attendais d'être bouffé par les buses.

Seul, immobile, je cherchais en moi des excuses

Pour broyer du noir, en pensant au temps qui use.




Dieu dans tout cela, est devenu désillusion.

Je compris que les religions sont qu'illusion.

Je n'y vois maintenant que trop de soumission.

Tu es partie, et le Christ n'est pas solution..




Voilà mon état quand mes doigts ont vu une lueur.

Un clavier, un écran, toi, des heures de bonheur.

Mot à mot découvrir, dépasser nos pudeurs.

Vouloir te voir, mais en moi, se profile la peur.




Peur, oui, que je ne sois pas l'humain de tes rêves.

Qu'il n'y ait pas, non, entre nous de lien, de sève.

je pensais présomptueux, avoir trouver Eve.

Tant de questions à poser, sans réponse, sans trêve




Puis le jour est venu, le soleil était beau.

La chaleur me faisais découvrir sa belle peau.

j'étais subjugué, il n'y avait rien de faux.

Je buvais ses mots comme la meilleur des eaux.




Nos vies se sont alors mélangées, comme nos corps

L'amour s'est mis à grandir, et devenir plus fort.

Heureux de savoir ensemble qu'on a pas eu tort.

Nous étions deux fleurs qui venaient d'éclore.




Que tout cela s'arrête, oh non je le refuse

Tous ceux qui n'y croirais pas, je les récusent

Pour elle un nouvel homme, fort, sans ruse.

Elle est le cœur qui bas en moi, ma muse.




Bordeaux, le 15 mai 2008




Michel

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
N'oubliez jamais que ce qu'il y a d'encombrant dans la morale,
c'est que c'est toujours la morale des autres.

Léo
Revenir en haut Aller en bas
http://suivreletoile.free.fr/INDEX.htm
walido
Animateur Du Salon Walido
Animateur Du Salon Walido
walido

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 917
Age : 61
Localisation : (Maroc)
Date d'inscription : 27/02/2007

MUSE Empty
MessageSujet: Re: MUSE   MUSE Icon_minitimeVen 16 Mai 2008 - 1:26

La femme-muse , une trouvaille mignonne pour revaloriser la femme.
Sans la femme l'homme n'a aucun avenir ( jus à la manière d'Aragon)
A ma lecture j'ai senti qu'il y a deux textes dans ton poème : il y a un changement brutal dans la focalisation.Tu t'adresses à un "toi" puis tu reprends en parlant d'un "elle".
Est-ce que c'est voulu et quel en est l'effet stylistique ?
Je crois que la dernière strophe a été expéditive .Et pourtant c'est la chute du poète .

Merci Michel pour cette belle perception poètique de celle qui t'inspire
Bec
Revenir en haut Aller en bas
http://maghfour.over-blog.com/
suivreletoile
Grimoirien
Grimoirien
suivreletoile

Masculin
Bélier Chèvre
Nombre de messages : 66
Age : 54
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 24/02/2007

MUSE Empty
MessageSujet: Re: MUSE   MUSE Icon_minitimeVen 16 Mai 2008 - 20:39

Oui, c'est voulu, la premier partie, je me focalise sur ma peine, et je me referme donc sur moi. et la deuxième partie, et la ressurection grace à elle. Et cela c'est passer aussi brutalement.

Amicalement

Suivreletoile.

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
N'oubliez jamais que ce qu'il y a d'encombrant dans la morale,
c'est que c'est toujours la morale des autres.

Léo
Revenir en haut Aller en bas
http://suivreletoile.free.fr/INDEX.htm
El Fuego
Plume de Corail
Plume de Corail
El Fuego

Masculin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 132
Age : 32
Localisation : haut-rhin (alsace)
Date d'inscription : 21/04/2008

MUSE Empty
MessageSujet: Re: MUSE   MUSE Icon_minitimeVen 16 Mai 2008 - 21:01

MUSE 743553
Revenir en haut Aller en bas
suivreletoile
Grimoirien
Grimoirien
suivreletoile

Masculin
Bélier Chèvre
Nombre de messages : 66
Age : 54
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 24/02/2007

MUSE Empty
MessageSujet: Re: MUSE   MUSE Icon_minitimeSam 17 Mai 2008 - 21:04

Merci

Amicalement

Suivreletoile

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
N'oubliez jamais que ce qu'il y a d'encombrant dans la morale,
c'est que c'est toujours la morale des autres.

Léo
Revenir en haut Aller en bas
http://suivreletoile.free.fr/INDEX.htm
Contenu sponsorisé




MUSE Empty
MessageSujet: Re: MUSE   MUSE Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
MUSE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes avec contraintes métriques-
Sauter vers: