Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion

 

 La vie de président

Aller en bas 
AuteurMessage
metronome
Nouvelle plume
Nouvelle plume
metronome

Masculin
Sagittaire Tigre
Nombre de messages : 13
Age : 58
Localisation : Algérie
Date d'inscription : 10/07/2012

La vie de président Empty
MessageSujet: La vie de président   La vie de président Icon_minitimeMar 10 Juil 2012 - 23:33

Il faut le hisser au sommet de l’empilement
Mais ô combien synonyme de catapulte abyssale
Position fantasmée par le commun des mortels
Dans l’ignorance entretenue des réalités factices

C’est une figure emblématique de la chose chapeautée
Qui se réalise dans l’incarnation de formes abstraites
Pour éluder dans un discours hiérarchisé du temps
La mort des espoirs glousse dans son for intérieur

Coquille au demeurant figurative de l’art abstrait
Le jeu protocolaire sensuel traduit la vérité ultime
D’une dimension eunuque du rond-de-cuir satiné
Qui s’extasie devant le souci du détail adulé

La maestria orchestrée par l’ombre du doute
Dans les coulisses chatoyantes confine au jubilatoire
Les ambitions chasseresses réduites à une cour effrénée
En deviennent poétiques dans leurs ombres chinoises
Revenir en haut Aller en bas
 
La vie de président
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes sans contraintes métriques-
Sauter vers: