Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete


Un endroit qui respire le bien écrire et l'amitié
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion

Partagez
 

 Les Cognes, Le Migrant Et Le Vagabond

Aller en bas 
AuteurMessage
Jean Pauvremiche
Nouvelle plume
Nouvelle plume
Jean Pauvremiche

Masculin
Lion Cochon
Nombre de messages : 45
Age : 23
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 19/04/2015

Les Cognes, Le Migrant Et Le Vagabond Empty
MessageSujet: Les Cognes, Le Migrant Et Le Vagabond   Les Cognes, Le Migrant Et Le Vagabond Icon_minitimeMer 13 Mai 2015 - 13:38

Marchant dès l'aube vers la ville
Je, vagabond mal établis,
Suivais l'autoroute de Lille
À la recherche d'un abris
Les citadins trop endormis
À l'heure des premières heures
Désertaientle goudron promis
Pour un grand lit de voyageur.

Sautant aux allures de gazelle
Le cordon de sécurité
Se sentant comm' pousser des ailes
Une famill' de réfugiés
Échappée d'un camp de malheur
Où on voulait les concentrer
Poursuivie par l'unique peur
De s'y refair' encor cloîtrer

Or si la Franc' est toute belle
On y conserv' les traditions
La délation est une aubaine
Qui fait encore fort' impression
Le boulanger à viv' allure
Voyant les braves gambader
Téléphona je vous l'assure
Sans un remord au brigadier

Il ne fallu pour les guignols
Pas plus d'un' minut' en masse
Pour arriver les roubignoles
Bien à l'abris sous leur cuirasse
Une patrouille de cinq cognes
Des armes jusqu'au fond de l'os
Prêt à délivrer la bastogne
À coup de triqu', à coup de crosses

Si la matraq' du pandore
Est nettoyée, chérie, soignée
Ce n'est pas fait pour le décor
Ni pour cogner les châtaigners
Les pupazzos à pas de loup
Comme ayant crainte de la bête
Approchèrent les quatr' zoulous
Avec la triqu' en baïonnette

Les deux fillettes affolées
Les vieill's offenses de la mère
Se réfugièrent au fossée
Au loin de ces mâts de misère
Seul le père face aux gendarmes
Attendait son tour patiemment
Le déluge des valses d'armes
Que lui tendaient les cinq galants

Il a mangé de la matraque
Le malheureux à coup de gnons
Se faisait traiter de macaque
Et s'effondra sur le goudron
Et l'homm' immobile à terre
N'étant pas loin de succomber
Reçu encor des militaires
Un dernier coup de macchabée

La boît' crânienne éclatée
Des ecchymoses sur le corps
Ils avaient bien su le flatter
De leur matraque de pandore
Or si frapper est fait courant
Ils se gardent bien des crevures
En servic' publique compétent
C'est c'qu'on appelle une bavure

Et si le sang avait coulé
Il fallait pourtant éviter
Que les torchons soient écoulés
Racontant la réalité
Moi qui était un peu plus loin
Immortalisant le cliché
Me passèrent les pinces à main
Pour crim' contre l'humanité

Moi dont tout l'monde se foutait
Moi qui n'parlait plus qu'à la lune
Devint l'ennemi de la cité
Mon visage toujours à la une
Et les gros titres des journaux
Informaient les naïfs coeurs:
"Un vagabond, un étourneau
Cogn' un migrant jusqu'à qu'il meurt"

Or si la Franc' est toute belle
On y conserv' les honneurs
Les gendarmes pour cett' aubaine
Recevront la légion d'honneur
Du ministère les drôlesses
Et peut être d'ailleurs encore
Pour un salaud de mon espèce
M'accordèr'nt mêm' la pein'de mort
Pour un salaud de mon espèce 
M'accordèr'nt mêm' la peine de mort.


Dernière édition par Jean Pauvremiche le Mer 13 Mai 2015 - 17:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
sandipoete
Fondateur
Fondateur
sandipoete

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 8747
Age : 66
Localisation : Landrecies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

Les Cognes, Le Migrant Et Le Vagabond Empty
MessageSujet: Re: Les Cognes, Le Migrant Et Le Vagabond   Les Cognes, Le Migrant Et Le Vagabond Icon_minitimeMer 13 Mai 2015 - 15:52

Vos écrits sont de bons textes qui pourraient devenir des chansons
Ils sont construits en octosyllabes
Mais vos octosyllabes sont arrangés par la suppression de beaucoup de lettres comme font les chansonniers. (ceci explique mon point de vue)
:tournesol

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
Gérard SANDIFORT, alias Sandipoete
Les Cognes, Le Migrant Et Le Vagabond Vieux-10La seule arme que je tolère, c'est la plume !...
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/view/sandipoete/home
Jean Pauvremiche
Nouvelle plume
Nouvelle plume
Jean Pauvremiche

Masculin
Lion Cochon
Nombre de messages : 45
Age : 23
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 19/04/2015

Les Cognes, Le Migrant Et Le Vagabond Empty
MessageSujet: Re: Les Cognes, Le Migrant Et Le Vagabond   Les Cognes, Le Migrant Et Le Vagabond Icon_minitimeMer 13 Mai 2015 - 17:00

Oui et non, même si cela est surtout utilisé par les chansonniers, néanmoins on retrouve des poètes comme Paul Fort ou parfois Aragon l'utilisent aussi ! Mais je considère beaucoup de chansonniers comme Brassens ou Brel comme de véritables poètes.
Néanmoins, je considère votre critique et je vous donne peut être raison. J'écris parfois avec un air en tête, c'était le cas ici. Merci en tout cas pour votre commentaire !
JP
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Les Cognes, Le Migrant Et Le Vagabond Empty
MessageSujet: Re: Les Cognes, Le Migrant Et Le Vagabond   Les Cognes, Le Migrant Et Le Vagabond Icon_minitimeMer 13 Mai 2015 - 18:52

Bonsoir Jean,

Y'a du Brassens dans l'air
Et ce n'est pas pour me déplaire!

je partage la suggestion de Gérard
quant à l'Octosyllabe!

par exemple ici:

"Or si la Franc' est toute belle"

Il n'est pas besoin d'apostrophe à "France"
puisque l'on fait la liaison!

"Or si la France est toute belle" idem

Cela dit et avant tout j'adhère à Votre Texte!
Je persiste et je signe!
Exprimer, par la Poésie, de telles choses
est, aujourd'hui, impératif!

Il faut que vous vous trouviez un chanteur-compositeur qui
sera sensible à Vos Ecrits!
Je sais ce n'est pas facile...
Avez-vous un blog?
Si non, c'est le meilleur moyen pour communiquer
avec des musiciens attentifs à La Poésie....

à vous lire

Amitiés

Alain Girard
Revenir en haut Aller en bas
Jean Pauvremiche
Nouvelle plume
Nouvelle plume
Jean Pauvremiche

Masculin
Lion Cochon
Nombre de messages : 45
Age : 23
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 19/04/2015

Les Cognes, Le Migrant Et Le Vagabond Empty
MessageSujet: Re: Les Cognes, Le Migrant Et Le Vagabond   Les Cognes, Le Migrant Et Le Vagabond Icon_minitimeMer 13 Mai 2015 - 21:02

Bonsoir Alain,

Je suis démasqué pour Brassens ! J'ai très souvent un de ses airs qui traîne dans un coin de la tête sans pouvoir m'en defaire !
Je prends note pour l'octosyllabe, en effet, celle-ci n'était pas nécessaire ! 
Merci pour votre soutient en tout cas ! Je pense aussi que la poésie et la chanson engagée sont en déclin, je voulais donc m'y remettre !
Non je n'ai pas de blog ! Mais j'adorerai en effet qu'elle soit mise en chanson, mais je doute qu'elle soitbau niveau pour intéresser un artiste !

Merci pour vos encouragements,
JP
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Les Cognes, Le Migrant Et Le Vagabond Empty
MessageSujet: Re: Les Cognes, Le Migrant Et Le Vagabond   Les Cognes, Le Migrant Et Le Vagabond Icon_minitimeMer 13 Mai 2015 - 21:18

Jean,

Ouvrez un blog et publiez y vos textes!
si, de mon côté, je peux faire quelque chose pour
vous je le ferai...

: adresses de compositeurs etc...

mais, je ne vous promets rien, celà dépend d'Eux et
non de moi!

Amitiés

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Jean Pauvremiche
Nouvelle plume
Nouvelle plume
Jean Pauvremiche

Masculin
Lion Cochon
Nombre de messages : 45
Age : 23
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 19/04/2015

Les Cognes, Le Migrant Et Le Vagabond Empty
MessageSujet: Re: Les Cognes, Le Migrant Et Le Vagabond   Les Cognes, Le Migrant Et Le Vagabond Icon_minitimeMer 13 Mai 2015 - 22:35

J'ai donc suivi vos conseils et voici l'adresse de mon blog: http://nathanfauchard.unblog.fr/
Merci infiniment pour tous vos conseils et votre aide précieuse ! Je comprends bien sûr que tout ne dépend pas de vous ! 
Merci encore,
Nathan Fauchard (de son vrai nom)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Les Cognes, Le Migrant Et Le Vagabond Empty
MessageSujet: Re: Les Cognes, Le Migrant Et Le Vagabond   Les Cognes, Le Migrant Et Le Vagabond Icon_minitimeMer 13 Mai 2015 - 23:04

Nathan,
avant de cliquer sur le lien de ton blog ( ce que je vais faire)

j'aimerai que tu écoutes ceci (mais peut-être connais-tu déjà???)

Brassens: Le Bistrot

Le but est que tu vois, entende, que nulle part Brassens
ne met des apostrophes à ses textes! Qu'il compose sur
Hugo et autres grands auteurs et c'est là que c'est un Grand
Poète.... avec les rimes "parfaites"!

En ceci Brassens est Un Poète avec ses propres textes,
comme lorsqu'il compose sur Hugo: Gastibelza
(c'est du velours)

cela dit, peut-être te sens-tu plus proche de Renaud que
j'adore!





Alain
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Les Cognes, Le Migrant Et Le Vagabond Empty
MessageSujet: Re: Les Cognes, Le Migrant Et Le Vagabond   Les Cognes, Le Migrant Et Le Vagabond Icon_minitimeJeu 14 Mai 2015 - 4:30

rebonsoir Nathan,

je suis allez sur ton blog où j'ai déposé un commentaire!

il n’apparaît pas, sans doute du au fait que tu viens d'ouvrir
ton blog!

cela dit - à moins que tu y vois un inconvénient-

je ne te lâche plus!


Premier point : tu devrais te trouver une bio de Brassens
(c'est pas très cher)
Second point : concernant ton blog, il faut que tu indiques
que tes textes recherchent des compositeurs-chanteurs.
Troisième point : Tu aurais du ouvrir un blog sur vefblog.net
là, y a du monde...
Quatrième point : je te poste en MP les adresses mail des
compositeurs avec lesquels j'ai pu créer des chansons...
Ce sont des pros !

Mais comme je te l'ai dit, j'ignore, aujourd'hui, s'Ils sont
toujours disposés à composer pour un auteur !

Alain Girard
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Les Cognes, Le Migrant Et Le Vagabond Empty
MessageSujet: Re: Les Cognes, Le Migrant Et Le Vagabond   Les Cognes, Le Migrant Et Le Vagabond Icon_minitimeJeu 14 Mai 2015 - 5:00

je te propose d'écouter ceci:

Texte: Du haut de mon balcon (Alain Girard)
Composition et chant: Julian Renan

j'ai proposé ce texte à deux compositeurs,
un seul le retint et l'interpréta:
Julian Renan

Voir le Fichier : DuHautDeMonBalcon_JulianRenan.mp3]Voir le Fichier : DuHautDeMonBalcon_JulianRenan.mp3[/url]

Merci de ton écoute

et surtout continue Ton Ecriture
je suis sûr qu'elle aura des échos!

Amitiés

Alain Girard
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les Cognes, Le Migrant Et Le Vagabond Empty
MessageSujet: Re: Les Cognes, Le Migrant Et Le Vagabond   Les Cognes, Le Migrant Et Le Vagabond Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Cognes, Le Migrant Et Le Vagabond
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [MANGA/ANIME] Kenshin le vagabond
» prière pour un dieu vagabond..
» [Figurines] Kenshin le vagabond
» Kay Guy Gavriel - Le feu vagabond - La tapisserie de Fionavar T2
» [Howard, R.E] Conan le vagabond

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes avec contraintes métriques-
Sauter vers: