Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
AccueilFaire de la poésie sur FacebookVitrine du SiteÉvènementsPublicationsCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Stoïcisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Atsen
Plume de Corail
Plume de Corail
avatar

Masculin
Capricorne Coq
Nombre de messages : 166
Age : 23
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 23/12/2012

MessageSujet: Stoïcisme   Ven 1 Sep 2017 - 17:30

Permets-moi d’énoncer la leçon mémorable
Que m’inculqua la vie au milieu des tourments
Nos joies et nos malheurs n’ont d’autre responsable
Que l’écart de l’esprit et des évènements
 
Nous formons des désirs, bâtissons des croyances
Et ceux-ci sans répit rencontrent l’univers
S’ils s’accordent un jour, parfois les circonstances
Prennent un autre tour et l’esprit à revers
 
Émergent des tensions et des inconsistances
Entre le monde et nous l’intervalle grandit
Et par ce décalage abondent les souffrances
Et plus nous résistons, plus on se croit maudit
 
Pour combler la distance, il est deux stratégies
Ou transformer le monde, ou réviser l’esprit
S’il est dur de sortir de nos mythologies,
Le monde plus encore apparaît circonscrit
 
Par des lois, des hasards, des forces trop nombreuses
Pour prétendre pouvoir à notre volonté
Soumettre ses élans, ses courses capricieuses
Détourner la nature en l’effort effronté
 
Une telle entreprise, alors qu’on la fait sienne
Confine au désespoir et quand on lutte en vain
Je ne peux qu’indiquer l’approche stoïcienne
Qui dirige l’effort où l’on est souverain
 
Car comment se fait-il que naissent des sourires
En des lieux où misère accable le vaurien
Et qu’en d’autres jamais l’on n’entende de rires
Chez celui qui pourtant n’avait manqué de rien ?
 
Peut-être le bonheur tient en cette maxime :
« Le monde est tel qu’il est, non tel qu’il me convient. »
Si j’accepte cela dans ma pensée intime
Je suis libre à nouveau, le reste m’appartient
 
Et tout désir formé s’il concerne le monde
Quel qu’en soit le détail veut changer son état
Mais vouloir faire au mieux est une idée féconde
L’acte dépend de nous mais pas le résultat
 
La croyance souvent se trouve détrompée
Sans que le manifeste emporte la raison
Et cette vérité par l’esprit usurpée
Souffre chroniquement de la comparaison
 
Tendre à l’adéquation est un précieux remède
L’univers n’a d’égards pour nos aspirations
Et face à ses décrets, il faut bien que l’on cède
Pour changer nos espoirs en coopérations
Revenir en haut Aller en bas
 

Stoïcisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Stoïcisme (test)
» [FLUFF] Les Cabales des Pirates Eldars
» Cicéron (Rome antique)
» Présentation de Stoïa
» Les auteurs classiques en belle édition.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Vos Nouveaux Poèmes-