Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
Faire lire sa poésie sur FacebookVitrine du SiteAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'araignée du matin

Aller en bas 
AuteurMessage
Antigone
Gagnant d'un concours sur le forum
Gagnant d'un concours sur le forum
avatar

Féminin
Verseau Coq
Nombre de messages : 703
Age : 61
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: L'araignée du matin   Jeu 10 Sep 2009 - 21:14

L’ARAIGNEE DU MATIN

L’araignée du matin a déchiré sa toile
Dévidant l’écheveau où s’enroulaient nos cœurs ;
En tombent, un à un, des liserons d’étoiles
En larmes de rosées au bassin de mes pleurs.

J’ai bu jusqu’à la lie au carafon de l’âme
Mais conjugué le verbe aimer à l’imparfait ;
Si j’ai tourné la clé, pourtant aucun sésame
Ne m’a ouvert ton cœur… Amère, je m’en vais.

Dans les brumes de mai, le jour se fait morose
Et lape ma douleur à l’éponge des cieux ;
Alors, au vent d’aimer où se fanent mes roses,
La lave de mes cils déborde de mes yeux.

Dans le silence froid, la nuit étreint ma peine
En laissant sur ma peau l’empreinte d’un frisson
Et le mouchoir de l’ombre essuie la porcelaine
Où mes pleurs ont coulé au temps des trahisons.

Aux chardons d’un regard, mes sentiments s’échardent ;
Dans le ruisseau des jours où mon âme s’égare,
Mon cœur s’est émoussé et, délaissé, cafarde
Sous mon corsage nu comme au quai d’une gare.

Et s’effeuille à mes doigts la blanche marguerite
Que j’ai volée hier au giron des moissons ;
A l’automne des jours où les nuits tombent vite,
J’ai perdu, ce matin, la clé du diapason.


Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A

"La poésie, c'est comme la champagne : elle pétille dans mon âme" (Antigone)
Le Monde d'Antigone
http://motsartsgourmandise.over-blog.com/
Le Forum d'Antigone
Antigone Chez Poesie.webnet
Revenir en haut Aller en bas
http://lemondedantigone.over-blog.net/
 
L'araignée du matin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'araignée du matin
» araignée du matin...
» Araignée du matin... chagrin ?...
» Araignée du matin...
» Côte des Deux Amants, le matin, avec Annie et Danver

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES GRIMOIRES :: Vos poèmes classés en grimoires :: Antigone-
Sauter vers: