Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
AccueilFaire de la poésie sur FacebookVitrine du SiteÉvènementsPublicationsCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'art Triste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
ThibautSbl
Nouvelle plume
Nouvelle plume
avatar

Masculin
Vierge Chat
Nombre de messages : 2
Age : 17
Localisation : France
Date d'inscription : 26/02/2017

MessageSujet: L'art Triste   Dim 26 Fév 2017 - 1:05


Je suis cet artiste qui fait de l’art triste,
Qui tente en vain de gravir le bonheur
Tout en s’engouffrant dans la noirceur.
Comment fait cet alpiniste ?
 
Escarpant dans la solitude de la vie
Toutes les aiguilles blanchies.
Ignoré, à l’agonie de son ascension,
Qu’on laisse dans son abandon.
 
Triste métaphore de l’existence.
La vie n’aurait-elle pas de sens ?
Tout cela de loin me dépasse.
Ce n’est qu’un labyrinthe d’impasse.
 
Je suis cet artiste qui fait de l’art triste,
Qui tente de suivre le sentier du bonheur
Tout en se perdant dans la noirceur.
Comment fait ce randonneur ?
 
Suivant, sous ses pieds, les espoirs brisés.
Une branche le fouettant au visage,
D’un revers la triste vérité ?
Tracer son chemin dans un mirage,
 
En attendant le prochain échec
Qui nous ramène à la réalité.
L’oiseau tenant la lueur dans son bec,
Ravive en lui ses rêves, sa naïveté.
 
Je suis cet artiste qui fait de l’art triste,
Qui essaye de remonter au bonheur,
Tout en se noyant dans la noirceur.
Comment fait cet apnéiste ?                     
 
Plongeant dans les abysses,
À la limite d’un battement.
Pourtant un sourire il esquisse,
Comme si plus rien n’était important.
 
Il s’allonge face à la surface,
Le poids de ses pensées l’agrippant au fond.
C’est devenu sa seule carapace,
La nature lui donnant un dernier signe d’affection.
Revenir en haut Aller en bas
 

L'art Triste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Burton, Tim] La triste fin du petit Enfant Huitre
» Tentative de suicide la plus triste
» Un jour c'était joli, le lendemain trop triste
» Triste
» L'épisode le plus triste ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes sans contraintes métriques-