Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
AccueilFaire lire sa poésie sur FacebookVitrine du SiteCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 le jour se lève

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
kémal
Grimoirien
Grimoirien
avatar

Masculin
Scorpion Singe
Nombre de messages : 89
Age : 61
Localisation : Oran - Algérie
Date d'inscription : 12/01/2006

MessageSujet: le jour se lève   Dim 2 Avr 2006 - 21:08

Le jour se lève


Dans sa phase terminale, la lune toute pleine paraissait se rapprochait de la terre et vouloir lui donner un baiser qui laisserait sa trace jaune sur les flancs des massifs les plus élevés.
Elle renvoyait généreusement les rayons du soleil qui avait tourné le dos à la moitié de l'humanité un tour complet du cadran durant .
Le voile noir commence à s'estomper pour virer au bleu sous tous ses tons ;les étoiles encore présentes ,toutes pétillantes ,à l'allure de percings accrochés au ciel ,luisaient toujours mais timidement .
Ammon Ra, dieu d'une époque lointaine, un astre seulement aujourd’hui, daigna alors un regard de notre coté.
Dans les bois et le forêts ,les frou-frou de ailes de la chouette ,de la chauve-souris et de l'effraie se font de moins en moins entendre;
couverts par le gazouillis des oiseaux diurnes :
chacun d'eux jouait sa partition sans qu'aucune fausse note ne vienne troubler ce concert inimitable que les arbres,dont le feuillage épais bruissait et branches bougeaient ,se pliaient vers l'avant ou sur le coté ,trônant comme un chef d'orchestre donnaient la mesure ,puis s'immobilisaient pour atténuer le mouvement ou imposer le silence .
Les cités s'éveillent chacune à son rythme, les rues s'emplissant progressivement de passants ; d’automobilistes s'animaient de plus en plus, des processions interminables se formaient ; se décomposaient sans cesse, allant dans tous les sens sans perdre une minute de temps, ce temps qui glisse inexorablement sur nos vies sans marquer un arrêt.
Les paysans sont déjà au milieu de leurs champs, les ouvriers à l'ouvrage sur leurs machines, les fonctionnaires gérant les affaires de leurs concitoyens et les écoliers face à leur avenir.
Un jour nouveau, un souffle de vie neuf qui nous apportera un plus d’amour, de bonheur, de joie, de réussite tout en gardant la main sur le cœur et penser aux plus démunis et aux infortunés.

02 Mai 2004

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Ecrire c'est vivre deux fois.
Revenir en haut Aller en bas
aaabc
Plume d'Argent
Plume d'Argent
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 659
Age : 32
Localisation : en France
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: Re: le jour se lève   Dim 25 Aoû 2013 - 0:52

Bien Bien:!Bien
et :!merci:pour ce texte !
Revenir en haut Aller en bas
 

le jour se lève

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le jour se lève sur la ville
» question bête
» le jour se lève sur l'ile tudy
» Agréable nuit en ta compagnie ^
» La fin du monde, avant le lever du jour de Inio Asano

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES GRIMOIRES :: Vos poèmes classés en grimoires :: Kémal-