Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete


Un endroit qui respire le bien écrire et l'amitié
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
Partagez
 

 Le monument

Aller en bas 
AuteurMessage
Jean Pauvremiche
Nouvelle plume
Nouvelle plume
Jean Pauvremiche

Masculin
Lion Cochon
Nombre de messages : 45
Age : 24
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 19/04/2015

Le monument Empty
MessageSujet: Le monument   Le monument Icon_minitimeMer 1 Juin 2016 - 17:00

Sous les yeux des pigeons
Au dessus des surgeons
Au milieu des rupins
Une statu' étend
Ses ailes en chantant
"On ne passe ! Verdun !"
Ils n'ont passé Verdun
Au prix de quelques uns
Au gré de l'hécatombe
Au nom de la patrie
Ou une autre conn'rie
Pour que les têtes tombent


C'est une femme ailé'
Sur un socle scellé
Le regard vers les cieux
Elle admire les hommes
Tous les morts qu'elle nomme
Ses enfants victorieux
Ils n'ont eu de victoir'
Que de tomber un soir
Que de mourir un jour
Et rentrer dans l'Histoire
À l'abri des mémoires
Où finissent leurs jours


Les plumes condamné's
D'un aigle piétiné
Sous le pas de la dame
Au dessous, quelques noms
"Paul Martin, Jean Dupont"
Qui ont laissé leur âme
Ils ont laissé leur nom
Pour que quelque Raymond
Règne encor sur ses terres
Pour son amour des armes
Pour son désir de larmes
Sur marche militaire


Un radoteur gâteux,
Arrièr'-petit-neveux
D'un mort de cette guerre,
Pose au pied une gerbe
Pour l'occasion superbe
Pour le deuil de naguère
Allez fleurir ailleurs
Vos mains de fossoyeur
Sont tâché's de leur sang
Laissez les morts en paix
Eux qui pour vous tombaient
Eux qui sont innocents
Revenir en haut Aller en bas
 
Le monument
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Monument à la gloire du Capitaine Dutertre
» monument du 1er BCP à Vaux-devant-Damloup (55400)
» Monument canadien
» Monument WW2 - Courseulle sur Mer ( Normandie )
» Monument domestique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes avec contraintes métriques-
Sauter vers: