Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
Le Deal du moment :
Chargeur sans fil – Samsung EP-P1100 ...
Voir le deal
4.99 €

 

 à l'eau de rose

Aller en bas 
AuteurMessage
Alain Meyer Abbatucci
Plume de Corail
Plume de Corail
Alain Meyer Abbatucci

Masculin
Cancer Chien
Nombre de messages : 179
Age : 62
Localisation : Nice
Date d'inscription : 20/04/2009

à l'eau de rose Empty
MessageSujet: à l'eau de rose   à l'eau de rose Icon_minitimeSam 16 Juil 2011 - 10:47

Ce matin, il sentait que la vie était douce, pleine de gaité,
Animé d’une inspiration, il prit un stylo et feuille de papier,
Et, dans l’allée du vide de tous ces petits carreaux alignés,
Il se mit à remplir de lettres illisibles cette joie retrouvée.

Son premier poème sera de révéler cette panique qui l’agitait,
Tout le mystère régnant en maitre au cœur de ses sentiments,
Son esprit s’ouvrirait au tourbillon de la passion qui l’habitait,
« L’amour rime avec toujours », s’exclamait le poète Durand !

Il tenait entre ses mains la promesse talentueuse d’un bel artiste,
Dans son ciel naïf, mots anciens et modernes se mariaient si bien,
Couleurs jaillissantes d’images lyriques pour son entrée en piste,
Au chapiteau de son ambition, c’était lui, le roi, le vrai magicien.

Ah! Magiques rimes, il lui suffisait de se guider à leur sonorité,
Ne se fiant point aux clichés si usités, en pleine métamorphose,
Il se voyait atteindre dans la littérature les plus hauts sommets,
Alors, que toute sa nouvelle poésie étalée n’était qu’eau de rose.

Alain Meyer-Abbatucci
Revenir en haut Aller en bas
http://artpoesie.com
 
à l'eau de rose
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Et si on parlait poésie entre nous ?-
Sauter vers: