Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
-28%
Le deal à ne pas rater :
Cuiseur à pâtes pour micro-ondes Lékué – Quick Pasta
17.99 € 24.99 €
Voir le deal

 

 Les écrits

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


Les écrits Empty
MessageSujet: Les écrits   Les écrits Icon_minitimeDim 15 Juil 2012 - 18:54

L'encre de nos écrits n'est-il pas l'ancre de nos vies?
L'antre qui nourrit nos poésies est empreint de magie
Les flots noirâtres ensevelissent les pas de nos prémices
Pour d’autres on mange gras au matin d’une vie de prélat


Ainsi nos écrits devisent sur la vie
Ainsi l’encre coule des jours de vie


Misère, terreur et abjections, sang qui éclabousse le monde
Chimères, menteurs, compromissions se trémoussent, grondent
Fantasmes, idéologies se confondent avec réalité et atrocité
Marasmes et imageries se morfondent dans une banalité éthérée
Les pleurs des enfants résonnent au profond des cœurs émus
Les heurts des parents entonnent la chanson des cœurs perdus.


Ainsi nos écrits crient la vérité
Ainsi l’encre mendie la charité


Une douceur de printemps flotte sur les joues empourprées
Le vent par bruissement emporte les feuilles et les pensées
Les bancs deviennent refuge pour les amoureux et les vieux
Les poètes riment en bleu, subterfuge pour les bienheureux
La senteur chèvrefeuille est de mode sur les places de marché
Dans les bois, charmants écureuils voisinent les gallinacés


Ainsi nos écrits racontent l’amour
Ainsi l’ancre s'amarre à toujours
Revenir en haut Aller en bas
 
Les écrits
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Et si on parlait poésie entre nous ?-
Sauter vers: