Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
-29%
Le deal à ne pas rater :
Climatiseur mobile et réversible Argo Milo Plus – 13000 BTU/H
389 € 549 €
Voir le deal

 

 Euh... Tu es sûr?

Aller en bas 
AuteurMessage
chassamor
Plume de Bois
Plume de Bois
chassamor

Masculin
Balance Tigre
Nombre de messages : 56
Age : 57
Date d'inscription : 17/09/2010

Euh... Tu es sûr? Empty
MessageSujet: Euh... Tu es sûr?   Euh... Tu es sûr? Icon_minitimeMar 2 Nov 2010 - 23:54

@sandipoete a écrit:
En tradition française, l'énoncé poétique est divisé en segments
présentant un nombre égal de syllabes. L'enchaînement répétitif de ces
segments, appelés vers, constitue le rythme du poème. Ce principe de
périodicité suppose l'application stricte de certaines règles : des critères
précis de décompte des syllabes assurant l'équivalence métrique entre
vers successifs ; des normes de placement de la césure, pour les vers
composés (longueurs de vers supérieures à l'octosyllabe) ; le retour
régulier de certains sons à la rime, selon des principes déterminés de
couplage et de composition ; des conventions de formatage graphique
(passage à la ligne, majuscule à l'initiale).

Citation :
En tradition française, l'énoncé poétique est divisé en segments
présentant un nombre égal de syllabes.


Euh... Tu es sûr? Que fais-tu de l'hétérométrie, si chère à mon coeur?

Maître Corbeau, sur un arbre perché, (10 syllabes)
Tenait en son bec un fromage. (8 syllabes)
(La Fontaine)

Ou encore :

Et, rose, elle a vécu ce que vivent les roses, (12)
L’espace d’un matin. (6)

(Malherbe)

Maintenant, je t'accorde que j'avais compté un jour que 90% des poèmes cités dans l'anthologie de Pompidou étaient isométriques, c'est à dire faits de vers d'un nombre égal de sylabes.

J'eusse néanmoins écrit :
En tradition française, l'énoncé poétique est divisé en segments
présentant un nombre déterminé de syllabes.


Et je suis prêt à mourir sur la croix pour ça.

Euh... Tu es sûr? 669129

Revenir en haut Aller en bas
http://chassamor.over-blog.com
 
Euh... Tu es sûr?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Et si on parlait poésie entre nous ?-
Sauter vers: