Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
 

 AUDIGUIER DE LA MENOR (Vital d') - Faire l'amour alors qu'il me défait

Aller en bas 
AuteurMessage
philippe de neuville
Grimoirien
Grimoirien
philippe de neuville

Poète émérite
Nombre de sujets
Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 801
Age : 66
Localisation : au pied du Fouta Djalon...
Date d'inscription : 27/02/2007

AUDIGUIER DE LA MENOR (Vital d') - Faire l'amour alors qu'il me défait Empty
MessageSujet: AUDIGUIER DE LA MENOR (Vital d') - Faire l'amour alors qu'il me défait   AUDIGUIER DE LA MENOR (Vital d') - Faire l'amour alors qu'il me défait EmptyJeu 22 Mar 2007 - 16:56

Faire l'amour alors qu'il me défait,
Et tout défait, l'amour même défaire,
Le défaisant, le rendre plus parfait,
Le par faisant, l'éprouver plus contraire.

Se délecter aux plaies qu'il me fait,
Chanter l'honneur de mon fier adversaire ;
Et de cent maux endurés en effet
Ne rapporter qu'un bien imaginaire.

Cacher son mal de crainte de le voir,
Crier merci de faire son devoir,
En même temps se louer et se plaindre,

Se détester et se faire la cour
Se mépriser et soi-même se craindre,
C'est en deux mots la défaite d'amour.

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
AUDIGUIER DE LA MENOR (Vital d') - Faire l'amour alors qu'il me défait Grimoi10

In Pace cum Patribus (devise des Neuville)
Revenir en haut Aller en bas
http://aphilippe.spaces.live.com
Invité
Invité
Anonymous



AUDIGUIER DE LA MENOR (Vital d') - Faire l'amour alors qu'il me défait Empty
MessageSujet: Re: AUDIGUIER DE LA MENOR (Vital d') - Faire l'amour alors qu'il me défait   AUDIGUIER DE LA MENOR (Vital d') - Faire l'amour alors qu'il me défait EmptyMar 23 Oct 2007 - 15:45

bonjour Philippe,

superbe écrit .... les tourments de l'amour .... à la fois redoutés et espéres .... un grand plaisir à lire ce bel écrit .... je l'ai lu et relu



Au revoir
Revenir en haut Aller en bas
philippe de neuville
Grimoirien
Grimoirien
philippe de neuville

Poète émérite
Nombre de sujets
Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 801
Age : 66
Localisation : au pied du Fouta Djalon...
Date d'inscription : 27/02/2007

AUDIGUIER DE LA MENOR (Vital d') - Faire l'amour alors qu'il me défait Empty
MessageSujet: Re: AUDIGUIER DE LA MENOR (Vital d') - Faire l'amour alors qu'il me défait   AUDIGUIER DE LA MENOR (Vital d') - Faire l'amour alors qu'il me défait EmptyMer 24 Oct 2007 - 22:57

Un autre de mes ancêtres (1569-1624) dont j'aime beaucoup le fond & la forme!

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
AUDIGUIER DE LA MENOR (Vital d') - Faire l'amour alors qu'il me défait Grimoi10

In Pace cum Patribus (devise des Neuville)
Revenir en haut Aller en bas
http://aphilippe.spaces.live.com
philippe de neuville
Grimoirien
Grimoirien
philippe de neuville

Poète émérite
Nombre de sujets
Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 801
Age : 66
Localisation : au pied du Fouta Djalon...
Date d'inscription : 27/02/2007

AUDIGUIER DE LA MENOR (Vital d') - Faire l'amour alors qu'il me défait Empty
MessageSujet: Re: AUDIGUIER DE LA MENOR (Vital d') - Faire l'amour alors qu'il me défait   AUDIGUIER DE LA MENOR (Vital d') - Faire l'amour alors qu'il me défait EmptyMer 22 Avr 2009 - 17:57

Petit oubli réparé: la bio de Vital...

Vital d'AUDIGUIER seigneur de La Menor

État civil:

Né en 1569 - Najac (12)
Décédé en 1624 - Paris (75) , à l'âge de peut-être 55 ans
Poète, traducteur.

Son père, Durand d’Audiguier, avait, dans la magistrature, une place qu’il
lui résigna. Il en exerça les fonctions jusqu’en [[1590]]. Son attachement à
la cause du roi Henri IV lui fit souvent courir des dangers, et même il fut
blessé par des soldats du parti de la Ligue, en deux occasions.
Ce fut à cette époque que d’Audiguier entra dans la carrière militaire. Il
fit plusieurs campagnes, se trouva à un grand nombre de batalles et,
quoiqu’il eût du courage et qu’il cherchât toutes les occasions de se
distinguer, il n’obtint aucun avancement. La paix lui permettant de se
retirer, il vint demeurer à Paris, où il se lia d’amitié aux les plus beaux
esprits du temps.
Son éducation n’avait pas été négligée et il ne manquait lui-même ni
d’esprit, ni de goût. Comme il s’aperçut que tous ceux qui faisaient des
vers obtenaient facilement l’entrée des meilleures maisons, il se mit à en
composer. Il n’était pas poète et n’attachait pas une très grande
importance à ses vers; aussi ne se pressait-il pas de les recueillir.
Des malheurs qui lui arrivèrent, achevant de le ruiner, l’obligèrent de se
faire une ressource de sa plume. Ce fut alors qu’il se mit à faire des
traductions de l’[[espagnol]]. Elles eurent, la plupart, du succès et
l’Académie française, en 1658, les désigna parmi les ouvrages les mieux
écrits qu’il y eût en français. Elles n’ont perdu, par la suite, leur
réputation que parce qu’il en a été fait de meilleures depuis.
Sa traduction des Nouvelles de Cervantes et celle des La Vie de Lazarillo de
Tormes, ont été réimprimées souvent. Il a traduit aussi les Travaux
de Persiles et de Sigismonde, de Cervantes, 1626, in-8°. Le Vrai et ancien
usage des duels, Paris, [[1617]], in-8°, est un livre curieux, et qui, au
jugement de Pierre Bayle, n’est pas indigne de conserver une place dans les
bibliothèques. Ses poésies ont été imprimées en 1606 et en 1614 et
réimprimées en partie dans les recueils du temps.
On ne peut fixer d’une manière précise l’époque de sa mort que les uns la
placent, en 1625, Bayle, en 1650, et d’autres en 1634, mais on s’accorde à
dire qu’il fut assassiné quoique, d’après Guillaume Colletet, non dans un
tripot mais dans la maison d’une Présidente qu’il ne nomme pas.
[Barbier, dans son Examen critique et complément des Dictionnaires
historiques, 1820, a analysé, p. 55, la vie de D’Audiguier écrite par G.
Colletet et a donné la Bibliographie complète de ses œuvres en prose et en
vers.
Vital d’Audiguier a été confondu avec son neveu, prénommé Pierre, et on leur
a attribué indifféremment les mêmes ouvrages. II y a eu aussi un Henri
d’Audiguier, sieur de Mazet, avocat-général de la reine-mère, en [[1662]] ;
celui-ci n’est connu que par des corrections à la traduction d’[[Héliodore]]
par Montlyard, [[1626]], [[1618]], in-8°, et par une brochure
in-4°, contre Mézeray, qui a pour litre le Censeur censuré, adressé au sieur
Sandiricourt (Fr. Eud. de Mézeray), auteur d’un [[libelle]], intitulé: le
Censeur du temps.
Oeuvres:
les Amours de Lysandre et de Caliste
les Amours d’Aristandre et de Cléonice
Le Vrai et Ancien Usage des duels, 1617, ouvrage cité avec éloge par Pierre
Bayle.
Traductions:
les Nouvelles de Cervantès
les Travaux de Persilès et de Sigismonde, du même

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
AUDIGUIER DE LA MENOR (Vital d') - Faire l'amour alors qu'il me défait Grimoi10

In Pace cum Patribus (devise des Neuville)
Revenir en haut Aller en bas
http://aphilippe.spaces.live.com
 
AUDIGUIER DE LA MENOR (Vital d') - Faire l'amour alors qu'il me défait
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ah oui alors
» Alors que...
» Alors, il s'en ira
» Ah non alors...
» Alors je sais...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes et Textes d'Auteurs connus-
Sauter vers: