Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion

 

 Ce mal

Aller en bas 
AuteurMessage
Renaud
Nouvelle plume
Nouvelle plume
avatar

Masculin
Gémeaux Dragon
Nombre de messages : 20
Age : 32
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 15/10/2012

Ce mal Empty
MessageSujet: Ce mal   Ce mal Icon_minitimeLun 15 Oct 2012 - 19:37

De ton âme, la noirceur
S'ouvre à moi et sur mon coeur,
Aime à graver cette prose,
Y fait place nouvelle pour cette dose.

Ce soir, les rayons sont bas
Et c'est contre ce mal que je me bats
Car l'amertume et la ranceur
Sont aussi doux pour moi qu'une soeur.

Bien des fois j'y avais songé,
Comme ce jour vautré dans le faussé.
On s'en était mis plein les fosses
Pour qu'enfin le blanc de notre âme se gausse.

A quelle vérité vais-je être confronté?
Et pourquoi cet état de la sorte façonné,
Creuse aujourd'hui ma macabre tombe
Où je finirai car sur la pente je tombe?

Au cours de ma vie qui fut croyez moi rude,
J'ai fait l'analyse du mal que nul n'élude.
Le père languit je suis de ce mal
Ce rêve acquis est mon dernier bal.

La dernière valse, la dernière danse,
Cette fumée opaque reste ma chance,
Flottant dans le rose du crépuscule,
L'âme quitte ce cône chargé tel une mule.

On me mit en garde des dangers
Mais c'était pour moi l'imposer.
Aujourd'hui je prie les anges
Que de ce fléau je me range.

De ton âme, la noirceur
S'ouvre à moi et l'odeur
Aime chatouiller mes névroses,
Dieu! Il me faut une dose!
Revenir en haut Aller en bas
David
Grimoirien
Grimoirien
David

Masculin
Poissons Cochon
Nombre de messages : 339
Age : 49
Localisation : Au bord du Rhône
Date d'inscription : 21/02/2008

Ce mal Empty
MessageSujet: Re: Ce mal   Ce mal Icon_minitimeSam 20 Oct 2012 - 7:56

Une formule me rappelle un autre poème qui répond bien à celui-ci :



O saisons, ô châteaux,
Quelle âme est sans défauts ?


O saisons, ô châteaux,


J'ai fait la magique étude
Du Bonheur, que nul n'élude.


O vive lui, chaque fois
Que chante son coq gaulois.


Mais ! je n'aurais plus d'envie,
Il s'est chargé de ma vie.


Ce charme ! il prit âme et corps,
Et dispersa tous efforts.


Que comprendre à ma parole ?
Il fait qu'elle fuit et vole !

O saisons, ô châteaux !


Et, si le malheur m'entraîne,
Sa disgrâce m'est certaine,


Il faut que son dédain, las !
Me livre au plus prompt trépas !


O saisons, ô châteaux,
Quelle âme est sans défauts ?


A.Rimbaud



Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
David
Revenir en haut Aller en bas
http://ahlalalan.over-blog.com/
 
Ce mal
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: TEXTES D'AILLEURS :: Textes Des Passants :: Vos textes-
Sauter vers: