Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion

 

 Retrouver le fil de sa vie

Aller en bas 
AuteurMessage
metronome
Nouvelle plume
Nouvelle plume
metronome

Masculin
Sagittaire Tigre
Nombre de messages : 13
Age : 58
Localisation : Algérie
Date d'inscription : 10/07/2012

Retrouver le fil de sa vie Empty
MessageSujet: Retrouver le fil de sa vie   Retrouver le fil de sa vie Icon_minitimeMar 10 Juil 2012 - 13:58

Lutte acharnée d'un personnage désincarné
Lâché aux quatre vents
S'abreuvant de sa déliquescence
Et l'auteur intrinsèque dont les mots pleurent

Ils s'ignorent dans un mouvement d'ensemble
Les tensions installent la déchirure
Les niveaux de gris pourchassent la couleur
Surtout dans ses derniers retranchements

Le temps arbitre en de telles contrées veut s'échapper
Il plonge dans un oubli simulateur
On le dépouille alors de tous ses instants
Lui aussi se désincarne en métronome

Une muse soigne les mots à l'article de l'inconsistance
Ceux là mêmes qu'on croyait à l'abandon
Ils se sentent assez vigoureux
Et entonnent d'une voix fluette une prosodie poétique
Revenir en haut Aller en bas
 
Retrouver le fil de sa vie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes sans contraintes métriques-
Sauter vers: