Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete


Un endroit qui respire le bien écrire et l'amitié
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
Partagez
 

 La musique des mots

Aller en bas 
AuteurMessage
Un certain plume
Nouvelle plume
Nouvelle plume
Un certain plume

Masculin
Taureau Buffle
Nombre de messages : 16
Age : 34
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 25/05/2013

La musique des mots Empty
MessageSujet: La musique des mots   La musique des mots Icon_minitimeSam 25 Mai 2013 - 18:57

Si vous avez jeté un œil aux courts poèmes que j'ai partagé sur le forum, vous avez dû vous demander pourquoi les rimes en étaient absentes. Lorsque j'ai commencé à écrire, je suivais à la lettre le système métrique, j'écrivais des sonnets, comptais mes pieds et apportait tout le soin nécessaire à faire rimer mes vers. Je lisais Rimbaud, Baudelaire, Verlaine... Mais lors du procédé d'écriture, je me sentais surtout prisonnier du langage. Certains mots ne pouvaient tout simplement pas figurer dans mes compositions, ils n'y avaient pas leur place en dépit du fait que je les avais choisis parmi tous les autres... Je me sentais condamné à changer sans cesse le sens de mes poèmes, à cause d'un mot qui au lieu d'avoir deux syllabes, n'en avait qu'une.

Puis, un jour, je suis tombé sur un recueil de Paul Eluard. J'ai lu aussi quelques poèmes en prose. Ce fut pour moi le déclic. J'ai commencé à écrire comme ça me venait, à sauter des lignes sans raison apparente, à délaisser volontairement la ponctuation, à couper des vers en deux voire même à les mélanger, véritable travail d'alchimiste qui rendait mes textes, de mon point de vue, plus aérés, plus libres, plus vivants. Dès que j'aurais mis la main sur mes vieux textes, je vous montrerai comment cette évolution s'est matérialisée: d'abord, les sonnets. Les poèmes rythmés, je dirais même, arithmétiques. C'était comme une gymnastique des mots. Puis, une période expérimentale, où j'accouchais de prototypes étranges avec des strophes irrégulières (huit, huit, cinq, quatre, puis huit, etc.). Enfin, la musicalité, le simple flot des mots sans interruption autre que le retour à la ligne. La virgule devînt rare, le point inexistant. La rime passagère, bien souvent évitée au profit d'un léger écho, de la répétition d'une esquisse de syllabe.

J'ai aussi écrit quelques textes en prose dont la relecture aujourd'hui me laisse pantois. Il n'y a en effet peu ou pas de sens, je ne comprends plus très bien ce qui m'a poussé à les écrire mais ils sont là, et je vous en montrerai quelques bribes dès qu'ils seront en ma possession.

Revenir en haut Aller en bas
 
La musique des mots
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mots farfelus ? définitions farfelues...
» [TWEAK] Sense bug du lecteur de musique
» [AIDE] Lecteur Musique
» [REQUÊTE] Lecture musique à partir de dossier sur HD2
» [RESOLU] onglet musique inutilisable

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: RESERVÉ AUX MEMBRES :: Votre Rapport Avec La Poésie-
Sauter vers: