Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
Le Deal du moment : -22%
Siège Gaming Steelplay SG01 (noir et vert)
Voir le deal
179.99 €

 

 Devrais-je avoir honte.

Aller en bas 
AuteurMessage
Pierre Wattebled
Grimoirien
Grimoirien
Pierre Wattebled

Masculin
Taureau Singe
Nombre de messages : 384
Age : 76
Localisation : 73410 La Biolle
Date d'inscription : 12/12/2005

Devrais-je avoir honte. Empty
MessageSujet: Devrais-je avoir honte.   Devrais-je avoir honte. Icon_minitimeJeu 5 Juin 2014 - 18:43

DEVRAIS-JE AVOIR HONTE.
 
Devrais-je avoir honte de mes larmes
Chercher refuge dans l’apparence :
Dans le tohu-bohu, le vacarme
D’un jour dans l’ultime exigence.
 
Devrais-je encor jouer le gros dur :
Sauver la face en serrant les dents ;
Minimiser le tragique et l’obscur
Pouvant assombrir le cœur d’un enfant.
 
Afficher un sourire rayonnant,
Sous le ciel trop bas d’un  grand parapluie :
Eclatant dehors et sombre dedans,
Histoire de donner le change à ma vie.
 
Trop de combats ont tué mon enfance :
 Désabusée, elle n’est plus qu’un cliché :
J’ai supporté la longue transhumance,
L’agneau a plusieurs fois changé de pré.
 
Pourtant, j’ai eu foi en ce Berger
Conduisant sagement le troupeau :
Je le savais prompt à nous protéger ;
Nous avancions au son de son flutiau.
 
Depuis, je sais que nul n’a pu le voir :
Les pasteurs se valent sous leur chapeau ;
La nuit venant comme vient le désespoir
Je me suis surpris à faire le gros dos.
 
Puisant au plus profond de mon âme
Je redécouvre qui je suis vraiment :
Brindille sèche livrée aux flammes,
Je m’illumine en me consumant.
 
La mèche d’une alchimie programmée
A l’heure brutale de sa mise à feu
S’embrase toujours avant d’éparpiller
Les longs sanglots qui brillent dans nos yeux. 
 
Pierre WATTEBLED- le 3 mai 2014.

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Pierre WATTEBLED
Revenir en haut Aller en bas
 
Devrais-je avoir honte.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes sans contraintes métriques-
Sauter vers: