Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete


Un endroit qui respire le bien écrire et l'amitié
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
Partagez
 

 A propos du Sonnet

Aller en bas 
AuteurMessage
sandipoete
Fondateur
Fondateur
sandipoete

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 8760
Age : 67
Localisation : Landrecies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

A propos du Sonnet Empty
MessageSujet: A propos du Sonnet   A propos du Sonnet Icon_minitimeLun 27 Juin 2011 - 13:56

Méditez avec grand soin les observations suivantes :
Entre quatrains et tercets, la charnière (ou volta)

Le sonnet, outre la chute, possède souvent une charnière, un tournant – que les Italiens appelaient VOLTA – entre les quatrains et les tercets. Les sonnets qui sont bâtis sur une progression constante n’ont pas en principe de charnière.

Cette charnière peut introduire (parmi bien d'autres possibilités !) :

1- le second membre d’une opposition
2- le second membre d’une comparaison et un glissement de personne
3- un second thème lié au premier

La charnière vue par deux poètes :

Banville a écrit:
1° La forme du Sonnet est magnifique, prodigieusement belle - et cependant infirme en quelque sorte ; car les tercets, qui à eux forment six vers, étant d'une part physiquement plus courts que les quatrains, qui à eux deux forment huit vers -, et d'autre part semblant infiniment plus courts que les quatrains - à cause de ce qu'il y a d'allègre et de rapide dans le tercet et de pompeux et de lent dans le quatrain; - le Sonnet ressemble à une figure dont le buste serait trop long et les jambes trop grêles et trop courtes. Je dis ressemble, et je vais au-delà de ma pensée. Il faut dire que le Sonnet ressemblerait à une telle figure, si l'artifice du poète n'y mettait bon ordre.
L'artifice doit donc consister à grandir les tercets, à leur donner de la pompe, de l'ampleur, de la force et de la magnificence. Mais ici il s'agit d'exécuter ce grandissement sans rien ôter aux tercets de leur légèreté et leur rapidité essentielles.

Aragon a écrit:
De cette pensée musicalement prisonnière on s'évadera, dans les tercets, en renonçant à ce jeu pour des rimes nouvelles : et c'est ici la beauté sévère des deux vers rimant qui se suivent immédiatement, pour laisser le troisième sur sa rime impaire demeurée en l'air, sans réponse jusqu'à la fin du sonnet, comme une musique errante.
Car le tercet, au contraire du quatrain fermé, verrouillé dans ses rimes, semble rester ouvert, amorçant le rêve. Et lui répond, semblable, le second tercet. C'est ainsi, au corset étroit des quatrains dont la rime est au départ donnée, que s'oppose cette évasion de l'esprit, cette liberté raisonnable du rêve, des tercets.

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
Gérard SANDIFORT, alias Sandipoete
A propos du Sonnet Vieux-10La seule arme que je tolère, c'est la plume !...
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/view/sandipoete/home
sandipoete
Fondateur
Fondateur
sandipoete

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 8760
Age : 67
Localisation : Landrecies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

A propos du Sonnet Empty
MessageSujet: Re: A propos du Sonnet   A propos du Sonnet Icon_minitimeSam 3 Fév 2018 - 16:28


Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
Gérard SANDIFORT, alias Sandipoete
A propos du Sonnet Vieux-10La seule arme que je tolère, c'est la plume !...


Dernière édition par sandipoete le Sam 3 Fév 2018 - 16:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/view/sandipoete/home
sandipoete
Fondateur
Fondateur
sandipoete

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 8760
Age : 67
Localisation : Landrecies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

A propos du Sonnet Empty
MessageSujet: Re: A propos du Sonnet   A propos du Sonnet Icon_minitimeSam 3 Fév 2018 - 16:29


Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
Gérard SANDIFORT, alias Sandipoete
A propos du Sonnet Vieux-10La seule arme que je tolère, c'est la plume !...
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/view/sandipoete/home
sandipoete
Fondateur
Fondateur
sandipoete

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 8760
Age : 67
Localisation : Landrecies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

A propos du Sonnet Empty
MessageSujet: Re: A propos du Sonnet   A propos du Sonnet Icon_minitimeSam 3 Fév 2018 - 16:30


Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
Gérard SANDIFORT, alias Sandipoete
A propos du Sonnet Vieux-10La seule arme que je tolère, c'est la plume !...
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/view/sandipoete/home
 
A propos du Sonnet
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le sonnet
» Implicite (sonnet )
» Refrain d'autan (sonnet néo-classique)
» A propos de l'écriture
» à propos de Kinder

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes avec contraintes métriques :: Les Sonnets Réguliers-
Sauter vers: