Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
AccueilFaire de la poésie sur FacebookVitrine du SiteÉvènementsPublicationsCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 "Et quand bien même..."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
oeillet
Nouvelle plume
Nouvelle plume
avatar

Féminin
Vierge Rat
Nombre de messages : 32
Age : 32
Localisation : rhone
Date d'inscription : 05/01/2012

MessageSujet: "Et quand bien même..."   Mer 31 Aoû 2016 - 9:18

"Et quand bien-même..."
 
Et quand bien même,
Il ne m’aurait jamais aimée,
Je veux parfumer l’éther,
Avec deux ailes blêmes,

Et quand bien même, il aurait décliné mon invitation,
Je veux toucher le ciel avec celui-ci,
Agrippée aux douces merveilles, aux tentations,
Accentuée de nuances et de ponctuation,
Sans un mensonge, une affirmation

Je m’éveille dans un soubresaut,
Désagréable d’un animal pris au piège,
Dans l’écho du chaos,
De glandes lacrymales en grêle, 

Et quand bien même,
Il ne m’aimerait pas,
Quand bien même, insensiblement,  il échangerait
Une caresse contre  une claque :
Je sauterai dans cette flaque,

Juste pour lui prouver,
Que je suis le  plus doux des étés,
Que ma ritournelle est fidèle,
Que je suis faible face au danger,
Qu'il faut ménager ce soleil,

Et quand bien même, il jetterait ma vie aux vautours,
Et déclarer qu’il veut "m’enfermer",
Qu’il se souvienne que je ne joue pas dans cette cour,
Que je peux facilement me perdre aux détours d’un quartier,
Et quel démon s'en soucierait?

Et quand bien même il me narguerait d’un regard hautain,
Dans un duo univoque et distant,
Je préserve chaque humain,
Les anges, et ton cœur éteint,

Et combien m’aime?
Qui sème au fil de ma voix ?
Qui m’aime, suive ma loi,
Qu’il s’en souvienne : mon âme faite de pureté est un diadème
Qu'il risque de perdre,

Mon suprême délice qui n’est pas à vendre,
Viens, me surprendre sans peine….
Au fil de ma plume, un simple poème,
Dans l'appareil de tes flandres,
Où j’ose décliner un léger « je t’aime ».
Revenir en haut Aller en bas
sandipoete
Fondateur
Fondateur
avatar

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 8497
Age : 64
Localisation : Landrecies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: "Et quand bien même..."   Mer 31 Aoû 2016 - 15:14


Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Gérard SANDIFORT, alias Sandipoète
La seule arme que je tolère, c'est la plume !...
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/poesiesdesandipoete/
 

"Et quand bien même..."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» William Butler YEATS (Irlande)
» Quand nous serons bien vieux
» Littérature Jeunesse : les vampires, c'est bien mais il doit bien y avoir autre chose...
» Comment savoir quand que la pipe est finie?
» [Zenatti, Valérie] Quand j'étais soldate

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes sans contraintes métriques-