Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
 

 DON DE SAGESSE

Aller en bas 
AuteurMessage
karimrossi
Nouvelle plume
Nouvelle plume
karimrossi

Poète accompli
Durée d'inscription

Masculin
Sagittaire Serpent
Nombre de messages : 19
Age : 32
Localisation : Mont
Date d'inscription : 14/04/2011

DON DE SAGESSE Empty
MessageSujet: DON DE SAGESSE   DON DE SAGESSE EmptyDim 9 Juin 2013 - 3:41

DON DE SAGESSE



DON DE SAGESSE 17578979_p



JJadis, dans une campagne située au sud du Maroc, un couple vivait en harmonie, pareil à la symphonie de la nature l’un complète l’autre, jusqu’au jour ou Satan décida de s’introduire en cette relation ,afin de discorder cette belle histoire d’amour.

Petit à petit, le Satan gagna sa place et devint un personnage principal et dominant de l’histoire de ce couple. Année sur année, l’harmonie du couple s’égare graduellement: dispute sur dispute, les deux personnages vivaient comme chien et chat, leurs situations ne cessent d’aller de mal en pis, et le Satan glorieux de sa victoire décida d’aller vers un autre sujet.

La femme du mari ne supportait guère la situation alla trouver un vieillard que ses voisines lui ont conseillé de lui rendre visite. Célèbre et réputé pour sa sagesse, ce monsieur jouait un rôle central dans le village, lors de sa visite, elle lui expliqua son malaise familial vécu ces quatre dernières années avec son époux, en précisant ainsi qu’elle en a marre de tous ces embarras. Après une longue méditation, le vieillard ne disait mots, restant incapable de trouve une échappatoire pour la pauvre femme. Le vieux sage connaissait déjà la situation du couple, puisque de la bouche à oreille les nouvelles se répondaient au village.

Le lendemain, matin le mari vint à son tour demander la même chose au vieux sage, ce dernier écoutait attentivement la diégèse de l’ homme, sans trop méditer, il lui proposa d’aller vers le cimetière à minuit et de se positionner près d’un grand arbre, en lui clarifiant que s'il voyait passer sa femme près du cimetière, elle mourrait au bout d’un an. À l’après-midi le vieux sage fit venir la femme et lui demanda de passer à minuit devant le grand arbre qui se trouvait au cimetière. Aussi, il lui expliquait que s’il voyait l’ombre de son mari, il mourrait au bout d’un an.

Le scénario se passa donc ainsi : le mari vit sa femme et la femme vit l’ombre de son mari, comme conséquence chacun d’entre eux décidait intimement de passer cette année qui ils leur restaient en paix et parfaite entente.

L’année s’écoulait, la femme pleurait abondamment, car elle ne voulait guère quitter un si bon mari, ce dernier la consolait croyant que sa femme pleurait sur elle-même puisqu’elle sentait venir la mort, le mari de son côté éprouvait à sa femme son affection, et regrette amèrement ce destin malheureux qui va frapper sa conjointe. En pleine lune le couple allait se coucher pour la dernière fois de leurs vies avec un état d’âme inquiétant et triste.

Le jour suivant, la femme et le mari s’éveillèrent tous deux frais et vivants, frappés par un immense étonnement, ils se mirent à rire spontanément sans quasiment rien comprendre. La femme prit l’initiative et raconta son récit, le mari à son tour ne trouva que fort peu de choses à annexer à son histoire.

Et tous deux remercièrent Dieu tout puissant et le vieux sage qui a fait preuve d’une grande intelligence et de bon sens. Enfin, ils jurèrent tous les deux de maintenir et faire durer cette relation harmonieuse durant tout ce qui ils leur resteraient d’année à vivre.

 
«  Les paroles sages sont comme la canne à sucre que l'on ne cesse de sucer : la saveur n'en peut être épuisée »  {Proverbe malgache}

 
Fin du conte
 

Auteur : ABDELKARIM Achnid
Revenir en haut Aller en bas
 
DON DE SAGESSE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tu es la sagesse
» Sagesse
» Le chemin de la sagesse
» Sagesse du mage
» Sages & Sagesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES LITTÉRATURES :: Vos Récits :: Contes et légendes-
Sauter vers: