Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion

 

 Flocon

Aller en bas 
AuteurMessage
Kerjo
Nouvelle plume
Nouvelle plume
Kerjo

Masculin
Poissons Chien
Nombre de messages : 4
Age : 62
Date d'inscription : 23/11/2010

Flocon Empty
MessageSujet: Flocon   Flocon Icon_minitimeVen 17 Déc 2010 - 7:54

Où va le flocon dans le vent ?
Sur quel pays, vers quel destin,
dans quelle prairie ou quel chemin
posera-t-il son manteau blanc ?



Dehors, le froid envahit la campagne normande
les jardins et les toits comme une maigre offrande
ouvrent les bras si grand à l'hiver qui demande
s'il peut un moment faire reposer sa famille
et les uns et les autres se questionnent et l'on dit:
pourra-t-on continuer de vivre encore ici ?
Mais d'autres habitants ont un tout autre avis:
la terre doit reposer et un peu nous aussi !
C'est ainsi chaque année que la ville s'habillent
et que les habitants acceptent un jour puis non
en disant que le froid rentre dans les maisons
mais qu'il fait bon aussi d'attiser le tison.

A ma fenêtre je vois ce flocon qui va
et qui vient, se posera-t-il ici ou là ?
Il n'en sait rien lui même et aura-t-il le choix ?
L'homme a souvent ainsi cette interrogation
est-il seulement le maître du destin qu'il rencontre ?
Il peut être disponible ou bien jouer la montre,
il peut prendre le temps auprès de ceux qu'il aime
ou alors s'étourdir à ne plus les voir même.
Si l'on voit bien souvent qu'une simple question
mette dans l'embarras celui là qui paraît
et puis qui fait semblant, l'on voit, mais bien discret,
cet autre là qui veut simplement exister.

Dehors la neige vole ballotée par le vent
elle fait comme un rideau on dirait un drap blanc
que l'on aurait tiré, oui mais vois-tu pourtant
chaque flocon de neige et ils sont des milliers
des millions, des milliards, autant de grain de sable
chaque flocon diffère de son autre semblable
Ce flocon tombera sur l'herbe encore verte
tandis que son voisin se posera inerte
sur un chapeau de dame ou bien sur un soulier.
Des étoiles de neige que je vois en ce jour
celle dont je suis jaloux en suivant son parcours
c'est celle qui se pose sur ton cou mon amour.

Voilà le flocon dans le vent
qui fond sur ta peau de satin
tout comme lui moi je veux bien
me reposer là un moment.
Revenir en haut Aller en bas
 
Flocon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: TEXTES D'AILLEURS :: Textes Des Passants :: Vos textes-
Sauter vers: