Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
AccueilFaire de la poésie sur FacebookVitrine du SiteÉvènementsLe Wiki du Forum poétiqueCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Feu Mémé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Anje
Gagnant d'un concours sur le forum
Gagnant d'un concours sur le forum


Féminin
Bélier Rat
Nombre de messages : 620
Age : 57
Localisation : Grenade sur l'Adour
Date d'inscription : 08/04/2011

MessageSujet: Feu Mémé   Dim 23 Déc 2012 - 0:46

Clin d'oeil Clin d'oeil à Sandipoete:

… Voilà !
Mes bagages sont ficelés.

… Ah !
Une dernière chose…
… Vous ai-je dit que je vous aime,
Mes amours, mes amis ?

Et les autres…
Je vous pardonne.
Ce n’est pas votre faute
Si vous êtes des teignes,
C’est la nature qui vous a ainsi faits.

… Et puis je n’étais pas si parfaite,
Alors n’en parlons plus.
Rue de l’éternité, quand on se croisera,
Je nous ferons un croc en os,
Pour se rappeler le bon temps,
Et on mangera la poussière
De c’te bonne vieille Terre

- Elliot ! les doigts dans le nez
Pas ici ! Pas devant Mémé !
… Trop tard je t’ai vu

Dépêchons-nous mes amours,
Mes amis de rire encore une fois,
Autour de ma bière -C’est le cœur serré
…Que je vous quitte.

Je serais bien restée encore un peu
Mais j’ai rendez-vous : j’ai usé la vie
Et mon cœur a déclaré forfait.

- Et toi ! la Marie,
Tu files en beauté, pour l’événement
… à peine boudinée,
Dans ta robe neuve !
Je sais que tu prendras soin de mon homme.
Il ne vaut plus grand-chose d’ailleurs
Mais c’est un brave type.

Ne pleurez pas sur votre misère
C’est planant d’être au trépas
Je ne voudrais pas être impolie
Mais faut qu’on en finisse
Les mouches se brûlent les ailes aux cierges
Et M’sieur le croque-mort s’impatiente,
Il a son p’tit qui vient de naitre

Le repas de Tante Léa vous attend,
Elle aura mis la main à la pâte
… ça carbonise dur dans le four
Vous lui mettrez sur le compte de l’émotion
Et puis y’aura le dessert
Avec quelques bouteilles

Que je vous avais gardées au cas où.
N’oubliez pas les cantiques
Et si vous aviez du plus gai
Un truc à réveiller les morts…

Que c’est beau la musique
Et les fleurs qui demain seront fanées.

Trois, deux, un… Feu Mémé
Revenir en haut Aller en bas
pagnolesque
Grimoirien
Grimoirien
avatar

Masculin
Sagittaire Rat
Nombre de messages : 3316
Age : 56
Localisation : Boulogne sur mer
Date d'inscription : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Feu Mémé   Dim 23 Déc 2012 - 7:02

lol !

J'ai pensé à la chanson de Brel "Faut qu'on rit faut qu'on danse faut qu'on s'amuse comme des fous, faut qu'on rit faut qu'on danse quand c'est qu'on m'mettra dans l'trou"...

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A


Mon Grimoire



Telle est la vie des hommes.
Quelques joies, très vite effacées par d'inoubliables chagrins.(Marcel Pagnol)
Revenir en haut Aller en bas
 

Feu Mémé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes sans contraintes métriques-