Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilDernières imagesRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
 

  Promenades à la campagne

Aller en bas 
AuteurMessage
IRIS1950
Plume de Corail
Plume de Corail
IRIS1950

Poète accompli
Durée d'inscription

Féminin
Scorpion Tigre
Nombre de messages : 191
Age : 72
Localisation : LA ROCHE SUR YON
Date d'inscription : 14/10/2014

                Promenades à la campagne Empty
MessageSujet: Promenades à la campagne                   Promenades à la campagne EmptyMer 28 Jan 2015 - 12:33

Je suis au jour d’Hui
À l’automne de ma vie
Regardant la campagne
Où, jadis avec ma compagne
Je regardais les couleurs automnales,
Mais tout me paraît bizarrement banal.
Sans ce piment qu’elle m’apportait,
J’ai tant de mal à continuer.
Nous nous en allions main dans la main
Sur ces petits chemins,
Heureux de vivre, le rire aux lèvres,
C’était hier.
Je regarde ces rouges, ces mordorés,
La nature, elle, s’est préservée.
Le soleil pointe à l’horizon,
Mais toi, tu ne me rejoins pas.
Il n’y a plus d’envie
Parce qu’il n’y a plus toi
Et sans toi, moi je ne vis plus ou pas.
Je voudrais tant,
Te voir déboucher à l’horizon,
Le chien sur les talons.
Mais ça, ça fait partie de mes rêves Marie,
Car tu es loin d’ici,
Loin des sentiers d’Emilie,
Que nous avons parcouru, maintes et maintes fois,
Mais ça c’était autrefois
Nous deux
Deux amoureux
De la campagne
Ma compagne.


            IRIS 1950 (27 Janvier 2015)
Revenir en haut Aller en bas
 
Promenades à la campagne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Campagne
» Un air de campagne
» Campagne
» UN SOIR D ETE A LA CAMPAGNE
» la campagne s'endort dans un vol d'éphémères.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES GRIMOIRES :: Textes en attente de Grimoire-
Sauter vers: